Modéré par : Manager Whoops Bixente64 Syberg bultus 
Index du Forum » » Etre titulaire » » Médicaments déremboursés et prises de position
AuteurMédicaments déremboursés et prises de position
Whoops
4037       
 Modérateur

Whoops
  Posté : 09-01-2008 20:33

COMMUNIQUE DE PRESSE (9/01/08)

"Le Conseil d’administration de la FSPF, réuni ce jour, dénonce les augmentations pratiquées par les industriels du médicament sur les spécialités déremboursées depuis le 1er janvier 2008.

En effet, ces augmentations constatées sur ces médicaments peuvent dépasser 30 %, mettant le pharmacien dans une situation intenable vis-à-vis de ses patients.

Pour rappel, dès son déremboursement, le prix du médicament devient libre. L’industriel fixe alors son prix et pour la plupart des produits le taux de TVA passe de 2,1 à 5,5% ajoutant une deuxième hausse mécanique du prix.

La FSPF refuse de cautionner de telles pratiques qui ne font que décrédibiliser le médicament et sont en totale contradiction avec les intérêts de santé publique.

En 2007, les revues Que choisir et 60 millions de consommateurs se sont émues des différences de prix considérables pouvant être constatées d’une officine à l’autre. Cet état de fait, totalement inacceptable pour l’égalité d’accès de la population au juste prix de toute spécialité, en tout lieu et à toute heure, est le résultat des politiques commerciales aberrantes des industriels qui placent les pharmaciens en position d’inégalité face à leurs fournisseurs en fonction de leur circuit d’approvisionnement.

Aussi, la FSPF demande au Gouvernement que les prix et les conditions commerciales proposés par les industriels, quel que soit le circuit d’approvisionnement, permettent d’homogénéiser les prix publics constatés dans le cadre d’une concurrence loyale.

La FSPF a démontré jusqu’à ce jour son sens des responsabilités pour accompagner avec succès, voire précéder, les nécessaires évolutions de la profession de pharmacien (génériques, Sésam-Vitale, permanence des soins, aménagement territorial…).

La FSPF s’opposera à toute dérive capitalistique et mercantile de l’officine. La profession, loin de ne constituer qu’une « rente de situation » représente l’un des seuls réseaux de professionnels de santé uniformément répartis sur l’ensemble du territoire capables dès aujourd’hui, et encore mieux demain, de faire face au formidable défi du vieillissement de notre population."

  Profil  
poussin_arverne
5849       

poussin_arverne
  Posté : 09-01-2008 21:31

Citation : Whoops 

COMMUNIQUE DE PRESSE (9/01/08)

"Le Conseil d’administration de la FSPF, réuni ce jour, dénonce les augmentations pratiquées par les industriels du médicament sur les spécialités déremboursées depuis le 1er janvier 2008.

En effet, ces augmentations constatées sur ces médicaments peuvent dépasser 30 %, mettant le pharmacien dans une situation intenable vis-à-vis de ses patients.


Le record constaté par moi-même de la plus grande augmentation est de 282 % (soit une multiplication du prix par prersque 4 !!!) ca c'est de l'inflation ...

Si nous admettons que la marge dégagée par ce produit par le Laboratoire avant son déremboursement était de 40% (soit 34 cents), on peut constater que la marge actuelle passe à 85 % (soit 5,5 euros, soit 450 % de mieux, soit plus de 8 fois plus) !!!

J'ai donc fixé mon prix de vente fidèlement à la politique du Laboratoire : en multipliant ma marge par 8 : soit 14,20 euros. Si y'a des cons qui en veulent ...

Quel est ce produit ?
Quel est ce labo ?
Qui a supprimé des linéraires d'exposition les produits de ce Labo et boyecotera toute la gamme ?

Les gagnants gagnent le droit de faire pareil ...


Poussin

"Pour se faire des ennemis, il n'est pas nécessaire de déclencher la guerre, il suffit de dire ce que l'on pense"
Martin Luther King

  Profil  
conception
98    

conception
  Posté : 09-01-2008 22:10

J'en ai marre que l'on nous reproche d'augmenter les prix.
La TVA augmente.
Le prix labo augmente.
Nous, nous appliquons bêtement le coef dicté par le titulaire.

Le produit qui m'a le plus marqué à l'époque c'est le Diprobase : passé de 3 à 9€ environ . Résultat on a refait tous les prix des préps mais ellés étaient encore remboursées à ce moment là.

