Modéré par : Manager chat Bixente64 bultus 
Index du Forum » » Droit du travail » » demission : préavis 3 ou 4 mois?
Auteurdemission : préavis 3 ou 4 mois?
minus38
3  

minus38
  Posté : 05-05-2011 18:48

Bonsoir
jai demissionné de mon poste de pharmacien adjoint fin avril (2 ans et demi danciennété) et je voulais savoir si le preavis est de 3 ou 4 mois (jai entendu parler d'une nouvelle réforme de 4 mois pour les cadres)?
Sinon ma patronne ne veut pas me payer mes vacances (javais seulement pris au départ 2 semaines avant la fin de mon préavis), elle mimpose 2 autres semaines (une en mai pour moi (ce sont des vacances anticipées car ma période légale commence en juin) et une autre semaine en juin. a t elle le droit?
Peut elle me décaler ma période de préavis d'un mois suppléméntaire comme je l'ai vu sur une autr discussion.
moi ca ne marrange pas car jai trouvé un autre poste et on mattend pour début aout.
merci de votre aide

  Profil  
Manager
17077       
 Administrateur

Manager
  Posté : 08-05-2011 20:58

Ton préavis est de trois mois pour les cadres.

Si c'est ton employeur qui te "met" en vacances, c'est son problème, si c'est toi qui les demande c'est différent.

Penses aux heures pour recherche d'emploi.

  Profil  
minus38
3  

minus38
  Posté : 09-05-2011 10:09

merci bien pour ta réponse . jai appelé quand le syndicat des pharmaciens qui ma répondu que les vacances ne sont pas comprises dans les 3 mois de préavis donc légalemnt ça me décalerait ma periode de préavis... mais ils mont dit que je peux me protéger en envoyant un courrier recommandé comme quoi je ne suis pas d'accord dans le fond pour ces vacances imposées. jai un peu peur car je ne veux pas lancer les hostilités... jai envie que ces 3 derniers ne se passent pas plus mal!

  Profil  
ElGringo
2331       

ElGringo
  Posté : 09-05-2011 10:29

J'ai déjà évoqué la question des CP en période de délai de Prévenance, ils sont à prendre et décalent d'autant ledit Préavis si et seulement si les CP ont été préalablement à la notification de la rupture du contart de travail posés et acceptés. L'employeur doit être en mesure de prouver la chose afin de pouvoir l'imposer et décaler le délai de prévenance.
Dans tous les autres cas, pas de CP prendant ce délai et respect date à date de sa durée.
Tu dois pouvoir partir à la date prévue.

El Gringo

  Profil  
minus38
3  

minus38
  Posté : 10-05-2011 13:07

merci bien tu me rassures

  Profil  
cayote
250     

cayote
  Posté : 10-05-2011 13:12

Bonjour,
El Gringo, désolée je ne retrouve pas le post (pas douée la fille) dont tu parles, et je ne suis pas sûre d'avoir bien compris.
J'ai donc une question : si mes congés n'ont pas encore été posés pour cet été, ai-je le droit de partir par exemple le 10 aout si je pose ma démission aujourd'hui? L'employeur est-il obligé de me payer mes cps non pris?
Merci d'avance pour la réponse!

  Profil  
ElGringo
2331       

ElGringo
  Posté : 10-05-2011 15:44


C'est là ...

Si les Congés Payés n'ont pas été posés, et c'est à l'employeur de fournir la preuve, coutume de poser par écrit ses congés pour l'année avant telle date par exemple, ou planning des congés acceptés affichés dans le déballoir, etc..., et acceptés par l'employeur, la durée du Délai de Prévenance, court à compter de la réception de la LRAR par l'employeur et ce de date à date.

Ensuite, et c'est un tout autre cas de figure, toutes les adaptations par accord mutuel (écrit c'est préférable, sont possibles dans tous les sens, préavis plus court, CP pris pendant le préavis, report de la date de départ versus CP.

PS : et bien sur les CP non pris sont payés !


Message édité par : ElGringo / 10-05-2011 15:54


  Profil  
cayote
250     

cayote
  Posté : 11-05-2011 14:50

Merci beaucoup!

  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 14
Membre(s) : 2
Total :16
Librairie

Le droit du travail au quotidien
Nouveau


Dans un style vivant et concret, appuyé par des infographies, cet ouvrage propose des réponses pratiques, didactiques, et accessibles aux non-spécialistes du droit du travail. Que vous soyez titulaire, adjoint, préparateur, apprenti, ou étudiant en pharmacie, vous devez connaître vos droits et vos obligations dans l’entreprise...

30,00 € TTC