Modéré par : Manager Whoops Bixente64 bultus 
Index du Forum » » Les inclassables » » Reconversion: de l'industrie au ricin
AuteurReconversion: de l'industrie au ricin
Marjolaine99
3  

Marjolaine99
  Posté : 27-01-2014 13:18

Bonjour,

Tout d'abord, merci pour toutes les informations que l'on peut trouver sur ce forum. Je le consulte régulièrement depuis sa création!
Je suis pharmacienne depuis un peu plus de 5 ans, filière industrie, sûrement parce que ça faisait "mieux" car lorsque j'ai commencé mes études, je rêvais d'avoir ma propre officine. j'ai vite compris que sans apport conséquent, ça allait être compliqué!
Passionnée par l'univers de la pharmacie, je ne regrette pas du tout mes années dans l'industrie, mais je sens que ce n'est plus pour moi! (je ferais d'ailleurs volontiers partager mon expérience si ça peut intéresser)

Depuis quelques temps, je travaille sur un projet d'importation de flacons d'huile de ricin pure. En effet, au Canada et aux Etats unis, son usage est très répandu alors qu'en France, c'est relativement difficile de s'en procurer. Ce projet me tient à coeur et ce n'est pas une reconversion qui tournerait le dos à mon diplôme de pharmacien puisqu'il serait indispensable pour importer des cosmétiques.
Initialement, je pensais m'adresser aux magasins bio pour la distribution mais 2 copines pharmaciennes m'ont dit qu'elles avaient parfois des demandes.
je fais donc appel à votre bonne grâce, à vos avis, pour savoir si vous aussi vous avez déjà eu des demandes d'huile de ricin, et surtout si vous seriez potentiellement intéressé pour en proposer dans votre officine.
Merci par avance pour vos éclairages qui me seront très précieux!

  Profil  
syncmaster
2289       

syncmaster
  Posté : 27-01-2014 14:15

Bonjour,
on m'en a déjà demandé une ou deux fois.
Je sais qu'on peut en acheter au litre (C**per) et le conditionner nous mêmes en petits flacons.

  Profil  
michelm
862      

michelm
  Posté : 27-01-2014 14:20

De memoire ca peut servir en coiffure

  Profil  
PharmaFC
2527       

PharmaFC
  Posté : 27-01-2014 14:25

bonjour marjolaine..tu étais ds quel domaine de l'industrie pharmaceutique? peux tu comparer avec l'officine, en terme d'intérêt, de rémunérations, de perspectives d'évolution...

  Profil  
poussin_arverne
5849       

poussin_arverne
  Posté : 27-01-2014 14:59

L'huile de ricin est, depuis 2013, interdite en France pour la voie interne.
Concernant son usage en cosmétologie (surtout pour les cheveux si ma mémoire ne défaille pas trop), c'est vrai qu'elle n'est très répandue alors qu'il y a une certaine demande.

Je suis intéressé de savoir d'où vient lui de ricin que tu pourrais proposer ? (je m'expliquerais après ...)

  Profil  
Marjolaine99
3  

Marjolaine99
  Posté : 27-01-2014 18:01

Merci pour vos commentaires!
en effet on ne peut plus utiliser l'huile de ricin en tant qu'excipient pour un usage par voie interne mais en tant que cosmétique, pour la peau, les cheveux et les cils, ça ne pose pas de soucis. Ayant essentiellement travaillé dans le réglementaire, je me suis renseignée sur son cadre législatif avant toute chose :)
Apparemment, la C---R ne commercialiserait plus l'huile de ricin depuis quelques temps mais j'en ignore la raison.

L'huile provient d'inde (je sais qu'on peut leur faire confiance en ce qui concerne les matières premières). Elle est ensuite conditionnée au Canada, chez un façonnier respectant des BPF comparables aux BPF européennes. Cette marque d'huile de ricin est connue et distribuée depuis plus de 10 ans au Canada et il existe également une gamme de produits dérivés, mais tous les produits sont vendus en magasins bio. Je travaille donc en collaboration avec le fondateur de cette boîte qui est un passionné des vertus de cette huile.
Aujourd'hui, je me demande si ces flacons n'auraient pas plutôt leur place en pharmacie. Peut être par réflexe corporatiste!

  Profil  
Marjolaine99
3  

Marjolaine99
  Posté : 27-01-2014 18:18

En ce qui concerne l'industrie, j'ai donc travaillé dans les affaires pharmaceutiques sur site exploitant: réglementaire,qualité, logistique et même un peu de pharmacovigilance.

Sans surprise, l'industrie n'a rien à voir avec l'officine. Je pense aussi qu'il faut distinguer les gros labo des plus petits où les responsabilités et le champ d'action sont bien différents.

En industrie, le salaire, les avantages et les perspectives d'évolution peuvent être très intéressantes, mais, je pense, à condition de se sentir adapté à ce milieu. Il y a une très grosse part d'administratif qui m'a parfois rappelé les pointages des doubles d'ordo pour les télétransmissions...

Ce qui est sympathique, c'est de pouvoir parfois bouger, notamment à l'étranger, dans le cadre d'audits ou de séminaires, mais ce n'est pas tous les jours non plus.
Le système hiérarchique et les circuits décisionnels peuvent parfois être difficiles à vivre en fonction de sa personnalité.

En officine, la situation est beaucoup plus "binaire", les perspectives d'évolution d'un adjoint n'ont rien à voir avec celles d'un pharmacien réglementaire. Après, qu'entends t-on par évolution car il n'y a pas que le salaire qui compte. J'ai conscience d'ouvrir une porte ouverte mais je trouve que c'est important de le rappeler

  Profil  
syncmaster
2289       

syncmaster
  Posté : 27-01-2014 21:18

Citation : Marjolaine99 
Apparemment, la C---R ne commercialiserait plus l'huile de ricin depuis quelques temps mais j'en ignore la raison.


Je viens de vérifier, je peux encore en acheter chez mon grossiste. Des restes de stock, probablement. Apparemment Gif**r a arrêté aussi.

  Profil  
poussin_arverne
5849       

poussin_arverne
  Posté : 27-01-2014 21:31

Citation : Marjolaine99 
Apparemment, la C---R ne commercialiserait plus l'huile de ricin depuis quelques temps mais j'en ignore la raison.s n'auraient pas plutôt leur place en pharmacie.


Je me doutais de l'Inde, évidemment ... (sinon je n'aurais pas posé la question).

La C**ER a arrêté doucement la commercialisation de ce produit à cause du risque d'un futur scandale sanitaire indien : la fabrication de ce produit doit être faite dans des conditions de sécurité non compatible avec le niveau de surveillance possible en Inde. Souvent, ce sont des enfants qui seraient (?) "utilisés" pour certaines étapes de la fabrication, avec des conséquences inquiétantes (jusqu'à des décès ?).

Je ne suis jamais allé en Inde vérifier ce genre de trucs, mais tu devrais peut-être y penser avent de te lancer ?

  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 96
Membre(s) : 1
Total :97