  Profil  
Stepharma69
382      

Stepharma69
  Posté : 10-01-2008 07:29

A poussin, je sais pas lequel sais, en ce moment, je surveille les prix de ces déremboursés qui nouvs arrive par le grossiste... Encore pas mal de vignetés, mais on s'attend à de gros écarts : d'après une collègue, le pneumorel sirop passerait autour de 5 € (tant qu'il ne réduis pas la contenance du flacon), j'attends les veinotoniques pour voir (pour l'instant, le daflon est manquant chez nous, ça sent le relookage et l'augmentation...)

Sinon, j'ai failli échapper le flacon de Climaxol quand j'ai vu le prix......... A oui, y'en a un peu plus... L'emballage est plus joli........

  Profil  
poussin_arverne
5849       

poussin_arverne
  Posté : 10-01-2008 09:55

Citation : Stepharma69 Sinon, j'ai failli échapper le flacon de Climaxol quand j'ai vu le prix......... A oui, y'en a un peu plus... L'emballage est plus joli........  

Tu chauffes, tu chauffes ....

Poussin

"Pour se faire des ennemis, il n'est pas nécessaire de déclencher la guerre, il suffit de dire ce que l'on pense"
Martin Luther King

  Profil  
ElGringo
2331       

ElGringo
  Posté : 10-01-2008 10:29

Allez, je vais me faire l'avocat du diable ...
Connaissant aussi le secteur des Labos pharmaceutiques, la problématique des déremboursements ou des Switchs est assez simple si l'on prend la peine de se placer du coté du Labo qui jusqu'à preuve du contraire est le Propriétaire du produit et de la marque (sinon fallait pas tuer les pharmacies centrales et les dévellopper par un Oukaze adéquat et planifier un marché etatique parrallèle).

Un produit est une entité qui se caractérise principalement par un prix de vente et une quantité vendue sur une durée annuelle par convention (comptable).
Le prix étant fixé quand il y a remboursement vous avez remarqué que les labos agissent sur la variable quantité.
Les autorités régulent par des baisses de prix arbitraires les objectifs de quantité qui sont dépassés.

Quand un médicament est déremboursé les quantités s'effondrent, il est donc économiquement logique pour le labo d'augmenter très significativement le prix de vente du produit surtout quand celui ci a subit des baisses successives arbitraires de prix au cours de sa période de remboursement.

C'est une logique économique implacable, la baguette de pain a suivit le même chemin en son temps ...

Rets me direz vous une autre possibilité pour le labo et elle va se renforcer dans les années à venir et surtout si l'augmentation du prix ne permet pas de redresser la barre c'est de purement et simplement supprimer le produit devenu un "Nanar" !

Alors c'est simple expliquez à MAmie que si ça l'embette certes ce qui lui pend au nez c'est que le produit soit supprimé tout simplement et ça elle va vite piger ! Elle a vu autour d'elle comme elle vous le dit parfois des produits qui n'existent plus alors qu'ils étaient très bien !!! Eh oui ils sont bêtes de les supprimés !!!

Donc mis à part un collectivisme de la "belle époque" il faut faire avec et faire surtout en tant que professionnel le tri entre celui qui a été plus ou moins raisonnable dans ses augmentations.

Pensez seulement que vilipender les Labos n'est pas un mesure saine à long terme, pour les Labos nos pays riches ne sont plus une priorité, la croissance à bon compte ils la font dans les pays émergents !

  Profil  
kinou
67    

kinou
  Posté : 10-01-2008 11:52

El Gringo
Merci pour ces explications concernant le calcul des prix par les labos, je penserais à cela quand on nous bombardera les réflexions habituelles sur l'augmentation des prix et le déremboursement
ki nou

  Profil  
timmilo
187     

timmilo
  Posté : 10-01-2008 13:38

dis donc poussin tu parlerais pas des prép homéo dont la souche n'est pas dans la fameuse liste de boiron: passage du tube granule de 2.21 à 7.9 mini (en reduisant la marge!!)

  Profil  
alchimiste9902
66    

alchimiste9902
  Posté : 10-01-2008 13:45

Bonjour

J'ai été surpris de constater ce matin que le prix du sirop Pneumorel est passé de 1.6.. Euro à Plus de 5 Euro ... !


  Profil  E-mail  
Galienne
666      

Galienne
  Posté : 10-01-2008 14:17

Oui moi aussi ,c'est le PNEUMOREL qui me choque le plus.
Et 9,50 pour la forme comprimé faut pas deconner!!! En plus, merci le grossiste qui laisse les vignettes avec l'ancien prix dessus ( 5E)!!!! (mais qui nous le facture bien au nouveau prix 5.78 HT )
M'enfin bon....

