Modéré par : Manager Whoops Bixente64 bultus 
Index du Forum » » Les inclassables » » Mobilisation autour de la e-prescription
AuteurMobilisation autour de la e-prescription
DSIH
1  

DSIH
  Posté : 17-01-2012 13:19

Intégrée au plan de développement du DMP, la prescription électronique impacte favorablement la sécurité et la qualité des prescritions.
La loi du 13 août 2004 a introduit la possibilité de prescrire des soins ou des médicaments par courriel, sous certaines conditions : prescripteur clairement identifié, ordonnance « établie, transmise et conservée dans des conditions propres à garantir son intégrité et sa confidentialité »,
examen préalable du patient par le praticien, application éventuelle des dispositions du décret relatif aux actes de télémédecine.
lire la suite:http://www.dsih.fr/

  Profil  
saumix
2567       

saumix
  Posté : 17-01-2012 15:24

du calme : il suffit d'attendre que l'ordonnance soit intégrée dans le dossier médical partagé !! pas besoin de se faire soutirer des finances par un " serveur de réseau "......

h.p

  Profil  
orchidee17
429      

orchidee17
  Posté : 12-02-2012 13:40

Nouveauté chez nous: quand tu es de garde, un médecin régulateur du samu peut te téléphoner et t' envoyer par fax une ordonnance SANS AVOIR VU LE PATIENT .
Il parait que cela a été négocié entre le syndicat et l' ARS.
Pour une meilleure " fluidité" au service des urgences.
Qu' en pensez -vous ?
Pour moi, c 'est inimaginable.
En fait, lors des gardes, nous refusions tous les farfelus qui nous disaient " aux urgences, ils m'ont par téléphone d'aller chercher de l'imodium /primpéran/ercefuryl à la pharmacie de garde.
Pas d'ordo, pas de délivrance, tel était notre principe à tous dans mon secteur de garde.
C'est "NOTRE PRINCIPE A TOUS, PHARMACIENS ET EQUIPE OFFICINALE" il me semble.
As- t-on modifié le Code de la Santé Publique entre temps? Quel article ?
Je veux bien recevoir des ordos par fax ou mail, tant que le médecin s' est rendu au chevet du patient.
Je suis objectrice de conscience sur le cas de la prescription à distance = l' ordo sans consultation ni connaissance du malade en cas d' urgence .Le syndicat m' a dit : "OK, vous avez le droit , jusqu'au jour où vous aurez une plainte d'un patient contre vous ..." J' ai besoin d' aide parmi vous tous. Merci d' avance.

  Profil  
caiuscrocus
536      

caiuscrocus
  Posté : 13-02-2012 10:30

La télémedecine est déjà en place dans plusieurs départements dont la Vendée, c'est une solution inéspérée pour le monde rural et la desertification médicale.
Je ne vois pas grand chose à y redire, c'est quand même mieux que d'envoyer les gens aux urgences parfois à 1 heure de chez eux pour ensuite plus de six heures d'attente supplémentaires. La suite on la connait ...

Message édité par : caiuscrocus / 13-02-2012 10:31


  Profil  
syncmaster
2289       

syncmaster
  Posté : 13-02-2012 10:35

Pour les médicaments listés, pas d'ordo=pas de délivrance, c'est bien. Mais le lopéramide et le nifuroxazide sont en vente libre...

Dans le cas de la prescription à distance, c'est la responsabilité du médecin, pas celle du pharmacien. Quand tu reçois une ordonnance par fax ou email, si le patient n'a pas été vu, ce n'est pas ton problème...

  Profil  
saumix
2567       

saumix
  Posté : 13-02-2012 16:43

je vous rappelle qu'un fax n'est pas une ordonnance !! position du conseil de l'ordre : éventuellement aider a préparer , TOUJOURS délivrer avec présentation de l'ordonnancepar le patient!!

h.p

  Profil  
pharma-espoir
2116       

pharma-espoir
  Posté : 13-02-2012 18:17

Citation : syncmaster 

Pour les médicaments listés, pas d'ordo=pas de délivrance, c'est bien. Mais le lopéramide et le nifuroxazide sont en vente libre...

Dans le cas de la prescription à distance, c'est la responsabilité du médecin, pas celle du pharmacien. Quand tu reçois une ordonnance par fax ou email, si le patient n'a pas été vu, ce n'est pas ton problème... 


Si on est au courant que c'est une prescription à distance, c'est quand même très embêtant, car selon la déontologie on doit refuser une prescription au caractère anormal, or le CSP précise bien qu'un ordonnance doit être établit après examen clinique du patient. Donc on rentre pile poil dans le cadre d'une prescription anormale...

  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 71
Membre(s) : 1
Total :72