Modéré par : Manager zamaiev Bixente64 bultus 
Index du Forum » » Le café du commerce » » il faut les avoir à l'oeil !
Auteur il faut les avoir à l'oeil !
Daniel2
642      

Daniel2
  Posté : 17-10-2018 13:38

https://www.ladepeche.fr/article/2018/10/16/2889409-erreur-medicale-mortelle-lourdes-requisitions-contre-ophtalmo-pharmacien-tarn.html
....et la communication entre professionnels de santé ! ?

  Profil  
James_Patagueul
619      

James_Patagueul
  Posté : 18-10-2018 10:16

d'accord mais bon, un instituteur a (en principe) suffisament le niveau pour lire la notice d'un medicament et controler la posologie, vraiment pas curieux cet instit , il en est mort


  Profil  
syncmaster
2257       

syncmaster
  Posté : 18-10-2018 12:58

Quel était le problème exactement? Posologie excessive? utilisation hors AMM? Non-respect d'une contre-indication?

  Profil  
James_Patagueul
619      

James_Patagueul
  Posté : 18-10-2018 14:28

l'ophtalmo a inversé les posologies (vitamines et malocide)
la veuve a invoqué qu'il n'y avait pas de posologie sur la boite, mais dans la boite il y a une notice et si elle y est c'est pas fait pour les chiens


  Profil  
wanclo
56    

wanclo
  Posté : 19-10-2018 09:40

Citation : James_Patagueul 

l'ophtalmo a inversé les posologies (vitamines et malocide)
la veuve a invoqué qu'il n'y avait pas de posologie sur la boite, mais dans la boite il y a une notice et si elle y est c'est pas fait pour les chiens

 


Et quand tu vas voir 3 professionnels de santé, ce n'est pas non plus" fait pour les chiens".... Et quand tu risques de perdre la vision d'un oeil, tu prends ton traitement comme te l'a indiqué ton médecin et ton pharmacien, n'imaginant pas que tu pourras y laisser ta vie.

C'est une bien triste histoire, on doit le respect à la victime, à sa veuve et à ses 2 orphelins.


https://www.ladepeche.fr/article/2015/03/25/2073977-traitement-oculaire-mortel-deux-medecins-pharmacien-garde-vue.html

Rappel des faits

Le 7 octobre 2014, sur les conseils de son ophtalmologiste, David C. se rend alors chez son pharmacien qui commande son traitement. Sa compagne Jeanne B., institutrice tarnaise de 33 ans, raconte la suite de ce qui est devenu un dramatique faits divers. «Le problème, c'est que la boîte de Malocide ne contenait pas de posologie indicative. David a donc suivi le traitement en confiance. Dès le premier soir, David se sent toujours mal, nauséeux et toujours fatigué. Le lendemain, jour anniversaire de ses 34 ans, son état s'aggrave et il décide alors de diminuer la dose de Malocide.»

Persuadé que sans traitement, il risque de perdre son œil dont la vision défaille, David C. écoute le conseil de son généraliste qui, durant un week-end éprouvant lui recommande de retourner voir son ophtalmologue. «Il n'y voyait presque plus rien avec son œil atteint. Le lundi, indique Jeanne B., l'ophtalmologiste dira à mon compagnon qu'il s'agit d'effets secondaires et qu'il lui faut poursuivre le traitement.»

Au retour du rendez-vous chez le spécialiste, David C. va faire part de son inquiétude à son généraliste. Il relit l'ordonnance, trouve la posologie du Malocide un peu lourde, consulte son Vidal et conclut que l'ophtalmologue doit savoir ce qu'il fait. Le soir-même, David C. est pris de convulsions. «J'étais avec lui, il a fait un arrêt cardiaque suite à des convulsions, se rappelle Jeanne B. Il a été admis dans un état critique à l'hôpital d'Albi puis transféré à celui de Castres par manque de place. Le jeune père de famille y décédera deux jours plus tard, soit le 16 octobre dernier.»

  Profil  
syncmaster
2257       

syncmaster
  Posté : 19-10-2018 10:59

Citation : James_Patagueul 

l'ophtalmo a inversé les posologies (vitamines et malocide)
la veuve a invoqué qu'il n'y avait pas de posologie sur la boite, mais dans la boite il y a une notice et si elle y est c'est pas fait pour les chiens

 


Effectivement il y a de nombreux médicaments pour laquelle la posologie ne figure pas dans la notice.
Et même si c'était le cas ça ne dégagerait ni le médecin ni le pharmacien de leur responsabilité (du moins, pas complètement).

  Profil  
Czeorca
381      

Czeorca
  Posté : 19-10-2018 16:31

Un jugement qui renforcera probablement le rôle du pharmacien clinicien comme gardien des poisons, même si pour notre confrère cela est douloureux, c'est une bonne chose pour la profession.

On ne peut reprocher son attitude au patient...Il a suivi les avis de l'ophtalmo, du généraliste et du pharmacien, et c'est inquiété quand il fallait.

Il est parfois bon de savoir écouter le patient, il est la première barrière à l'erreur.

  Profil  
syncmaster
2257       

syncmaster
  Posté : 19-10-2018 16:33

Je dirais plutôt la dernière barrière à l'erreur...

  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 62
Membre(s) : 0
Total :62