Modéré par : Manager Bixente64 SB69 bultus 
Index du Forum » » Cas de comptoirs » » Médicaments inutiles dans le viseur: économie potentielle de 10 Mds €
2 pages [ 1 | 2 ]
AuteurMédicaments inutiles dans le viseur: économie potentielle de 10 Mds €
becanne
1269       

becanne
  Posté : 14-09-2012 12:13

Bon, pour les statines, c'est avec l'exercice et des discussions avec d'autre pro de santé que je m’étais fait mon idée ceci dit ....

http://www.fda.gov/ForConsumers/ConsumerUpdates/ucm293330.htm

cependant "the lancet" semblerait préférer le bénéfice aux risques de ces molécules...

Tout cela est à prendre avec précaution... mais, si le débat est ouvert... on peut comprendre qu'il y a un couac...

Après, du point de vue législatif, le médecin qui n'aura pas prescrit à un patient le médicament répondant aux normes physio/patho de l'HAS...pourra t'il etre traîner devant les tribunaux, si accident il y a?
La est le problème, car notre société manque de pragmatisme face à ce genre de situation, et les médecins ne prendront pas ce risque (et il faut les comprendre).

Nous on s'en fout on exécute...

Les labos en tout cas ont la belle vie... mais à qui profite le crime?

  Profil  
docdecampagne
62    

docdecampagne
  Posté : 14-09-2012 14:23

@ ami 89 :

commentaire 1 : l'argumentaire sécurité utilisé dans le commentaire ne tient pas la route face au developpement d'internet et de nouvelles technologies. Plutot que de subir le changement vous devriez l'accompagner. Resister ne sert a rien, dans 10 ans tout passera par internet que vous le vouliez ou non, le medicament comme le reste.

commentaire 2,3,4, : quand une patiente vous dit qu'elle doute de l'efficacité des génériques, vous devriez la rassurer avec des arguments rationnels....
vous ne pouvez pas l'empecher de penser que les generiques sont des copies bon marché du princeps....

La menagere de moins de 50 ans qui va a LIDL n'y va pas par gout mais par choix, parce que c'est moins cher.

Elle applique le meme principe avec les generiques : elle doute de son efficacité (et elle a raison pour certains de generiques) mais elle les prend quand meme sinon elle va avancer les frais.

Elle va a LIDL acheter de l'epaule cuite (le generique du jambon), quand elle le bouffe elle sait que c'est pas du Madrange mais qu'elle na malheureusemnt pas d'autre choix.

Si vous embrouillez l'esprit des gens avec des choses trop complexes, les gens n'arrivent plus a suivre...vous savez tout le monde n'est pas pharmacien ou ingenieur ! La ou le diplomé trouvera dans ses connaissances les argumentaires rationnel et scientifique lui permettant de discuter ur le generique, le non diplomé n'aura pas cette chance: il essayera donc de donner une explication qui bien sur nous paraitra a nous pharmaciens ou medecins completement stupide.....le tout c'est ne pas entrer dans son jeu et lui donner des arguments simples, valables et relist qui ne laisse pas de place au doute.

du style : c'st vrai que les generiques ne sont pas rigoureusement identiques au princeps cependant ils ont le meme effet.
Si l'on peut soigner presque aussi bien pour moins cher c'est mieux pour tout le monde et ça coute moins cher a l'Etat...donc indirectement a vous vu que c'est vos impots.....

Cependant je me reserve le droit de vous donner un princeps si l'efficacité du medicaments generique que je vous ai prescrit n'est pas optimale....

Après les histoires de tiers payant a la pharmacie ou de substitution ça me regarde pas.....apres tout c'est le boulot du pharmacien....



  Profil  
docdecampagne
62    

docdecampagne
  Posté : 14-09-2012 14:26

Pour les medecins il suffit juste d'apposer en bas de l'ordonnance la mention suivante :

"le medecin se decharge de toute responsabilités en cas de substitution du
traitement prescrit par le pharmacien"

Et de prescrire au maximum en DCI

  Profil  
syncmaster
2186       

syncmaster
  Posté : 14-09-2012 14:55

Tiens j'ai déjà vu ce genre de mention une ou deux fois au bas d'ordonnances. C'est rigolo, ça permet de faire croire au patient que s'il y a un problème ce sera de la faute du méchant pharmacien... alors que ça n'a aucune valeur légale. ça ne tiendrait pas une minute ni face à la justice, ni face aux assurances.
Si le médecin voulait vraiment se couvrir, il lui suffirait d'inscrire "non substituable" en face du médicament concerné.

