Modéré par : Manager chat Bixente64 bultus 
Index du Forum » » Droit du travail » » congés imposés à un seul salarié (suite)
Auteurcongés imposés à un seul salarié (suite)
rigoo
4  

rigoo
  Posté : 07-11-2014 14:34

Bonjour et merci à tous ceux qui avaient participé à la conversation...

Désolé d'avoir fermé le fil de la conversation, je n'ai pas fait exprès de cliquer sur "résolu"...

Pour donner des nouvelles, en synthèse :

Discussion avec le titulaire, qui était fermé au départ, mais était confus et non cohérent dans son argumentation : il justifiait le fait de m'imposer mes dates de vacances par la baisse d'activité de la pharma (qui ne se limite pas à la période annoncée), mais me disait également que je pouvais prendre des semaines en plus collées à cette période (très logique...)

En prolongeant la discussion, il a un peu ouvert la période... (comme quoi, on arrive à plein de choses entre gens de bonne volonté)

Mais en discutant avec un ancien délégué syndical, j'ai découvert la raison à l'origine de sa soudaine lubie pour me faire prendre des congés : la limitation du nombre d'heures sup autorisée par ans...

Je pense que dans son bilan, le nombre d'heures payées / dues apparaissent et comme il ne fait pas la distinction entre heures sup et cp, cela devenaient trop important (quand il est pas là, je fais 25h en plus dans la semaine, et il s'absente largement ses 5 sem par an). Son comptable a du l'alerter qu'il risquait un contrôle de l'inspection du travail, et qu'il risquait d'être épinglé.

Toujours est il qu'il m'aurait "expliqué les choses", même sans rentrer dans les détails, on aurait trouvé plus tôt un moyen de s'arranger entre nous.

Tout ce qu'il attendait à vouloir m'imposer des choses, c'est que j'appelle l'inspection du travail pour demander des éclaircissements sur sa façon de faire et là c'était bingo pour lui...

Autre précision : l'employeur a le droit d'imposer 4 semaines de congés mais il doit tout de même justifier un refus de demande de congés d'un salarié, respecter une équité entre les membres du personnel et tenir compte des situations de famille.

Et sortant d'un cadre juridique (car ça me gonfle : j'ai pratiqué les syndicats pendant quelques années avant de faire de l'officine, et ça me gavait déjà quand on en était au point de sortir le registre : obligations/devoirs..), je suis certain que dans une certaine mesure, on peut s'arranger de pleins de façons possibles (tout en restant dans le cadre de la légalité) à condition que chacun y mette du sien et que l'on ouvre le dialogue, sans avoir besoin de demander sans arrêts aux avocats, inspecteur et Cie...

Après tout, on est tous dans le même bateau et je suis bien content qu'il me donne du travail comme je pense qu'il y trouve son compte quand je suis content et motivé de bosser pour lui...

C'est une relation dans les 2 sens, qui mérite que chacun s'investisse !

Enfin, voilà pour mon point de vue et pour vous tenir au courant du déroulé des événements...



  Profil  
pharmaceutic
1773       

pharmaceutic
  Posté : 07-11-2014 15:18

Et oui, tu as raison... C'est pour cette raison que les entreprises vont si mal...

pharmaco

  Profil  
elbragard
729      

elbragard
  Posté : 12-12-2014 18:55

oui rigoo, quand chacun y met du sien, ça se passe bien ;

nous sommes 2 titulaires + 2 préparatrices, et dans la majorité des cas elles ont les semaines demandées; mais lorsque ça n'est pas possibles elles n'insistent pas elles savent que c'est pas pour les embêter mais par obligation ;

"avec de la volonté tout se résout"

- Le meilleur remède ne s'achète pas à une pharmacie et sur ordonnance. Le meilleur remède, vous l'avez en vous et il s'appelle l'instinct de vivre -

  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 39
Membre(s) : 2
Total :41
Librairie

Le droit du travail au quotidien
Nouveau


Dans un style vivant et concret, appuyé par des infographies, cet ouvrage propose des réponses pratiques, didactiques, et accessibles aux non-spécialistes du droit du travail. Que vous soyez titulaire, adjoint, préparateur, apprenti, ou étudiant en pharmacie, vous devez connaître vos droits et vos obligations dans l’entreprise...

30,00 € TTC