Modéré par : Manager Whoops Bixente64 Syberg bultus 
Index du Forum » » Etre titulaire » » Protocole signé concernant notre nouvelle marge !!!
7 pages [ 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 ]
AuteurProtocole signé concernant notre nouvelle marge !!!
PoLoGwADa
1179       

PoLoGwADa
  Posté : 18-01-2014 22:22

On pourra retourner le problème dans tous les sens, mais la marge de manœuvre des syndicats est presque nulle. C'est l'argent public qui paie à 80%, c'est donc l'Etat qui décide, point à la ligne.
Dommage que ces changements interviennent en pleine période de crise. Ceci aurait dû se faire il y a bien longtemps.
En payant "au volume" , l'Etat s'est tiré une balle dans le pied. Et maintenant que les caisses sont vides, les changements n'ont pas d'autres choix que de se faire ... C'est une question de survie du modèle social.. N'en déplaise aux syndicats..
Le but des politiques, qui décident de tout d'une manière générale et a fortiori dans une économie administrée, est de préserver le modèle social.

  Profil  
PoLoGwADa
1179       

PoLoGwADa
  Posté : 18-01-2014 22:54

Et il y a le spectre de l' OTC chez Leclerc comme réponse gouvernementale contre les plus ardents défenseurs de l'ultra libéralisme ..

Pris entre le marteau et l'enclume en somme.

  Profil  
jyt
1003       

jyt
  Posté : 18-01-2014 23:18

A te lire, les syndicats ne serviraient à rien ??

Jean Jaurès va se retourner dans sa tombe s'il t'entends.

Message édité par : jyt / 18-01-2014 23:19


  Profil  
PoLoGwADa
1179       

PoLoGwADa
  Posté : 18-01-2014 23:57

Rien, c'est beaucoup dire... Mais en y mettant les formes, disons que l'Etat a un certain pouvoir ..de persuasion. La preuve ( uspo).

Payeur / décideur.

Ce que peuvent faire les syndicats c'est brandir la carte "emploi" , un peu à la manière de sanofi et Bms quand on parle de génériquer le doliprane.
" vous touchez pas a nos avantages, et vous ne changez rien au système actuel , sinon on sera obligé de virer du personnel ".


  Profil  
pharma-espoir
2116       

pharma-espoir
  Posté : 19-01-2014 00:10

Ce que peuvent aussi brandir les syndicats, c'est une grève généralisée de toutes les officines. Les trains à l'arrêt, ça perturbe beaucoup le pays. Je te laisse imaginer ce que ça donnerait si la dispensation des médicaments était arrêtée. Pagaille générale dont l'état ne veut surtout pas.

  Profil  
PoLoGwADa
1179       

PoLoGwADa
  Posté : 19-01-2014 00:16

Hypothèse peu probable. Pas assez d'unité dans la profession, preuve en est 1)le manque de considération / respect que peuvent avoir les pharmaciens, y compris titulaires entre eux, les uns envers les autres ( il n'y a pas long a faire pour voir des fils sur ce forum qui en sont la preuve) .

2) 2 /3 syndicats ont signé.

3) il y aura toujours des petits malins qui resteront ouverts pour empocher le magot..sous prétexte de "pas laisser les patients sans solution". Tout comme ceux qui ne jouent pas le jeu du 1/3 payant contre générique pour piquer le client du voisin.


Message édité par : PoLoGwADa / 19-01-2014 00:19


  Profil  
pharma-espoir
2116       

pharma-espoir
  Posté : 19-01-2014 00:28

Pas d'unité dans la profession parce que le nouvel accord n'est pas obligatoirement défavorable. D'après Bonnefond il permet d'injecter 50M€ de marge supplémentaire dans le réseau officinal.

Franchement pour un pharmacien lambda comme toi ou moi, c'est impossible de savoir si cet accord nous est favorable ou défavorable. Il faudrait que de grands experts de l'économie, indépendants des pharmaciens et de l'état, se penchent sur la question pour qu'on puisse se faire une idée.

Je n'ose pas imaginer que les syndicats signent une convention qui nous est clairement défavorable. Ils nous ont montré quand même, avec les précédentes réunions ou ils ont claqué la porte à chaque fois, qu'ils n'étaient pas près à signer n'importe quelle daube.

  Profil  
poussin_arverne
5849       

poussin_arverne
  Posté : 19-01-2014 00:40

Citation : pharma-espoir 

Ce que peuvent aussi brandir les syndicats, c'est une grève généralisée de toutes les officines. Les trains à l'arrêt, ça perturbe beaucoup le pays. Je te laisse imaginer ce que ça donnerait si la dispensation des médicaments était arrêtée. Pagaille générale dont l'état ne veut surtout pas. 


