Modéré par : Manager Whoops Bixente64 bultus 
Index du Forum » » Les inclassables » » Pharmacien Référent en EHPAD
AuteurPharmacien Référent en EHPAD
Cristagalla
7  

Cristagalla
  Posté : 16-08-2016 12:05

Bonjour à tous,

Je suis nouvellement médecin coordonnateur dans un EHPAD vosgien.
Le circuit du médicament est à revoir et j'aimerais collaborer avec un pharmacien référent.
Certains parmi vous en font-ils l'expérience professionnelle? Dans quelles conditions?
Je souhaite présenter ce projet à un pharmacien local qui semble ouvert à cette démarche. Et pour cela, j'ai besoin d'informations concrètes et pratiques.

Dans l'attente de vous lire et en vous remerciant d'avance pour vos réponses!

Cordialement.

  Profil  
Manager
17256       
 Administrateur

Manager
  Posté : 18-08-2016 07:20

Et alors,ça n'intéresse personne?

  Profil  
saumix
2567       

saumix
  Posté : 18-08-2016 08:59

manager, désolé , pour moi , faire une navette enttre lyon et une ville des vosges.... ce n'est pas envisageable!!

h.p

  Profil  
PharmaGuideur
871      

PharmaGuideur
  Posté : 18-08-2016 09:32

Personnellement, je n'ai pas d'expérience en EHPAD.

saumix : il n'y a pas forcément des déplacements, au moins dans un premier temps les contacts par Email et téléphone peuvent suffire.

Alors les autres ? personne n'est pharmacien référent en EHPAD ?
Sinon il ne faut pas se plaindre que les médecins ne voient pas ce que les pharmaciens peuvent leur apporter...

Jean-Michel Refalo
PharmaGuideur

  Profil  E-mail  www  
padaOne
3827       

padaOne
  Posté : 18-08-2016 10:06

Eh non désolée, et je n'en connais pas!

  Profil  
Czeorca
386      

Czeorca
  Posté : 18-08-2016 12:15

Personnellement je suis pharmacien référent pour une EHPAD et une MAS, dont ma PUI fourni les traitements.

Mais probablement que Cristagalla voulait connaitre l'avis de pharmacien d'officine référent d'une EHPAD.


  Profil  
Cristagalla
7  

Cristagalla
  Posté : 18-08-2016 14:24

Je remercie les administrateur et habitués pour leur enthousiasme à chercher des réponses à mes questions.

En effet, je recherche les lumières d'un pharmacien référent pour mettre en oeuvre ce projet au sein de l'établissement. A vrai dire, je ne sais pas par où commencer...

Le circuit du médicament est la bête noire de la directrice (et je la comprends). L'équipe soignante est en demande d'une sécurisation. Pour ma part, je saurais rectifier seule quelques dysfonctionnements mais l'expertise d'un pharmacien serait profitable pour tous, résidents et soignants.

D'autant qu'à la lecture de certains papiers, il semble qu'une prochaine législation amènerait les EHPAD à avoir un pharmacien référent. Je préfère donc anticiper cette exigence...et Czeorca pourrait me guider dans cette aventure :)

Depuis quand faites-vous cette activité? Est-ce une grosse charge de travail pour vous? Combien de temps passez-vous dans l'EHPAD? Aidez-vous à la rédaction des protocoles? Et quelle convention avez-vous signée?...(et ce n'est que le 5ème de mes questions)...je n'ai pas réussi à trouver une base de travail solide sur internet, c'est la raison pour laquelle je vous sollicite sur ce forum.

Après avoir écouté l'équipe IDE, il s'avère qu'ils préfèrent garder l'étape de préparation des traitements. Ici, nous avons surtout des incohérences pour la prescription, l'administration et le stockage. Je suis à votre disposition pour en discuter de vive voix si cela est plus facile pour vous.

J'avoue, j'ai besoin d'aide et j'ai conscience de la valeur des intervenants extérieurs pour améliorer la qualité de prise en charge.



  Profil  
Nic78
256     

Nic78
  Posté : 18-08-2016 14:44

Ma femme l'est et a postulé pour une 2ème avec un dossier plus conséquent, je vais voir si je peux vous envoyer le dossier qu'elle a préparée, ça résume pas mal les choses. HD medi qui s'occupe des certaines machines pour blisteriser les médocs propose une belle doc je crois.
En tout cas c'est un travail extrèmement conséquent pour une officine si on veut le faire correctement. Il y énormément de choses à dire.

"Après avoir écouté l'équipe IDE, il s'avère qu'ils préfèrent garder l'étape de préparation des traitements. Ici, nous avons surtout des incohérences pour la prescription, l'administration et le stockage. Je suis à votre disposition pour en discuter de vive voix si cela est plus facile pour vous"
Alors clairement ce serait dommage de garder la prep des doses à administrer à l'EPAD on enlève tout le bénéfice de la sécurisation. Quant au reste oui on peut être souvent surpris par les nombreux problèmes de prescription incohérentes, en doublon etc etc.