  Profil  
poussin_arverne
5849       

poussin_arverne
  Posté : 10-01-2008 20:22

Citation : Galienne 

Oui moi aussi ,c'est le PNEUMOREL qui me choque le plus.
Et 9,50 pour la forme comprimé faut pas deconner!!! En plus, merci le grossiste qui laisse les vignettes avec l'ancien prix dessus ( 5E)!!!! (mais qui nous le facture bien au nouveau prix 5.78 HT )
M'enfin bon.... 


C'est interdit : les grossistes on l'autorisation d'écouler les vignettes oranges à l'ancien prix jusqu'à fin janvier.

Ils peuvent aussi vendre les nouvelles références au nouveau prix.

Je viens de revevoir 20 pneumorel sirop de mon grossiste au prix de 0.88 euros, avec la vignette orange.

Ton grossiste ne serait pas l'OCP ? Par hazard ?

Poussin

"Pour se faire des ennemis, il n'est pas nécessaire de déclencher la guerre, il suffit de dire ce que l'on pense"
Martin Luther King

  Profil  
Galienne
666      

Galienne
  Posté : 10-01-2008 20:51

Non, le grossiste en question c'est Ph***x
Dans l'autre pharmacie ou je travaille, via la CERP on en a recu en début de semaine, facturés à l'ancien prix donc normal.Et l
J'avais pas fait gaffe à ce souci avant aujourdhui en regardant les factures!!!! je sens que ca va gueuler!

  Profil  
ElGringo
2331       

ElGringo
  Posté : 12-01-2008 13:44

Comme j'expliquais plus haut mais avec une bonne dose de langue de bois, journaliste tous public en "ON" oblige !

Valse des étiquettes pour les médicaments déremboursés - 11/01/08 - Les Echos.fr

Les pharmaciens accusent les laboratoires d'avoir gonflé les prix de plus de 30 % parfois pour des sirops contre la toux et des veinotoniques contre les jambes lourdes. Certains fabricants admettent avoir augmenté leurs tarifs.

La TVA sur les veinotoniques est passée de 2,1 % à 5,5 % et les prix sont désormais entièrement libres.
A la pharmacie Lamothe, dans le 16e arrondissement de Paris, la boîte de Daflon vient de passer de 5,51 euros à 8,70 euros. Un bond soudain de 58 % pour ce veinotonique du laboratoire Servier. Ce n'est pas un cas isolé. Moins de quinze jours après leur déremboursement, c'est la valse des étiquettes pour les médicaments qui ne sont plus pris en charge par la Sécurité sociale depuis le 1er janvier. Et le début d'une nouvelle polémique. « Nous avons constaté des hausses de prix largement supérieures à 30 % sur certains produits, s'insurge Philippe Gaertner, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France. Dans certains cas, on n'est pas loin d'un doublement. »
La FSPF a décidé « d'alerter les patients » afin qu'on n'accuse pas les pharmaciens d'officine d'être à l'origine de cette inflation soudaine. Les hausses sont « le résultat des politiques commerciales aberrantes des industriels qui placent les pharmaciens en position d'inégalité face à leurs fournisseurs en fonction de leur circuit d'approvisionnement », selon le syndicat.
Baisse des volumes
Les produits mis en accusation sont surtout les veinotoniques, des traitements des jambes lourdes et aussi des sirops et collutoires contre la toux. L'Etat a décidé de ne plus les rembourser en raison d'un service médical jugé insuffisant. Leur taux de TVA est passé automatiquement de 2,1 % à 5,5 % et les prix sont désormais entièrement libres, que ce soit pour les labo- ratoires fabricants, les grossistes- répartiteurs ou les pharmaciens d'officine.
Qui est responsable de telles augmentations ? Certains grossistes jurent qu'ils n'y sont pour rien. « Cela vient de certains laboratoires, affirme Pierre Papillon, directeur des approvisionnements chez Alliance Healthcare, l'un des trois grands du marché. Notre marge est restée à son niveau habituel. » L'OCP, numéro un des grossistes, admet, lui, que ses marges ont légèrement progressé. « Mais nous n'avons pas constaté de hausse de 30 % de la part des fabricants, explique une porte-parole. Les prix sont très variables selon les laboratoires, certains baissent même leurs tarifs. »
Du côté des laboratoires qui fabriquent les veinotoniques, aucun n'admet avoir pratiqué de telles hausses. « Nous n'avons pas du tout bougé notre prix », promet Franck Sinabian, le patron de GTF, qui vient d'acheter le veinotonique Ginkor à Ipsen. Chez Servier, on reconnaît que le prix du Daflon a augmenté, mais « pas de 30 % ». Il s'agit d'un « réajustement » après les baisses de prix successives décidées par le gouvernement ces dernières années, explique-t-on au siège du groupe français. Sanofi-Aventis a augmenté ses prix « de 6 % » pour compenser la hausse des coûts de production induite par la baisse des volumes fabriqués.
Des pratiques habituelles
Les hausses de prix sont habituelles lorsque des médicaments ne sont plus pris en charge par la Sécurité sociale. En 2006, une polémique similaire était apparue lors du déremboursement des expectorants pour les bronchites, des sédatifs et autres vitamines.
Le déremboursement s'accompagne toujours d'une chute des prescriptions par les médecins et le chiffre d'affaires des laboratoires recule généralement « de 40 % à 60 % », rappelle Franck Sinabian. Dans le cas des veinotoniques, les revenus avaient déjà fortement baissé en 2006 et 2007, car ils n'étaient plus remboursés qu'à hauteur de 15 %.
VINCENT COLLEN
Baisse de volumes positivement corrélée à Hausse des tarifs et inversement.
Comme le pense les instiguateurs du switch Over the Counter en JBF ( Just Behind You ) !!!
Pour baisser les prix on va augmenter les quantités !!! CQFD ???