A mon avis c'est impossible :
Entre le pharmacien en difficulté qui va se dire qu'il y a un coup a jouer, et celui qui ne se sent pas concerné ... Nus ne sommes pas une profession cohésive LOL

  Profil  
poussin_arverne
5849       

poussin_arverne
  Posté : 19-01-2014 00:44

Citation : pharma-espoir 
Je n'ose pas imaginer que les syndicats signent une convention qui nous est clairement défavorable.


Rassure-moi : tu plaisantes ? Ou alors tu es très jeunes ...

  Profil  
quentin
290     

quentin
  Posté : 19-01-2014 02:02

Malheureusement avec la Fede toujours majoritaires, le pire reste a craindre car ils ont des antécédents et un lourd passif.
Mais pourquoi changer une formule qui perd depuis si longtemps?
Vous savez qu'ils construisent leurs prévisions a partir de resophama dont chacun connait les nombreux biais et qui est a un concentrateur ce qu'est la charette a la formule1 ?
Piètre et très dangereux amateurisme.
Mais on se battra jusqu'au bout car nous ne les laisserons pas signer sans combattre la mort de toutes les petites officines déstabilisant ainsi un pan entier de notre réseau, sans tenir compte de la répartition démo-géographiques.

  Profil  
pharma-espoir
2116       

pharma-espoir
  Posté : 19-01-2014 11:33

Pourquoi on a pas des grands pontes de l'économie que se sont penchés pour la question ?
Je pense qu'on est beaucoup à vouloir des indicateurs simples :
- marge actuelle annuelle cumulée de toutes les officines Vs prévision du bénéfice (honoraire+marge) annuel avec la nouvelle convention.
- nombre d'officines gagnantes Vs nombre d'officines perdantes avec la nouvelle convention.

  Profil  
quentin
290     

quentin
  Posté : 19-01-2014 11:55

L'EGO de la FSPF qui pense détenir la vérité au travers par exemple des données biaisées de Resophama.
Un exemple, selon la FSPF, la marge a diminué en 2013 de 0,8%......ils ont oublié de tenir compte des contrats de coopération, ça en dit long sur l'amateurisme!
Selon le grand cabinet d'audit international KPMG, notre marge a PROGRESSE de plus de 0,5%.
Vous croyez encore la FSPF ????

  Profil  
PharmaFC
2527       

PharmaFC
  Posté : 19-01-2014 12:00

tu crois vraiment que la priorité N°1 du gouvernement est de savoir ce qu'il va arriver aux pharmaciens...de savoir s'ils vont pouvoir continuer à se vendre leurs officines des Me et engranger les plus gros résultats courants tout commerces confondus....pas sur que cela soit une obsession prioritaire...

réduire les déficits, diminuer la surconsommation de médicament, diminuer les prescriptions, baisser les prix des médicaments, des génériques, récupérer une partie des remises accordées aux pharmaciens par les génériques, développer la délivrance à l'unité,...voilà les priorités..elles sont claires,bien définies font l'unanimité (sauf chez les pharmaciens) ..personne ne sera pris en traitre....il suffit de lire les rapports de l'igas et de la cour des comptes ou encore de l'autorité de la concurrence, observer ce qu'il se passe partout ailleurs.....pour avoir une petite idée de ce qu'il va se passer...

  Profil  
poussin_arverne
5849       

poussin_arverne
  Posté : 19-01-2014 12:13

Citation : PharmaFC 

tu crois vraiment que la priorité N°1 du gouvernement est de savoir ce qu'il va arriver aux pharmaciens...de savoir s'ils vont pouvoir continuer à se vendre leurs officines des Me et engranger les plus gros résultats courants tout commerces confondus....pas sur que cela soit une obsession prioritaire...

réduire les déficits, diminuer la surconsommation de médicament, diminuer les prescriptions, baisser les prix des médicaments, des génériques, récupérer une partie des remises accordées aux pharmaciens par les génériques, développer la délivrance à l'unité,...voilà les priorités..elles sont claires,bien définies font l'unanimité (sauf chez les pharmaciens) ..personne ne sera pris en traitre....il suffit de lire les rapports de l'igas et de la cour des comptes ou encore de l'autorité de la concurrence, observer ce qu'il se passe partout ailleurs.....pour avoir une petite idée de ce qu'il va se passer... 


+1

J'ajoute à cela : transformer le réseau en un réseau de qualité, moderne, qui fonctionne mieux (pour moins cher, évidemment). C'est même cela qui conditionne tout le reste ...