  Profil  
ami89
852      

ami89
  Posté : 14-09-2012 15:02

- Commentaire 1: Il en est de même pour la télémédecine. Cependant, là où je voulais en venir, c'est que les médecins et pharmaciens sont disponibles pour répondre aux questions de santé. Par ailleurs, la personne fait un lien entre médicaments, internet et contrefaçons. Bien sûr qu'en se promenant sur internet, il y a toutes les chances de se faire arnaquer. Je ne sais pas de quoi demain sera fait, mais aujourd'hui, en France, le médicament c'est à la pharmacie, au plus à 5mn de chez soi!

- Commentaires 2 à 4: Des arguments rationnels, on en donne depuis 10 ans. Des multithérapies antihypertensives et antidiabétiques en générique, c'est banal, il y en a depuis 10 ans.
A vrai dire, aujourd'hui, on a atteint un point où les personnes qui refusent ne veulent même pas essayer, pensent que le médicament est fabriqué avec des excipients à base de je ne sais quelle substance inconnue réservée aux génériques, où bottent en touche parce que "le médecin leur a dit, les génériques vous n'y touchez pas"!

Les patients ayant accepté de gré ou de force les génériques ne sont pas mal soignés. Leur suivi est le même.

Message édité par : ami89 / 14-09-2012 15:03


  Profil  E-mail  www  
Bixente64
5757       
 Modérateur

Bixente64
  Posté : 14-09-2012 17:33

"Médicaments inutiles dans le viseur..."

Alors que l'homéopathie, elle...

OK... Je sors.

Là où commence le découragement, se lève la victoire des persévérants.

  Profil  
ami89
852      

ami89
  Posté : 14-09-2012 17:40

Revenons au sujet. Voici quelques réactions des professionnels de santé.

Irène Franchon, pneumologue qui a contribué grandement au retrait du Médiator:
http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-le-dr-irene-frachon-reagit-a-l-ouvrage-des-pr-even-et-debre-8110.asp?1=1

Roselyne Bachelot: http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-medicaments-dangereux-et-inutiles-la-reaction-de-roselyne-bachelot-8107.asp?1=1

Bruno Toussaint, médecin généraliste, directeur de la revue Prescire: http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-medicaments-dangereux-la-reaction-de-bruno-toussaint-prescrire--8109.asp?1=1

Jean-François Bergmann, interniste, vice-président de la commission d'AMM: http://siteinfosecusante.free.fr/spip.php?article3251&calendrier_mois=8&calendrier_annee=2012

Le dernier interview reste quand même énigmatique. Considérer que ce livre est un "pamphlet"...

Enfin, ces réactions sont assez prévisibles selon qu'il y ait (ou non) des liens d'intérêt avec l'industrie pharmaceutique.


  Profil  E-mail  www  
ami89
852      

ami89
  Posté : 14-09-2012 17:51

Bixente64, pourquoi sortir?
Le commentaire a tout a fait se place.
A vrai dire, il faut bien distinguer les 3 classes de médicaments et faire le part des choses.
Utiles -> 50%: remboursement -> bien utilisés, ne posent pas de problèmes.
Inutiles -> 50% = de conforts, efficacité symptomatique à évaluer par le patient lui-même (homéopathie, veinotonique, certains compléments alimentaires...) -> sujet à déremboursement mais potentiellement:
Dangereux -> 20%: Bien faire attention aux CI / PE.
Très dangereux -> 5%: retrait immédiat.
cf: la liste des 58 médicaments (ce qui est sûr, c'est qu'on peut faire sans).

Message édité par : ami89 / 14-09-2012 17:55


  Profil  E-mail  www  
pharma-espoir
2116       

pharma-espoir
  Posté : 14-09-2012 19:35

Moi je dirais juste, comme déjà dit plus haut : Ces grands professeurs sont-ils pharmaciens ?? NON !!!! Alors de quel droit ils viennent s'aventurer sur un terrain ou ils ne sont pas compétents ? C'est pas avec leurs 60h de pharmaco pendant leur cursus qu'ils peuvent venir juger des médocs !

Est ce que moi je me permet de venir expliquer aux toubibs comment on dépiste un cancer de la prostate ? Non ! Alors chacun son boulot merde, ils commencent à me gonfler ces quelques médecins qui se croient omniscients !

