Modéré par : Manager Whoops Bixente64 bultus 
Index du Forum » » Les inclassables » » autisme syndical ?
Auteurautisme syndical ?
cocodazur
302      

cocodazur
  Posté : 18-05-2008 13:09

Voic le reaction de la FSPF:
lelien est la http://www.lesechos.fr/info/sante/4721817.htm?xtor=RSS-2055

Des métiers très différents.

La libéralisation du secteur des analyses médicales est observée de près par les pharmaciens, qui sont également dans le collimateur de Bruxelles. La Commission européenne demande à la France de permettre l'ouverture du capital des officines à des investisseurs autres que les pharmaciens en exercice, ce qui est strictement interdit aujourd'hui. Paris refusant de céder, la Cour européenne de justice a été saisie. Contrairement au cas des laboratoires d'analyses, la France n'est pas seule à se battre contre Bruxelles. D'autres pays, dont l'Allemagne, sont dans la même situation, ce qui rend la position française plus facile à défendre. Sur le fond, les métiers sont très différents.« Pour les laboratoires, l'analyse des prélèvements peut être largement centralisée, ce qui peut justifier des investissements importants et donc des capitaux extérieurs, estime Philippe Gaertner, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France. Ce n'est pas le cas pour les pharmacies"


JE PENSE QU IL A TOUT FAUX...pas vous ?







  Profil  
ElGringo
2331       

ElGringo
  Posté : 18-05-2008 13:13

Tout à fait !

Chacun sait que Doc Morris n'existe pas et que la sécu allemande qui rembourse les médicaments achetés via Doc Morris sur le net et expédiés des pays bas, n'est que le fruit de l'imagination de Walt Disney !

El Gringo

  Profil  
ElGringo
2331       

ElGringo
  Posté : 18-05-2008 13:20

Doc Morris : retour gagnant ? Le e-commerce peut-il remplacer le commerce traditionnel ?

Voici en substance la question à laquelle les associés de la société de capitaux Doc Morris semble bien avoir du mal à répondre.

Cette société néerlandaise de vente à distance de médicament a mis en place une e-pharmacie permettant aux clients de commander des médicaments via un site Internet lié à une officine traditionnelle. Opérant depuis les Pays-Bas, la société parvient à signer des accords avec des caisses d’assurance maladie situées en Allemagne, accords qui lui permettent de vendre aux patients allemands des médicaments par Internet. Si pour beaucoup cette procédure apporte entière satisfaction, il semblerait qu’il en aille différemment sur une partie du territoire allemand.

En effet, bien que le Bundestag ait autorisé la vente à distance pour tout médicament par une loi sur la modernisation du cadre législatif du système d’assurance maladie, ce sont tour à tour l’association des pharmaciens allemands (ABDA) et le tribunal administratif de Sarre qui ont tenté de freiner le développement de la société Doc Morris. Celle-ci était même parvenu à acheter une officine en Allemagne qu’il lui fallut fermer sur décision du tribunal administratif du 12 septembre 2006 au motif qu’une société de capitaux ne peut être propriétaire d’une pharmacie, ladite propriété étant réservée aux seuls pharmaciens.

Après bien des déboires, Doc Morris semble prendre un chemin inverse puisque à l’instar des grandes chaînes de boutique ou de restauration rapide, elle a entrepris de créer un vaste réseau de franchises en Allemagne. Les deux premières pharmacies concernées restent l’entière propriété des titulaires, outre l’adjonction d’une enseigne ” Doc Morris ” en vitrine et du versement de droits d’exploitation à la société. La société précise qu’elle envisage d’utiliser cette méthode pour avoir 500 pharmacies dans son réseau d’ici à 2009.

En attendant, le haut tribunal administratif de Sarre a, le 22 janvier 2007, cassé la décision de fermeture dans l’attente d’un jugement au fond de l’affaire. Ceci permet donc à la société Doc Morris d’exercer en toute légalité directement sur le territoire allemand.

Si les différentes pratiques élaborées par Doc Morris permettent d’obtenir satisfaction à court terme, il n’en reste pas moins que la question se pose donc de l’opportunité de l’ouverture d’un e-commerce qui après avoir prétendu être le support principal de l’activité ne devient plus que l’accessoire d’un commerce traditionnel.

