Modéré par : Manager chat Bixente64 bultus 
Index du Forum » » Droit du travail » » Avertissement A-t-il le droit ??????
AuteurAvertissement A-t-il le droit ??????
kitkat95
5  

kitkat95
  Posté : 05-12-2008 09:05

Salut a tous voila cela fais 2 fois que je me bouff le nez avec mon boss . Une fois en juin et la 2eme il y a 2 jours. Pour la 1ere fois je n'ai rien eu ni avertissement ni rien et vu que cela a recommencer il veux me faire signer 2 avertissements un pour juin, un pour cette semaine. Les 2 avertissements ne serait pas pour la meme chose(insulte et abandon de poste(encore que... ))
A-t-il le droit de me faire signer pour juin car cela fait tout de meme 6 mois.
Merci pour vos reponses

Message édité par : Bixente64 / 13-12-2008 10:07


  Profil  
SANDYone
347      

SANDYone
  Posté : 05-12-2008 09:24

Bonjour ;

non , je ne crois pas qu'il en ait le droit : + de six mois ; d'autant qu'il n'a rien fait en juin ; il aurait du si il le jugeait nécessaire .Et par écrit .

Mais , honnêtement : qu'appelle tu "se bouffer le nez avec le boss"? Insultes et abandon de poste ???? Est ce vrai ?
Et qu'est ce qui justifie un tel comportement des deux cotés ? Causes ? Circonstances ?

Parce que je n'apprécierais pas du tout me faire insulter par qui que soit au travail !!!

Sandy one !

  Profil  
chat
1001       
 Modérateur

chat
  Posté : 05-12-2008 10:56

bonjour

effectivement, l'employeur a un délai pour produire un avertissement et il est trop tard pour les reproches de juin dernier.
lis ceci:
http://prudhommesisere.free.fr/discipline/ficheavertissement.htm
mais effectivement, Sandyone a raison: quelles sont les circonstances réelles de la mésentente?


  Profil  
kitkat95
5  

kitkat95
  Posté : 05-12-2008 14:30

Merci d'abord pour vos reponses
Alors pour expliquer brievement suite a une journée ou je ne suis pas aller travailler car je ne le pouvais pas et suite a mon appel pour prevenir cela. Les associés m'ont telephoner envirion toutes les 30min de 10H du matin a 13H que je debranche mon fixe et eteigne mon portable.Car ils etaient en sous effectif ce jour la.Cela n'explique pas mes paroles que j'ai reconnu trop forte mais que l'on vienne me reprocher mon manque de professionalisme car je ne suis pas venu travailler une journée (ce qui n'est habituelement pas mon cas)et que l'on me fasse des reproches a ce sujet ba voila au bout d'un moment j'ai dis ce que je pensais tout bas.
Ensuite pour cette semaine, suite a des changements d'horaires qui nous sont donner la veille pour le lendemain j'ai dis mon desacord. N'etant pas content de mon desacord je lui ai demander de me licencier si cela lui faisait plaisir mais il ne veux pas. Et pour ne pas en ariver au meme point que 6mois avant j'ai preferer prendre mes affaires et partir. Donc abandon de poste d'apres lui. Je tiens a preciser que je suis revenu le soir pour discuter du probleme et que si je n'avais insister aucunes conversation n'aurait eu lieu.
Voila alors je comprends votre point vu mais je n'ai pas travailler qu'a cet endroit et je peux vous dire que le faite que les choses ne soient pas dites par l'employeur ou faite legalement mets les nerfs
Je n'ai jamais eu aucuns souci avec tous mes autres employeur la preuve avec le pere tout allait tres bien.

  Profil  
Pharma13
362      

Pharma13
  Posté : 06-12-2008 13:33

salut,
d'après ce que tu dis, je crois comprendre que la situation ne te convient plus, si tu es prête à partir, je te conseillerais cependant de le faire dans les "règles", cad lettre de démission en recommandée avec accusé de réception et après il te restera la durée de ton préavis à effectuer, un mois si je ne me trompe pas. Par contre je te conseille fortement de faire la demande du cumul des heures pour recherche d'emploi dans ta lettre de démission, cependant ton employeur peut le refuser. Il te restera alors la possibilité de bénéficier de 2 heures, par jour travaillé, d'absence pour recherche d'emploi (une fois sur 2 au moment que tu désireras).

  Profil  
Syberg
1023       
 Modérateur

Syberg
  Posté : 13-12-2008 09:52

Comme pharma13.

En précisant que vu ce que tu nous décris l'abandon de poste est clair dans les deux cas. Quoique fasse un employeur c'est dommage de faire ce genre d'erreur qui peut coûter chere.