J'espere sincèrement que l'ordre et nos syndicats vont se bouger les fesses pour venir recadrer ces 2 médecins.

Et j'espère aussi que mes confrères vont répondre aux patients qui viennent demander des explications sur ce torchon de bouquin que les auteurs se permettent de juger sur un domaine ou ils ne sont pas compétents.

  Profil  
Ratcroc
51    

Ratcroc
  Posté : 14-09-2012 20:12

Pas compétents ? Tu penses que le vieux pharmacien sortit de la fac il y à plus de 30 ans et qui n'a jamais foutu les pieds en formation continue est plus compétents que les deux auteurs ? Les toubibs prescrivent des medocs tout les jours et tu voudrais leurs retirer le droit de donner leurs avis ? J'ai pas lu le bouquin mais tu ne vas tout de même pas les contredire sur le fait qu'il existe trop de spécialité sur le marché, non ?

Regarde les benzo, les ipp, et toute ces nouvelles molécules qui n'apporte que dalle ?
Et les cocktails antalgiques à la cons ultra mal formulés et pourtant conseillés par de nombreux pharmaciens(migralg..e )
Et toute cette chimie de gaston lagaf avec l'homeopathie, aroma et autres foutaise...

Les pharmaciens ont trop tirés sur la corde, pas étonnant que les patients fassent bien plus confiance aux toubibs.
j'ai vu une interviews des auteurs aujourd'hui, en tout cas ils ont le mérite de balancer quelques noms de placebos comme la vitamine C, y'a quelques pharmaco qui auront l'air con demain.
On étais pas censer lutter contre le charlatanisme à la base ? Honnêtement, j'ai l'impression que pharmacien est un métier qui s'apparente de plus en plus à de la prostitution...

  Profil  
ami89
852      

ami89
  Posté : 14-09-2012 20:16

Ils ne sont pas pharmaciens mais ne se disent pas non plus compétents.
Il s'agit d'une synthèse effectuée à partir de revue scientifique (BMJ, Lancet...) sur ce qui ressort concernant l'efficacité d'un médicament, et ses effets indésirables.
Pour rappel, en 2007, seulement 14% des effets indésirables déclarés à la CRPV venaient des pharmaciens, essentiellement à l'hôpital. Et tu connais des pharmaciens qui siègent à la commission d'AMM pour statuer sur la mise sur le marché des médicaments?

Faire un journal de ce type là pour le grand public, on appelle cela une grosse co*****. Mais laisser filer pendant des dizaines d'années des Médiator dans nos armoires, c'est juste triste.

  Profil  E-mail  www  
riep
645      

riep
  Posté : 14-09-2012 21:33

encore de l'ironie je suppose pharmafc....

  Profil  E-mail  www  
pharma-espoir
2116       

pharma-espoir
  Posté : 15-09-2012 13:16

@ratroc

Je ne dis pas que ce qu'ils disent est faux, je dis juste que c'est pas le boulot des toubibs de venir juger des médocs.

Ensuite je regrette mais dans la commission AMM de l'ANSM, il y a plus de pharmaciens que de médecins.

Ensuite moi le premier interview que j'ai entendu le matin à 8h sur Europe 1, c'est Bachelot, Dr en pharmacie, donc on a bien été demander l'opinion de quelques pharmaciens.

Dans le dernier sondage que j'ai lu 57% des français faisaient confiance à leur pharmacien sur les médicaments contre 54% pour leur médecin.

Enfin, PharmaFC, dans ton exemple, tu te réduis aux pharmaciens d'officines. Les pharmaciens qui bossent en industrie, à l'hôpital, chez vidal, chez prescrire, etc... je peux t'assurer que eux sont de véritables experts en médicaments.

  Profil  
becanne
1269       

becanne
  Posté : 15-09-2012 13:59

c est vrai que bachelot avec ses vaccins anti grippe A doit déborder de conseil anti lobbyistes...


  Profil  
becanne
1269       

becanne
  Posté : 15-09-2012 16:07

god bless france

  Profil  
Aller à la page : [ 1 | 2 ]
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 39
Membre(s) : 0
Total :39
Librairie
L'urgence à l'officine
3ème édition

Indispensable !

L’officine est considérée par le grand public comme un poste de premiers secours permanent. Le pharmacien doit être en mesure de répondre à des situations d’urgence auxquelles il n’est pas toujours formé...

48,00 € TTC