Modéré par : Manager Whoops Bixente64 bultus 
Index du Forum » » Les inclassables » » medecin propharmacien
Auteurmedecin propharmacien
dellu
4  

dellu
  Posté : 09-08-2011 08:28

j'ai , dans ma zone de chalandise un medecin propharmacien qui ne semble pas respecter les règles de la profession.
pouvez vous me dire quelles sont les limites de son activité et des conseils si quelqu un a déjà eu à faire à ce problème

  Profil  
MKIII
1070       

MKIII
  Posté : 09-08-2011 09:12

Un médecin qui respecte des règles?

  Profil  
red
344      

red
  Posté : 09-08-2011 10:27

http://www.senat.fr/questions/base/2007/qSEQ070700703.html


  Profil  
Aleatoire
601      

Aleatoire
  Posté : 09-08-2011 21:14

Article L4211-3 du CSP

Il faut voir depuis quand date son autorisation. Si ça se trouve une officine a été crée (mais quid d'un transfert ?) dans une des localités mentionnée par son autorisation. Ca suffit pour lui faire perdre son autorisation pour toute les localités.

Qu'entends tu par "ne semble pas respecter les règles de la profession"

  Profil  
saumix
2567       

saumix
  Posté : 10-08-2011 08:54

un medecin propharmacien , cela existe encore?? ou cela??? je croyais que les derniers se trouvaient dans des iles : porquerolles et ile de sein.....
de toute façon sa licence tombe des ouverture d'une officine dans son secteur!

h.p

  Profil  
Aleatoire
601      

Aleatoire
  Posté : 10-08-2011 10:33

"Leur nombre diminue progressivement : 152 en 1998, 118 en 2004 et 112 en 2006. Les départements où se comptent le plus grand nombre de médecins propharmaciens sont les Alpes-Maritimes, l’Ardèche et le Var (entre 8 et 10 médecins propharmaciens par département). Neuf départements ont entre 3 et 5 médecins propharmaciens : Aude, Côte-d’Or, Drôme, Eure-et-Loire, Haute-Corse, Isère, Loiret-Cher, Lozère et Pas-de-Calais. Trente-cinq autres départements ont entre 1 et 2 médecins propharmaciens. Seulement 2 médecins propharmaciens ont été dénombrés en 2006 dans les départements d’outre-mer (1 en Guadeloupe et 1 en Guyane).

Sources : Rev Prescrire 2008 ; 28 (293) : 228


Complément de législation : Arrêté du 3 août 2005 fixant la liste des dispositifs médicaux que les docteurs en médecine sont autorisés à délivrer aux personnes auxquelles ils donnent leurs soins en application de l'article L. 4211-3 du code de la santé publique

Article 1 : Les médecins autorisés au titre de l'article L. 4211-3 du code de la santé publique peuvent délivrer aux personnes auxquelles ils donnent leurs soins les dispositifs médicaux suivants nécessaires à la poursuite du traitement qu'ils ont prescrit : dispositifs médicaux pour soins et pansements, dispositifs médicaux pour injections, orthèses, sondes et poches urinaires, à l'exception des dispositifs médicaux implantables et des dispositifs médicaux implantables actifs.

  Profil  
pharmisa
3  

pharmisa
  Posté : 23-02-2012 12:39

J'ai moi aussi dans ma zone de chalandise pas 1 mais 2 medecins propharmaciens et pas très loin, à 5kms.Je cherche depuis 16 ans la faille juridique imparable qui me permettrait d'aller devant le tribunal administratif, je n'ai pas encore trouvé... J'ai bien une piste c'est la distance mais je n'ai pas trouvé de jurisprudence adequate.!javascript!:%20emoticon('');

  Profil  
loulou77
1993       

loulou77
  Posté : 23-02-2012 12:47

et pourquoi on ne ferait pas pharmacien promedecin ....


  Profil  
pharmisa
3  

pharmisa
  Posté : 23-02-2012 13:09

parceque ça s'appelle exercice illégal de la medecine

  Profil  
pharma-espoir
2116       

pharma-espoir
  Posté : 23-02-2012 14:24

Les pharmaciens pro-médecins, c'est déjà une réalité dans certains déserts médicaux...

  Profil  
pharmisa
3  

pharmisa
  Posté : 25-02-2012 00:39

je voudrais bien savoir où et comment?
On peut faire radiesthésiste ou magnétiseur aussi en dehors des heures d'ouverture...

  Profil  
Bernico
97    

Bernico
  Posté : 25-02-2012 15:32

Tu passes où je bosse, le samedi après midi, quand tous les toubibs sont déjà partis en week-end, c'est le rendez vous des pseudo-urgences...

Nico

Message édité par : Bernico / 25-02-2012 15:36


  Profil  
catimini34
2  

catimini34
  Posté : 02-03-2012 00:55

En tant que juriste ayant rédigé une thèse sur le médicament vétérinaire (soutenue en décembre 2011), je me suis beaucoup interrogée sur la réglementation actuelle qui accorde au médecin des animaux, le vétérinaire, le droit de délivrer le médicament vétérinaire tout en étant prescripteur.
Et là, ce n'est pas une exception accordée si l'éleveur ou le particulier ne peut pas se fournir auprès d'une officine ..

  Profil  
pharma-espoir
2116       

pharma-espoir
  Posté : 02-03-2012 03:49

Ah, le fameux débat vétos/pharmaciens sur les médicaments vétérinaires... La compétence de certains confrères sur ce domaine est faible, pour ne pas dire quasi-nulle, et pour cause, il est très peu enseigné à la fac.

Partager le monopole des médocs vétérinaires avec les vétos, qui sont bien formés sur le sujet, ça ne me parait donc pas du tout aberrant. Surtout que ce partage de monopole est très encadré, les vétos ont le droit de ne délivrer que leurs propres prescriptions, et seulement sur des animaux qu'ils suivent eux même. Et ils ne peuvent délivrer que des médocs qui ont une AMM vétérinaire, même pas géré par l'AFSSAPS.

Et il faut bien voir que tout monopole a ses exceptions, les médecins doivent partager leur droit de prescription avec des dentistes, des sages-femmes, des infirmiers, des podologues, des pharmaciens biologistes....

Ca me paraîtrait beaucoup plus anormal de partager notre monopole sur les médicaments non-listés avec des vendeurs bac-2, que de partager les médicaments vétérinaires avec les docteurs vétérinaires bac+7.

  Profil  
pharma-espoir
2116       

pharma-espoir
  Posté : 02-03-2012 03:49



Message édité par : pharma-espoir / 02-03-2012 03:50


  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 100
Membre(s) : 2
Total :102