Dire qu'on ne peut pas aller travailler n'est pas suffisant. A ma connaissance la seule raison valable est d'ordre médicale avec attestation d'un médecin. On peut être en retard de plus ou moins lontemps pour diverses raisons mais ne peut aller bosser de la journée... Avec le peu d'élément que tu nous donnes je le trouve bien sympa de ne pas t'avoir mis d'avertissement la première fois.


  Profil  
Bixente64
5757       
 Modérateur

Bixente64
  Posté : 13-12-2008 10:07

NE DONNES PAS TA DEMISSION !

Ton employeur est mécontent de ton travail ? C'est à lui de te licencier et d'assumer ce licenciement. Ce n'est pas à toi à donner ta démission.

Là où commence le découragement, se lève la victoire des persévérants.

  Profil  
kitkat95
5  

kitkat95
  Posté : 13-12-2008 10:35

de toute facon c'est reglé pour l'instant mise a pieds conservatoire et entretien prealable a venir en vu d'un licenciement

  Profil  
Bixente64
5757       
 Modérateur

Bixente64
  Posté : 13-12-2008 11:02

Merde....

Rapproches-toi rapidement d'un syndicat, et fais-toi épauler par eux ; ils sont emplis de conseils précieux. Ne signes rien pour l'instant, n'adresses aucun courrier et ne dis rien. Laisses-les venir. Listes, par contre, les trucs boiteux que tu pourrais leur reprocher (de manière objective et aisement prouvable). Ne contestes rien pour l'instant. Seule la lettre de licenciement enonce les motifs officiels de licenciement. Il se peut que celle-ci ne reprenne pas ce que toi tu penses y trouver. Lors de ton entretien préalable, ne réponds à aucune question de manière affirmative ou négative, mais joues la défausse... "C'est votre point de vue", "c'est vous qui l'analysez comme ça"... Ne réfutes rien, n'avalises rien... Et surtout, ne signes rien. Si tu sens que la procédure qu'ils enclenchent n'est pas conforme aux textes, ne dis rien et laisses faire ; une fois les courriers adressés et reçus, c'est là que tu pourras contester.

Ne te leurres pas ; l'entretien préalable n'est pas un moment de reflexion pour l'employeur ; sa décision est prise. C'est juste une formalité. Contester ne servirait à rien ; sa décision est prise. Donc, écoutes calmement, paisiblement. Il est fortement énervant de voir quelqu'un ne pas réagir. De plus, tes réponses pourraient les aiguiller vers un biais qu'il n'avaient pas pensés. Contester, signaler une non-conformité au droit et tu leur donnes des tuyaux. Si ils partent de travers, jubiles en ton fors intérieur en ne signalant rien à l'extérieur.

Tu trouveras, dans le courrier te convoquant à ton entretien préalable, mention du fait que tu peux te faire assister pendant cet entretien par des conseillers du salarié. N'hésites pas à user de ce droit. Les personnes de cette liste sont des syndicalistes rodés à ce genre d'entretien. Ils te donneront de bon conseils, et pourront, le cas échéant, devenir témoin devant un tribunal (d'où l'intérêt pour toi de rester trés évasif sur les réponses fournis). De plus, l'irruption d'un syndicat au sein de son entreprise met souvent l'employeur mal à l'aise... Et rien que ça...

Bon courage à toi.

N'hésites pas à poser des questions ; tu obtiendras des réponses.

Bixente64

Là où commence le découragement, se lève la victoire des persévérants.

  Profil  
kitkat95
5  

kitkat95
  Posté : 13-12-2008 13:52

merci pour tout ses conseils
Je vous rassure j'ai pris contact avec une personne qui m'assistera lors de l'entretien
Car il est hors de question que l'on me reporche quoi que ce soit donc la il y aura temoin
Ensuite je gere plus ou moins bien enfin je pense
Lundi j'ai rdv avec un avocat specialiste en droit du travail a coté de chez moi pour etre sur de bien tout comprendre et surtout de m'assurer qu'il est dans son bon droit car effectivement je ne confirmerais ni ne refuterais rien mais je l'aurai au tournant si je ne suis pas d'accord.
Je vous tendrais au courant

  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 34
Membre(s) : 0
Total :34
Librairie

Le droit du travail au quotidien
Nouveau


Dans un style vivant et concret, appuyé par des infographies, cet ouvrage propose des réponses pratiques, didactiques, et accessibles aux non-spécialistes du droit du travail. Que vous soyez titulaire, adjoint, préparateur, apprenti, ou étudiant en pharmacie, vous devez connaître vos droits et vos obligations dans l’entreprise...

30,00 € TTC