Cette situation paradoxale ne traduit pourtant pas la réalité de la pratique du e-commerce. En effet, ce dernier offre bien des avantages notamment en matière de coûts de gestion puisqu’à partir d’un seul emplacement, le commerçant peut fournir à l’ensemble de la clientèle les commandes saisies sur le site Internet.

Le cas de Doc Morris paraît plus lié à une suspicion de concurrence trop importante pour les pharmaciens traditionnels qui cherchent à lutter contre une pratique trop ” dangereuse ” au regard des monopoles dont ils disposent. Pourtant il apparaît clairement qu’une telle attitude ne pourra perdurer que ce soit en Allemagne ou ailleurs en Europe, d’autant plus si les Etats légalisent la vente de médicaments sur Internet, soumis ou non à prescription médicale.


El Gringo

  Profil  
ElGringo
2331       

ElGringo
  Posté : 18-05-2008 13:21

DocMorris is Europe’s first mail order pharmacy and supplies original branded medicines at affordable prices via home delivery across the continent.
Although it was set up in the Netherlands, the company’s primary market is Germany – where it has been integrated into the German healthcare system. The company has over 700,000 customers, who are able to order over-the-counter and prescription drugs via the telephone, Internet, fax and mail. More than half of the company’s customers are aged 50 or over. Most are considered chronic patients and the majority live in metropolitan areas.
The service is aimed at those patients who have long-term healthcare needs and who can plan their purchases in advance. The type of patients that DocMorris supplies !include! stroke or heart attack patients, those with rheumatism, diabetes, as well as asthma. DocMorris is planning further expansion and therefore has installed the new business solution "Axapta". The new system will allow faster and better order processing and will contribute to further growth. In addition to this, DocMorris will shortly relaunch its web site. The relaunch focuses especially on the consumer needs of the elder target group.



El Gringo

  Profil  
cocodazur
302      

cocodazur
  Posté : 18-05-2008 13:43

j'ai vraiment envie de travailler pour doc morris...lol...ca doit etre bien cool

  Profil  
ElGringo
2331       

ElGringo
  Posté : 18-05-2008 15:48

j'te comprends cocod'azur, plus de ch'tine mémé à qui expliquer pour la 100ème fois que sa carte de mutuelle est périmée depuis le 31 décembre de l'année de la mort de son ch'tendre époux, que sur son décompte de sécu les 0.50 € qui lui sont enlevés ne vont pas directement dans ta poche, que bien sur que ce sont des polytechniciens comme son grand fiston qui comptent 28 jours par mois alors qu'elle en voit 30 et même pis 31 parfois, que son médicament contre les jambes lourdes c'est fini il faut le payer même si le médecin l'a mis sur l'ordonnance, que ça sert quand même d'aller voir le médecin même si les médicaments qu'ils met il faut les payer et qu'on les prends pas pour ça, que le papier qu'elle a reçu de la sécu pour son ALD elle comprend pas pourquoi, que ça fait 15 ans qu'elle est en ALD et que toujours ils posent les même questions, que sa carte vitale si elle marche pas c'est pas de ta faute, et pis que la dame à la sécu elle s'en balance un peu de la carte qui marche plus et que la réclamation il faut la faire par écrit et qu'il faudra bien attendre plusieurs semaines pour en avoir une nouvelle et que l'ancienne il faut par contre la donner immédiatement et que pendant ce temps le médecin il fera la feuille et le pharmacien il fera avec ...

El Gringo

Message édité par : ElGringo / 18-05-2008 15:49



Message édité par : ElGringo / 18-05-2008 17:30


  Profil  
cocodazur
302      

cocodazur
  Posté : 18-05-2008 16:38

ça me rapelle une histoire marrante....il etait une fois un juteux business partagé par quelques "maisons" de disque...lorsque internet se develloppa...la revolution elle ne comprirent pas....leur positions intenables furent balayées...elle finirent ruinées (pour les rares qui existaient encore...)

Aujourd'hui l'adolescent moderne n'a meme plus la notion de CD...il entends..il telecharge...et achete ensuite EVENTUELLEMENT le cd... NUANCE..

amis pharmaciens les fetes en blanc a la barclay c'est fini !!!

  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 104
Membre(s) : 0
Total :104