Ce n'est pas facile d'expliquer cela par mail, ça fait trop de choses. Après je veux bien en parler de vive voix si besoin.

  Profil  
Cristagalla
7  

Cristagalla
  Posté : 18-08-2016 15:12

Les IDE préparent les semainiers à raison de 3 matinées par semaine (nous avons 70 résidents). Ils sont 4 et expriment tous le besoin de garder cette tâche, bien que longue et fastidieuse, afin de connaître les traitements de tous les résidents. Bien que source d'erreur en cas d'arrêt ou de changement de traitement, il s'avère que cette implication a sauvé bien des fois une erreur de préparation. En effet, celui qui prépare n'est pas forcément celui qui donne. Ils n'imaginent pas un instant donner des gélules sans vraiment savoir ce dont il s'agit et sont contre l'idée des blisters.

Aussi, leur retirer la préparation des médicaments n'est pas à l'ordre du jour car nous exerçons dans un établissement privé à but lucratif. Le budget alloué au pharmacien serait trop grand et je pense que la Direction le refuserait. Mais surtout, un emploi infirmier sauterait. Une IDE part bientôt en retraite. Bingo vous allez me dire, mais la rotation à 3 infirmiers n'est pas envisageable, surtout en période de vacances scolaires...

Je vous remercie de me proposer de la documentation. Je suis en plein dedans pour piocher les meilleurs idées! Je vous communique mon email en mp si vous le souhaitez.


Message édité par : Cristagalla / 18-08-2016 15:20


  Profil  
Czeorca
386      

Czeorca
  Posté : 18-08-2016 15:19

Je préfère répondre ici comme ça c'est public tout le monde a accès à mes réponses.


Depuis quand faites-vous cette activité?
Depuis 2011, ouverture de l'ehpad et de la MAS de mon hopital
Combien de temps passez-vous dans l'EHPAD?
Nous n'avons pas de temps défini dans la structure, par contre nous analysons toutes les ordonnances (prescriptions informatisées), et nous sommes présents ponctuellement quand il y'a besoin (réajustement d'organisation du circuit, analyses approfondie des causes en cas de Non Conformité sur le circuit, CREX, RMM, audits...). Après nous préparons les piluliers pour l'ensemble des résidents, compter 0.3 ETP préparateur pour 50 lits. Les piluliers sont préparés de façon centralisés à la Pharmacie. Contrôlés par un pharmacien (1 jour par semaine et par patient contrôlé)

Aidez-vous à la rédaction des protocoles?

Pour ceux qui concernent le circuit des produit de santé, évidemment oui.

Et quelle convention avez-vous signée?
Comme je te l'ai dit, je suis pharmacien de la PUI de l'hopital qui a développé en paralèlle une EHPAD et une MAS. Donc de facto, pas de convention, nous sommes la Pharmacie à usage Intérieur de ces structures, avec par contre une contrainte pour les médecins prescripteurs, celle de prescrire dans notre livret thérapeutique.

Pour l'EHPAD, qui a un grand nombre de lit, on a fait le pressing pour avoir des médecins salariés (Praticiens hospitaliers). Du coup à leur entrée en EHPAD les résidents doivent choisir leur médecin traitant parmi les médecins salariés de l’hôpital.

Citation : Cristagalla

Après avoir écouté l'équipe IDE, il s'avère qu'ils préfèrent garder l'étape de préparation des traitements. Ici, nous avons surtout des incohérences pour la prescription, l'administration et le stockage. Je suis à votre disposition pour en discuter de vive voix si cela est plus facile pour vous.



Je suis assez d'accord avec Nic78, l’intérêt est justement de centraliser cette préparation pour la rendre plus efficiente.

pour la doc, le traditionnel rapport de l'IGAS sur les médicaments dans les EHPAD.
http://social-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_Politiquedu_medicament_en_EHPAD_final.pdf


Message édité par : Czeorca / 18-08-2016 15:23


  Profil  
Cristagalla
7  

Cristagalla
  Posté : 18-08-2016 15:55

Je vous remercie pour toutes vos réponses. Cependant, votre situation semble difficilement superposable à celle d'un pharmacien exerçant à titre libéral. Tout paraît facilité dans le lien hôpital-ehpad: la prescription informatisée dans un livret thérapeutique imposé à vos médecins hospitaliers.