  Profil  
Bixente64
5757       
 Modérateur

Bixente64
  Posté : 12-01-2008 14:40

Desde la farmacia, muy bueno dia !

Climaxol :

30ml vignetté : 1,61€

60ml NR : 10,80€

+235% !

Youpi

  Profil  
ElGringo
2331       

ElGringo
  Posté : 12-01-2008 18:20

Aie aie aie ...
Le fragon, c'est le petit mais il pique aussi !!!
Sincèrement désormais de part son nouveau statut, si j'étais vous c'est purement Prix Psychologique qu'il faut afficher 9.90€ le flacon ! Point barre à la michel édouard et vous verrez que d'ici quelques temps elles auront oublié et quand ça fait aie aie aie ce sera gou goutte ou bain de siège ou de jambes à l'eau froide !

Il s'éloigne le temps ou Jacques S. et Pierre F. faisaient leur choux gras et batissaient leurs empires respectifs sur le dos de leurs "vache à lait" respective !!!

Comme quoi il y a une fin à tout même dans la pharmacie ...


  Profil  
ElGringo
2331       

ElGringo
  Posté : 12-01-2008 18:33

Au fait je pense à une chose ...
Même pharmacien il ne faut pas avoir honte des Prix des Produits ...
Ce matin au marché, le kg de carotte à 1.60€, celui de courgettes à 3.90€, les pommes à 1.90, lla mache à 1.60€ les 100g !!! ça ne gêne pas les maraichers ou les revendeurs ... ni les personnes qui recherchent leurs 5 légumes ou fruits par jour ...
Le p'tit noir au comptoir à 1.50€, le paquet de clop à 5€ le litre de Sp95 à 1.40€ etc... ça fait rêler mais c'est tout !
Donc c'est logique aussi que pour diminuer la conso de médocs car c'est le sous-jacent, il y ait volonté à laisser filer les prix quelques peu ....
Puis viendront les Zorros de la GMS pour que ça reparte à la baisse quand ils auront l'OTC ...
Car Michel Edouard quand il commandera un semi de Climaxol ou un semi de Daflon ou un semi de Cyclo3 pour ses têtes de gondole en Promo pour le mois de Juin quand les chaleurs reviennent et que l'Eté s'annonce, vous inquietez pas du montant de la remise avant sur facture qu'il saura obtenir et répercuter !!!
Avec le Pack Eté, les 4 mois de traitement pour le prix de 2 chez le poterd lambda !! Aie Aie Aie l'image.

Car oui peut être que le challenge de la pharmacie de ce siècle tout comme de nombreuses choses et désormais la politique, c'est, ce sera l'IMAGE !

Et là attention au déficit d'image qui se traduit imencablement par du déficit comptable ...

  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 27
Membre(s) : 2
Total :29
Librairie
200 questions-réponses essentielles
pour le titulaire d'officine

Êtes-vous un chef d'entreprise optimiste ou pessimiste ?
Comment réorienter sa stratégie vers la rentabilité ?
Comment réussir le regroupement d'officine?
Telles sont quelques-unes des questions de cet ouvrage destiné aux titulaires ou à ceux qui souhaitent le devenir...
30,00 € TTC