Modéré par : Manager Bixente64 SB69 bultus 
Index du Forum » » Cas de comptoirs » » Question concernant les médicaments à prescription hospitalière et ceux à prescription restreinte
AuteurQuestion concernant les médicaments à prescription hospitalière et ceux à prescription restreinte
Astanga
8  

Astanga
  Posté : 05-10-2012 10:07

Bonjour,

Voici 3 cas auxquels je me suis retrouvée confrontée récemment :

- Prescription de Rivotril par un génaraliste : la nouvelle réglemenation impose une prescrition annuelle émanant d'un neurologue. La patiente en a bien vu un, mais il y a plusieurs années. Lorsque j'appelle le médecin pour la nième fois, il me dit que la patiente a telle patho et que ça justifie suffisamment la prescription.
Je lui ai donc rappelé la nouvelle réglementation et l'ai également expliqué à la patiente, mais ai une fois de plus délivré le traitement, car sans, elle est perdue...

- Prescription de Granocyte par un hématologue en consultation privée : je demande à voir la prescription initiale hospitalière. Le patient me dit qu'il n'y en a jamais eu et lorsque je regarde l'historique de la pharmacie, il a toujours eu les médicaments à partir de ce même type d'ordo !

- Prescription d'Androtardyl par un généraliste : je demande à voir la prescription du spécialiste. Le patient me dit que ça fait des années que ce produit lui est prescrit par son médecin traitant et que je suis bien la 1ère à lui poser la question !!
J'ai donc délivré le traitement en lui demandant de nous amener cette prescription lors de la prochaine délivrance.

Je suis jeune diplômée et travaille toujours en l'absence de ma titulaire, je suis donc preneuse de vos avis et conseils.

Merci par avance.

  Profil  
Aleatoire
601      

Aleatoire
  Posté : 05-10-2012 11:30

Outre l'aspect législatif, les contraintes de prescription sont là pour permettre le suivi des effets indésirables et limiter les risques liés à ces médicament. Essaye de donner au patient et au prescripteur pour chaque cas la documentation qui légitime la restriction de prescription et appuie toi sur cette nécessité médicale pour justifier le fait qu'à compter de la remise de ces document tu n'auras d'autre choix que de refuser la délivrance. Les parties concernées ne pourront dire qu'elles ne savaient pas et elles auront le temps nécessaire pour s'adapter aux contraintes qui s'opposent autant à toi qu'à eux.

Pour couvrir tes arrières, enregistre un opinion pharmaceutique avec la CV du patient dans lequel tu indique la remise de ces information. Et si le prescripteur est borné, envoie lui un recommandé avec accusé de réception de ton opinion pharmaceutique (+/- copie à l'ordre)

  Profil  
Pharma91
316      

Pharma91
  Posté : 05-10-2012 14:06

Citation : Astanga 

Bonjour,

Voici 3 cas auxquels je me suis retrouvée confrontée récemment :

- Prescription de Rivotril par un génaraliste : la nouvelle réglemenation impose une prescrition annuelle émanant d'un neurologue. La patiente en a bien vu un, mais il y a plusieurs années. Lorsque j'appelle le médecin pour la nième fois, il me dit que la patiente a telle patho et que ça justifie suffisamment la prescription.
Je lui ai donc rappelé la nouvelle réglementation et l'ai également expliqué à la patiente, mais ai une fois de plus délivré le traitement, car sans, elle est perdue...

- Prescription de Granocyte par un hématologue en consultation privée : je demande à voir la prescription initiale hospitalière. Le patient me dit qu'il n'y en a jamais eu et lorsque je regarde l'historique de la pharmacie, il a toujours eu les médicaments à partir de ce même type d'ordo !

- Prescription d'Androtardyl par un généraliste : je demande à voir la prescription du spécialiste. Le patient me dit que ça fait des années que ce produit lui est prescrit par son médecin traitant et que je suis bien la 1ère à lui poser la question !!
J'ai donc délivré le traitement en lui demandant de nous amener cette prescription lors de la prochaine délivrance.

Je suis jeune diplômée et travaille toujours en l'absence de ma titulaire, je suis donc preneuse de vos avis et conseils.

Merci par avance. 


Bonjour,

Pour le Rivotril la législation est claire : il faut absolument une ordo d'un neurologue ! Il faut que la patiente en consulte un et te rapporte une prescription pour te couvrir et justifier ta délivrance.

Pour la granocyte, est-ce que le prescripteur est rattaché à un établissement ou est praticien hospitalier : si elle suit ce genre de traitement il faut lui demander dans quelle cadre elle est suivie par cet hémato ? Il doit certainement être rattaché à l’hôpital, car un hémato seul en ville, je n'ai jamais vu ça !

Pour l'androtardyl j'ai le cas aussi d'un patient qui suit cette injection toutes les 3 semaines depuis des années et un jour je lui ai posé la question et sa réponse était plus ou moins vague. Il ne savait plus s'il avait déjà vu un endocrino ou autre spécialiste. Je continue à lui délivrer après m 'être assurer du suivi biologique (absence cancer prostate) et symptomatique (sein, prostate) et insistant bien qu'il en parle à son médecin généraliste.
Et en consultant meddispar il est précisé qu'il faut une ordo initiale (qui doit être présentée à chaque délivrance certes), mais il n'est pas précisé qu'elle doit être annuelle...



  Profil  
ami89
852      

ami89
  Posté : 05-10-2012 18:41

Même problème que Astanga, mais avec le Cardensiel. Surtout qu'il est beaucoup utilisé hors AMM.
Sinon, le mois dernier, on a eu un souci avec une généraliste pour prescription d'ARV. A vrai dire, elle suivait le patient depuis plusieurs années, mais elle était attachée à un service de médecine interne. Donc pas de problème.
Et maintenant qu'elle ne l'est plus, petit souci administratif. Alors qu'elle est bien apte à suivre pour des ARV.

  Profil  E-mail  www  
saumix
2507       

saumix
  Posté : 06-10-2012 08:52

la grosse connerie avec le cardensiel , ( dosé 10mg) c'est qu'il est réservé au cardoilogue comme béta blocant pour le coeur quand le détensiel 10mg est utilisable par un généraliste contre l' hypertension....et que ces deux produits sont fabriqués par merck avec la meme molécule le bisoprolol!!!!

h.p

  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 32
Membre(s) : 0
Total :32
Librairie
L'urgence à l'officine
3ème édition

Indispensable !

L’officine est considérée par le grand public comme un poste de premiers secours permanent. Le pharmacien doit être en mesure de répondre à des situations d’urgence auxquelles il n’est pas toujours formé...

48,00 € TTC