  Profil  
PharmaFC
2527       

PharmaFC
  Posté : 19-01-2014 12:22

continuer avec 22000 points de vente est une aberration, un cas unique au monde, il faut moins d'officines environ 16000, mieux réparties en prenant en compte les nouveaux flux de population qui ne sont plus ceux de 1941, augmenter le CA moyen pour donner aux pharmacies restante les moyens de survivre aux PLFSS à venir, la taille critique minimale devra être bien au dessus de 1,5Me, develloper la vente en ligne, le portage à domicile, la téléconsultation pour les zones rurales, augmenter la taille des équipes officinales.....

  Profil  
PharmaFC
2527       

PharmaFC
  Posté : 19-01-2014 12:45

un article qui date un peu mais tjs d'actualité....même la fédé est d'accord...trop d'officines...

http://www.journaldunet.com/economie/sante/pharmacie-france/

  Profil  
PoLoGwADa
1179       

PoLoGwADa
  Posté : 19-01-2014 14:02

Citation : PharmaFC 

tu crois vraiment que la priorité N°1 du gouvernement est de savoir ce qu'il va arriver aux pharmaciens...de savoir s'ils vont pouvoir continuer à se vendre leurs officines des Me et engranger les plus gros résultats courants tout commerces confondus....pas sur que cela soit une obsession prioritaire...

réduire les déficits, diminuer la surconsommation de médicament, diminuer les prescriptions, baisser les prix des médicaments, des génériques, récupérer une partie des remises accordées aux pharmaciens par les génériques, développer la délivrance à l'unité,...voilà les priorités..elles sont claires,bien définies font l'unanimité (sauf chez les pharmaciens) ..personne ne sera pris en traitre....il suffit de lire les rapports de l'igas et de la cour des comptes ou encore de l'autorité de la concurrence, observer ce qu'il se passe partout ailleurs.....pour avoir une petite idée de ce qu'il va se passer... 


+1

en 1 mot sauvegarder le modèle social plutôt que de continuer d'entretenir les rentes de situation.

  Profil  
poussin_arverne
5849       

poussin_arverne
  Posté : 19-01-2014 14:25

Non polo : il s'agit d'offrir un service en relations vécu le coût de l'entretien du réseau. D'autre part, il n'y a pas de rente de situation puisque notre profession est soumise à l'obtention d'un diplôme universitaire accessible a tous de façon équitable. Dans un démocratie, le niveau de compétence ne peut être considéré comme une "situation". On pourrait parler de rente de situation si le droit a bénéficier des mesures de protection était attribué selon des critères non équitables (héritages de pères en fils par exemple).

  Profil  
PharmaFC
2527       

PharmaFC
  Posté : 19-01-2014 14:50

permets moi de ne pas être d'accord poussin, dans le cadre des pharmacies il y a rente de situation car la valeur des officines est entretenu artificiellement par des mesures de protection, monopole, quorum, quotas, empêchant même une concurrence interne entre pharmacien...il y a rente de situation qd on profite d'un système de protection fonctionnant en vase clos qui exclue tout une partie concurrente, par des mesures certes mises en place par l'état....tout le contraire d'une saine et libre concurrence, propre a de nombreux secteurs autre que l'officine, on ne parle d'ailleurs pas de rente de situation pour des boulangeries, des bars, des éléphants bleus ou des pme x ou y....on parle de rente de situation pour les taxis, les notaires, les pharmaciens qui prospèrent en partie grâce à un monopole les protégeant de toute concurrence extérieur....
supprimons les quotas, quorums, ouvrons le capital, ouvrons une partie du monopole , autorisons la libre installation...et la on ne parlera plus de rente de situation....

  Profil  
poussin_arverne
5849       

poussin_arverne
  Posté : 19-01-2014 15:22

Nous ne sommes clairement pas d'accord sur ce point.

La santé doit rester un domaine protégé, pour différents raisons. Médecins, pharmaciens, infirmières ... Bénéficient et subissent des protections et des obligations. Nous sommes loin d'une rente de situation justement parce que tout le monde peut y avoir accès.

Les prix de cession ne sont pas entretenus artificiellement, ils répondent aux lois de l'offre et de la demande, de la rentabilité des entreprises et de la bêtise ou de l'incompétence des acheteurs.

Message édité par : poussin_arverne / 19-01-2014 20:17


  Profil  
Aller à la page : [ 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 ]
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 97
Membre(s) : 3
Total :100
Librairie
200 questions-réponses essentielles
pour le titulaire d'officine

Êtes-vous un chef d'entreprise optimiste ou pessimiste ?
Comment réorienter sa stratégie vers la rentabilité ?
Comment réussir le regroupement d'officine?
Telles sont quelques-unes des questions de cet ouvrage destiné aux titulaires ou à ceux qui souhaitent le devenir...
30,00 € TTC