Modéré par : Manager Whoops Bixente64 Syberg bultus 
Index du Forum » » Etre titulaire » » PLFSS 2012 et évolution de l’officine
AuteurPLFSS 2012 et évolution de l’officine
parmentier
355      

parmentier
  Posté : 28-10-2011 17:40

Le PLFSS 2012 (article 39) comprend une série de mesures qui pourraient modifier notablement l’exercice officinal. Ces mesures surviennent suite au constat maintenant établi par de nombreux observateurs (rapport Igas, articles de journaux …) que le coût du système officinal actuel pour la collectivité est important alors que le rôle du pharmacien officinal en tant qu' acteur/professionnel de santé est relativement limité, peu reconnu et mal valorisé, notamment par rapport aux rôles des autres professionnels de santé (médecin, dentiste…) et qu’un certain nombre de pharmacies sont en difficultés économiques.
Les mesures visent par conséquent principalement (1) à donner de nouvelles missions au pharmacien d’officine, en « médicalisant » ses fonctions et sa rémunération (rémunération à l’acte), pour renforcer au final son caractère de professionnel de santé et (2) à restreindre de façon importante le nombre d’officines en durcissant le numérus clausus à l’installation et en favorisant les regroupements. Ce sont des mesures attendues, et prévisibles qui avaient déjà été anticipés par certains journalistes : « Confier de nouvelles tâches aux officines, à défaut d'en baisser le coût » (L’Expansion, Numéro 712, octobre 2006) et « S'agissant de pharmaciens rétribués au volume … la solution est … de resserrer le numerus clausus, afin de permettre à un moins grand nombre de vivre mieux … » (Les Echos, page opinion, 29 11 2010).

Ces mesures sont soutenues par les pouvoirs publics et globalement applaudies par les titulaires. Néanmoins, il est permis de s’interroger sur leur portée réelle et les effets pervers qu’elles peuvent induire :

- La médicalisation de la profession (ou plutôt la « sous-médicalisation ») de la profession de pharmacien d’officine est un pari. Sera-t-il réussi ou au est-ce contraire un simple effet d’annonce ? L’avenir le dira, mais beaucoup d’obstacles pourraient se dresser devant cette évolution vers de nouvelles fonctions du pharmacien d’officine : rôle et place des préparateurs, réticence des médecins et des patients, absence de confidentialité dans les officines, problème de la responsabilité du pharmacien face à ces nouveaux actes, absence de formation à ces nouvelles missions …

- Le resserrement du numerus clausus va favoriser la spéculation et le renchérissement sur le prix des officines, et comme déjà indiqué plus haut permettre à un moins grand nombre de pharmaciens de vivre mieux (et donc à un plus grand nombre de pharmaciens de vivre moins bien). L’endettement qui est la principale cause (toujours occultée par la profession) des difficultés économiques de la profession va être renforcé, ce qui est paradoxal. La constitution de mini-chaines sera aussi clairement favorisée ... Cela se fera (mais c’est une habitude) au détriment des jeunes et des adjoints (qui vont devoir se mettre aux nouvelles fonctions, mais sans aucune contrepartie…).

Au total, ce PLFSS 2012 risque de conduire vers 2 types de pharmaciens :
- une minorité de pharmaciens, propriétaires ou multi-propriétaires de pharmacies au CA important, qui auront des revenus et un patrimoine importants, voir très importants.
- une majorité de pharmacien salariés, dont les revenus et l’activité professionnelle seront ceux d’une profession de santé intermédiaire (type bac +3), avec des perspectives de carrière limitées.


Les gagnants du PLFSS 2012 seront peut-être la collectivité (le système officinal coûterait au final moins cher, avec un service rendu peut être meilleur), mais à coup sur les pharmaciens investisseurs… Ce PLFSS 2012 est en tout cas le choix des pharmaciens titulaires actuels.

  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 46
Membre(s) : 0
Total :46
Librairie
200 questions-réponses essentielles
pour le titulaire d'officine

Êtes-vous un chef d'entreprise optimiste ou pessimiste ?
Comment réorienter sa stratégie vers la rentabilité ?
Comment réussir le regroupement d'officine?
Telles sont quelques-unes des questions de cet ouvrage destiné aux titulaires ou à ceux qui souhaitent le devenir...
30,00 € TTC