Modéré par : Manager chat Bixente64 bultus 
Index du Forum » » Droit du travail » » licenciement
Auteurlicenciement
lucienne2
22   

lucienne2
  Posté : 17-02-2008 19:55

suite au rachat prévu de l'officine dans laquelle je travaille comme adjoint depuis 22 ans ,par 2 pharmaciens associés ,s'ils me licencient car le CA n'est suffisant,qu'elle serait l'indemnité de licenciement?
je précise que j'ai un 13eme mois.rentre t-il dans le calcul ?merci de me répondre.

  Profil  
lucienne2
22   

lucienne2
  Posté : 18-02-2008 13:56

vu que ma question a disparu de la page d'accueuil ,je me permets de la relancer.quelqu'un pourrai-il me répondre de façon concrète.merci d'avance

  Profil  
poussin_arverne
5849       

poussin_arverne
  Posté : 18-02-2008 14:07

En cherchant dans des posts précédents sur le même sujet, tu trouveras la répone immédiatement. Dans "forum", tout en bas : "rechercher", tu rentres les mot-clés ("licenciement", "prime", indémnité", ...)

Poussin

"Pour se faire des ennemis, il n'est pas nécessaire de déclencher la guerre, il suffit de dire ce que l'on pense"
Martin Luther King

  Profil  
ElGringo
2331       

ElGringo
  Posté : 18-02-2008 14:10

La page d'accueil recense les toutes dernières questions pour lesquelles il y a eu une réponse, c'est sur qu'elle ne restent pas longtemps.
L'avenant du 30.01.08 de la CCN dont je n'ai pas encore copie le modifie peur-être.
"CCN Pharmacie 09.09.98 : Article 21 Indemnité de licenciement
Pas de modification sur les montants. C’est l’accord le plus favorable obtenu en 1992 qui s’applique (accord du 26/04/1976 signé avec l’UNPF)."
Ce sujet a déjà du être traité dans un post, à chercher ...
Le CA n'est pas un motif de licenciement !
Lis les précedents posts à ce sujet sur les motifs fondés de licenciement du personnel.
Acceptes tu de facto ton probable licenciement ?

El Gringo

  Profil  
Bixente64
5757       
 Modérateur

Bixente64
  Posté : 18-02-2008 15:20

La réponse est, en fait, beaucoup plus simple ; dans la mesure où un licenciement pour le seul motif du rachat est absolument illégal, le plus simple est :

1 - direction un syndicat
2 - direction les Prdu'hommes.

Je t'assure que tu devrais être en mesure de faire cracher à ses violeurs de la loi bien plus que la misère que nous octroit la Convention Collective.

Bixente

Là où commence le découragement, se lève la victoire des persévérants.

  Profil  
Manager
16998       
 Administrateur

Manager
  Posté : 18-02-2008 20:22

A titre conventionnel tu trouveras les textes ici ==> http://www.pharmechange.com/sections.php?op=viewarticle&artid=39

  Profil  
ElGringo
2331       

ElGringo
  Posté : 19-02-2008 16:29

In fine c'est aux prud'hommes à juger du bien fondé du licenciement.

El Gringo

Message édité par : ElGringo / 19-02-2008 17:23


  Profil  
chaussette
73    

chaussette
  Posté : 19-02-2008 20:54

bon, je vai essayer de rester zen et me rapprocher de syndicats et voir à la permanence des prud hommes pour des conseils de droit.
est il possible depuis ce site de contacter des adjoints (ils doivent etre nombreux) voire des titulaires..confrontés à ce probleme pour connaitre les differents denouements si ce n'est qu'en ouvrant une nouvelle discussion.
(peut on acceder à des jugements faisant jurisprudence par le biais des prud hommes?)
merci à tous

  Profil  
Roberto
176     

Roberto
  Posté : 21-02-2008 10:27

Sinon, il faut prendre conseil auprès d'un avocat spécialiste des questions sociales et des licenciements si possible.
Les Titulaires te proposent t'ils une prime de licenciement supérieur au minimum légal (je ne parle pas de licenciement éco puisque cela n'est pas le cas!).
Pour une ancienneté de 22 ans, tu peux demander en plus, une prime de départ à l'amiable correspondant à environ un an de salaire (un peu moins selon les cas), 13éme mois compris pour le calcul bien sûr! c'est ce que demande les prud'homme ds un cas pareil. Cela s'appelle un licenciement avec accord transactionnel, cela permet d'éviter le conflit et le passage par les tribunaux (gain de temps pour tous) en cas d'entente sur la prime de départ.

je te conseillerai de négocier cette prime avec les titulaires et si il y a conflit, faut pas hésiter à faire appel au prud'homme le plus tôt possible.

vivre et laisser vivre!!

  Profil  
CHTA84
9  

CHTA84
  Posté : 21-02-2008 13:15

pour moi c'est le meme problème, mon patron s'est associé, et du coup je suis en trop..
moi ils me proposent un licenciement à l'amiable, ç'est à dire avec accord transactionnel... on a toujours la crainte de se faire avoir! je vais allé à mon entretien de licenciement avec un conseiller de la cgt...
je pense signer le CRP, car j'ai pas trop envie de faire mon préavis, quelqu'un peut peut me donner son avis sur ce crp?

  Profil  
chaussette
73    

chaussette
  Posté : 21-02-2008 20:52

je viens de joindre la responsable du conseil central de l'ordre section D? QUI M4AFFIRME QUE MON TITULAIRE EST DANS SON DROIT car comme il a recrée une societe, la nouvelle associee se prend un salaire et donc ce ne serait plus viable pour eux de me garder comme assistante, du coup, je ne sais plus qui croire, , ici, tout le monde a l'air de dire que ce type de licenciement est abusif ?????bon je vois les prud hommes demain, je vous en dirai plus..merci à ceux qui répondent (moi, je n'ai que 9 ans d'ancienneté)

  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 39
Membre(s) : 1
Total :40
Librairie

Le droit du travail au quotidien
Nouveau


Dans un style vivant et concret, appuyé par des infographies, cet ouvrage propose des réponses pratiques, didactiques, et accessibles aux non-spécialistes du droit du travail. Que vous soyez titulaire, adjoint, préparateur, apprenti, ou étudiant en pharmacie, vous devez connaître vos droits et vos obligations dans l’entreprise...

30,00 € TTC