Ici, je me heurte à des médecins généralistes qui prescrivent à tout va sans JAMAIS passer par le logiciel (alerte retranscription!). Mais l'année prochaine, je compte rapidement fliquer leurs ordonnances, peu après la commission de coordination gériatrique prévue en octobre (histoire de gentiment les prévenir car l'avis du médecin coordonnateur est souvent mal perçu...). Idéalement, la démarche serait la vôtre: un livret avec les thérapeutiques utiles et réfléchies chez la personne âgée. Il existe, je l'ai, c'est l'ARS qui l'a élaboré. Je parviendrai peut-être à convaincre les médecins traitants, dans 10 ans...

Concernant la préparation, mes IDE sont investis et motivés. Que les traitements soient préparés par leurs soins ou ceux d'un préparateur en pharmacie revient au même pour moi. Je leur fais pleinement confiance et ils ont conscience de la responsabilité de cette préparation.

J'espère que le fait d'avoir un pharmacien référent favorise une réelle analyse pharmaceutique de l'ordonnance. Je ne sais pas comment ça se passe dans vos officines libérales mais j'ai l'impression qu'ils ont tendance à délivrer sans vérifier...le fait d'être pharmacien référent renforcerait-il ce contrôle? Je l'espère!

Message édité par : Cristagalla / 18-08-2016 15:57


  Profil  
Nic78
256     

Nic78
  Posté : 18-08-2016 16:44

Hum, c'est une situation assez paradoxal je trouve, le pharmacien dans cette situation se retrouvera à juste donner les médicaments en boites à la structure, pourquoi pas mais ça n'a rien à voir avec un vrai pharmacien référent. Oui il pourra surveiller la délivrance mais comme je dirais n'importe quel pharmacien d'officine. Sans la PDA il ne sécurisera pas la délivrance, c'est assez dommage de partir dans une procédure sans cela. Il serait intéressant de voir une EPAD qui fait cela, on peut atteindre des degré de securisation à tous les niveaux de façon vraiment impressionnante.

En tout cas (et cela sans dénigrer aucunement le travail des infirmières), on ne peut pas comparer leur préparation des médicaments et celle d'une délivrance sous blisters en PDA par une pharmacie référente, c'est le jour et la nuit au niveau sécurisation de la délivrance, croyez moi.
Pour ce qui est de la convention, ben si on part sur ce que vous décrivez il n'y a rien à faire de spécial, ça rejoint la délivrance classique de ville.
Quant au cout du pharmacien, aucun dans tous les cas de figure !

"J'espère que le fait d'avoir un pharmacien référent favorise une réelle analyse pharmaceutique de l'ordonnance. Je ne sais pas comment ça se passe dans vos officines libérales mais j'ai l'impression qu'ils ont tendance à délivrer sans vérifier...le fait d'être pharmacien référent renforcerait-il ce contrôle?"
Comment cela sans vérifier ? Je ne vois pas trop pourquoi, dans ce contexte ce sera toujours vérifier, comme en ordonnance de ville. Les 2 problèmes majeurs rencontrés restent toujours la sécurisation de la délivrance et les problèmes de changements de traitements entre le médecin et le médecin coordinateur + le pharmacien qui n'est pas au courant à temps et les infirmières qui rament entre.

  Profil  
Czeorca
386      

Czeorca
  Posté : 18-08-2016 16:53

En tout cas bravo pour votre implication. Personnellement j'ai connu plusieurs médecins coordonnateurs et très peu s'investissaient autant. Par contre un conseil, attention à l'excès d'implication, car vous risquez vite de devenir le médecin traitant des 70 patients. Ce rôle de coordonnateur est parfois difficile et il vous met souvent en porte à faux avec vos collègues.

Pour la préparation des piluliers par les préparateurs, j'y vois plusieurs avantages:
- Préparation dans un endroit calme, excentré de l'univers du soin
- Double contrôle possible avant envoi de piluliers
- Permet de recentrer l'IDE sur le soin infirmier
- Permet aussi un ultime contrôle avant administration par l'IDE au vu de la prescription (à condition que les médicaments soient identifiables jusqu'au dernier moment de prise Cf arrête du 6 avril 2011)

  Profil  
tatoupoune
2  

tatoupoune
  Posté : 01-10-2016 19:14

Bonjour, je viens de m'inscrire dans ce forum. J'ai lu avec intérêt vos échanges sur la notion de pharmacien référent en Ehpad. Je pratique aujourd'hui la PDA en Ehpad public mais uniquement en tant que pharmacien dispensateur : je me contente de délivrer, de livrer et de préparer les semainiers sur place. Je ne fournis pas de matériel. J'aimerais pouvoir échanger avec des pharmaciens d'officine en zone rurale en situation similaire afin de comparer les conditions des conventions passées avec les établissements : responsabilités du pharmacien référent, rédaction des procédures concernant le circuit du médicament, la rémunération, etc... Merci d'avance pour vos retours d'expérience.

Tatoupoune

  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 98
Membre(s) : 1
Total :99