Modéré par : Manager Whoops Bixente64 bultus 
Index du Forum » » Les inclassables » » Avis aux pharmaciens - BP
AuteurAvis aux pharmaciens - BP
etudiantePP
4  

etudiantePP
  Posté : 21-08-2019 20:24

Bonjour les pharmacien(ne)s ^^.

Jeune (enfin pas si jeune) Diplômée du BP , j'ai une question pour vous, les (ou futurs) pharmaciens employeurs.

Il est évident qu'embaucher une préparatrice en pharmacie débutante ne doit pas... être évident.

Du coup qu'attendez vous réellement d'un(e) diplômé(e) qui sort tout juste de l'école?

Je me pose la question car j'ai l'impression qu'entre l'apprentissage et l'après apprentissage il y a un gouffre.
Surement parce que le bp est en 2 ans... un peu court quand mm.

voila. Merci à tous ceux qui veulent participer

Message édité par : etudiantePP / 21-08-2019 20:24


Message édité par : etudiantePP / 21-08-2019 20:25


  Profil  
fizwizbiz
10   

fizwizbiz
  Posté : 22-08-2019 09:12

Bonjour etudiantePP.

Recruter un jeune diplômé n'est pas forcément un problème en soi. On sait bien qu'en sortant d'apprentissage vous n'avez que peu d'expérience du comptoir et on en tient évidemment compte lors du recrutement. Mais ça fait parfois du bien d'avoir du sang neuf dans une équipe.

Pour moi, il y a des points essentiels qui permettent que tout se passe bien de part et d'autre, pour un contrat gagnant-gagnant.
Tout d'abord j'attend d'un jeune diplômé qu'il soit débrouillard et qu'il fasse preuve d'initiatives. Attention je ne parle pas de trucs fous, ni inconscients, mais seulement de bon sens (par exemple si vous passez tous les matins devant un gros carton au milieu du passage, demandez ce qu'il fait là et essayez de lui trouver une place). Ça parait bête mais on est dans une routine et un œil neuf venant de l'extérieur est toujours bon.
D'autre part je suis prête à répondre à toutes les questions du monde mais pour ça il faut qu'on ose me les poser, et il faut qu'en face ça percute et que je n'ai pas besoin de répéter 10 fois (2 ou 3 fois c'est normal en phase d'apprentissage mais au delà c'est de la mauvaise volonté).
Et enfin j'attends que vous soyez conscients de vos limites. J'exerce depuis 8 ans et j'en apprends encore tous les jours alors surtout ne pas croire que lorsqu'on vient d'être diplômé on a la science infuse. C'est comme ça qu'on est dangereux.

En espérant vous avoir aider

  Profil  
etudiantePP
4  

etudiantePP
  Posté : 23-08-2019 14:17

bonjour, merci de votre retour fizwizbiz.

Je rebondis sur votre dernière phrase: "Et enfin j'attends que vous soyez conscients de vos limites. J'exerce depuis 8 ans et j'en apprends encore tous les jours alors surtout ne pas croire que lorsqu'on vient d'être diplômé on a la science infuse. C'est comme ça qu'on est dangereux."

Justement sur ce point précis. Pour moi, je connais mes limites pro, surtout que je viens d'avoir mon diplôme et je suis très très loin (et encore le mot est faible) de me dire que je connaîs tout sur tout.

Il y a des décisions, des paroles où je ne souhaite pas me "mouiller" comme on dit pour éviter de dire n'importe quoi aux patients et je sais que je me retournerais vers mon pharmaciens employeurs mais n'est ce pas embêtant pour vous qu'un diplômé viens vous voir pour des cas précis, et ce à chaque fois de peur de dire une bêtise ou de vendre un truc qui n'a rien a voir avec la demande du client (enfin je vais pas donner un produit pour les poux a quelqu'un qui à un rhume hein c'est évident...)

PS: j'ai été au comptoir les derniers 6-8 mois de mon contrat et pour chaque cas particulier j'allais voir mon pharmacien mais c'était durant mon apprentissage... C'était surtout pour des cas un peu pointu et où pour moi l'intervention du pharmacien était évidente (de par son expérience, son diplôme et surtout sa responsabilité).

voila merci d'avoir répondu, sa m'aide beaucoup :)


  Profil  
fizwizbiz
10   

fizwizbiz
  Posté : 23-08-2019 15:58

Ça ne me dérange absolument pas qu'on me pose des questions plusieurs fois par jour tant que c'est justifié et que le moment est bien choisi. Je m'explique...

J'aime bien que la personne retienne ce que je lui ai expliqué. Prenons un exemple, le lundi matin vous avez un cas de varicelle et vous ne savez pas quoi conseiller. Ça peut être compréhensible si vous ne connaissez pas encore les gammes que travaille votre nouvelle pharmacie mais vous verrez au bout d'un moment vous saurez vous-même faire les équivalences et en sortant du CFA le nombre de patho que vous avez vu en pratique est forcément limité. Par contre si une autre personne arrive dans la même semaine pour la même chose, j'attends que vous ayez écouté et retenu les conseils. Éventuellement une question pour repréciser une poso (encore que le logiciel et les notices aident beaucoup) c'est normal. J'explique toujours 2 fois sans problème, personne n'est parfait et ce qu'on peut croire évident ne l'est pas toujours (on ne comprends pas tous de la même manière). Par contre si à chaque varicelle vous dites au patient d'attendre le pharmacien, là ça va m'énerver!

Et quand je parle du bon moment, je m'explique aussi. Aucun problème à me demander tout ce que vous voulez si je ne suis pas avec un patient. Et si je suis avec un patient, un petit signe et je viens en renfort, l'idéal étant bien sûr de gérer en back office. Si je ne viens pas, soit je ne vous ai pas vu, (ça arrive ) soit je ne peut pas interrompre ma conversation pour une raison valable (en général je fais un signe aussi). Dans tous les cas, me demander avant de couper mes explications avec mon propre patient car ça peut vite devenir le bazar!
J'ai aussi horreur des gens qui me parlent quand je sors une ordo de stups, ça me rend beaucoup plutôt désagréable dans mes réponses.
Après vous pouvez en discuter avec vos collègues et mettre en place un signal qui pour vous veut dire "au secours". Mais en général ça se voit dans vos yeux
On a tous été pareil au début!

Autre "truc" que vous pouvez essayer si vous trouvez le temps, c'est de préparer avec l'équipe des fiches conseils par pathos courantes, avec les spécialités que vous avez en stock et que votre titulaire aimerait que vous conseilliez (inutile de tout lister au début, mais avoir toujours un plan B si le patient vous dit que "votre produit c'est de la m****", vous verrez ça arrive), les poso et CI/IM et les conseils associés. Ça vous mettra en confiance et petit à petit vous ajoutez de nouvelles patho quand vous maîtrisez les premières.

Dans tous les cas je vous recommande un max de communication dans ce sens dès votre entretien d'embauche et par la suite avec TOUTE l'équipe! Vous avez autant à apprendre de tous (pas sur les mêmes domaines c'est sûr mais ne négligez l'aide de personne).
Dans tous les cas ce n'est que mon avis perso, je suis bien consciente qu'on fonctionne tous de manière différente.
Bon courage pour la suite et si d'autres questions n'hésitez pas.

  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 82
Membre(s) : 0
Total :82