Modéré par : Manager chat Bixente64 bultus 
Index du Forum » » Droit du travail » » les 2heures acoordés en cas de rupture de contrat
Auteurles 2heures acoordés en cas de rupture de contrat
cotesoleil
13   

cotesoleil
  Posté : 05-08-2008 15:17

voila je m'explique je m'installe dans ma pharmacie le 1er octobre et donc envoyer ma demission fin juin, n'ayant pas connaissance des 2 heures attribuées en cas de rupture de contrat, je n'est mentionnés a mes titulaires que fin juillet que j'avais le droit a c 2 heures et que je souhaité les bloquer pour les prendre en fin de preavis du a mon installation .
elles connaissaient l'existence de c 2 heures et m'ont dit que je n'y avait pas le droit car j'avais deja un autre boulot et deuxiemement que je passais d'un statut de salarié a un statut d'independant et donc que je pouvais m'assoir dessus

j'ai ensuite telephoner a l'inspection du travail qui a lu dans la convention et qui ma dit texto:"il n'y a rien de marquer qui indique que vous n'y avait pas le droit et il n'y a pas de sauf" mais alors j'y est le droit et il m'a dit "j'ai pas dit ca , j'ai dit qu'il n'y avait rien qui indiquer que vous puissier pas les prendre"

alors je me retourne vers vous pour savoir si vous avait deja eu l'experience et comment je peux argumenter en face de mes titulaires pour avoir le droit a c quelques jours,
sans qu'on passe par un interminnable proces, car je vais avoir d'autre chose en tete que me prendre le choux.

  Profil  
fred2224
5  

fred2224
  Posté : 05-08-2008 17:26

il me semble quà l''origine les 2 heures hebdomadaires sont destinées à la recherche d'un emploi

Fred

  Profil  
Minouche83
126     

Minouche83
  Posté : 06-08-2008 09:06

tout à fait et je l'avais déjà dit sur un autre poste traitant du sujet: si vous quittez un poste , ne dites surtout pas que c'est parce que vous en avez déjà un autre en vue!

  Profil  
Syberg
1023       
 Modérateur

Syberg
  Posté : 06-08-2008 09:38

Ce qui est sur c'est que rien ne les oblige à te permettre de les cumuler. Donc si ils veulent te faire chier tu auras au mieux deux heures par jour.

Ce qui est sur aussi c'est que ces heures sont faites pour trouver du boulot. Le fait de démissionner ou d'être licencié ne change rien. Aprés si tu as déjà un boulot et qu'ils le savent il est clair que tu te fout de leur gueule en demandant ces heures. Techniquement tu y as droit mais si ils te font la gueule il ne faut pas t'étonner.

En temps que futur titulaire imagine toi dans leur situation...


  Profil  
Manager
16998       
 Administrateur

Manager
  Posté : 07-08-2008 20:49

Tu y a tout à fait droit :

Pendant la durée du délai-congé, le cadre sera autorisé à s'absenter chaque jour pendant 2 heures pour rechercher un emploi. Ces absences, qui seront fixées un jour au gré du cadre, un jour au gré de l'employeur, seront payées. Toutefois le cadre pourra obtenir le blocage de ces heures d'absences s'il en fait la demande à son employeur.

La création d'entreprise est une cause valable.

  Profil  
surlefil
97    

surlefil
  Posté : 04-09-2008 21:03

une des assistantes est en licenciement economique et a été arreté 3 semaines pendant sont preavis, le boss lui a sucré ses 2 h lui disant qu'elle n'y avait pas droit en maladie. Elle laisse couler car elle veut partir tranquille mais le licenciement economique ne fait-il pas parti de l'exception????

  Profil  
Manager
16998       
 Administrateur

Manager
  Posté : 05-09-2008 07:41

C'est 2H par jour travaillé.

  Profil  
surlefil
97    

surlefil
  Posté : 06-09-2008 16:05

ok pas d'ambiguité, merci

  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 47
Membre(s) : 0
Total :47
Librairie

Le droit du travail au quotidien
Nouveau


Dans un style vivant et concret, appuyé par des infographies, cet ouvrage propose des réponses pratiques, didactiques, et accessibles aux non-spécialistes du droit du travail. Que vous soyez titulaire, adjoint, préparateur, apprenti, ou étudiant en pharmacie, vous devez connaître vos droits et vos obligations dans l’entreprise...

30,00 € TTC