Modéré par : Manager chat Bixente64 bultus 
Index du Forum » » Salaires » » Le Cid
AuteurLe Cid
lesmicmic
492      

lesmicmic
  Posté : 10-02-2011 11:47

" Je suis jeune, il est vrai;
mais aux âmes bien nées La valeur n'attend point le nombre des années. ... "

J'ai pensé à cette tirade en voyant dans la grille des salaires qu' un étudiant ayant cumulé 350 heures, soit 10 semaines de travail, obtenait le coefficient 300 que j'ai mis ( comme beaucoup d'autres ) 21 ans à obtenir !

Et je ne dis pas que c'est beaucoup pour l' étudiant ! Loin de là !

Je trouve cela disproportionné, c'est tout, mais ça n'engage que moi.

Sans tomber dans les évidentes banalités du genre : " arrête de te plaindre ", " t'avais qu'à faire pharma ", " fais tes preuves ", etc... , pouvez vous dire sincèrement ce que vous en pensez, et si quelqu'un sait, sur quelle logique se repose-t-on pour inscrire cela dans une convention collective ?

Comprenez bien : je vous fais part d'une incompréhension, pas d'une jalousie malsaine.
S'il y a des explications , je suis preneur.
Merci.

( Corneille. 1637. )

Message édité par : lesmicmic / 10-02-2011 11:48


  Profil  
MKIII
1069       

MKIII
  Posté : 10-02-2011 12:24

Et un interne gagne plus qu'une infirmière mais pourquoi , pourquoi!!!

  Profil  
Antoine_pharma
1188       

Antoine_pharma
  Posté : 10-02-2011 12:27

Et un jeune joueur gagne souvent plus que son entraineur...

---------------------
" Il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux
Chassez de votre esprit tous vos soucis
Prenez la vie du bon côté
Riez, sautez, dansez, chantez
Et vous serez un ours très bien léché ! "

  Profil  
PharmaFC
2527       

PharmaFC
  Posté : 10-02-2011 12:31

dans un système de libre installation avec la suppression pur et simple du poste et de l'existence même du pharmacien adjoint (tous les pharmaciens pouvant s'installer), on pourrait imaginer une nouvelle grille pour le préparateur devenant assistant technique (comme dans d'autres pays) avec une évolution graduelle, progressive jusqu'au coef 500, avec des responsabilités nouvelles bien sur....

  Profil  
Whoops
4018       
 Modérateur

Whoops
  Posté : 10-02-2011 12:34

Avec la multiplication des petits CA, il faudrait ensuite trouver des employeurs.

  Profil  
PharmaFC
2527       

PharmaFC
  Posté : 10-02-2011 12:49

petits CA, cela reste à prouver....par contre disparition d'un endettement sur-réaliste, empêchant toute politique de rémunération plus juste de collaborateurs..ça c'est sur...

  Profil  
Manager
16905       
 Administrateur

Manager
  Posté : 10-02-2011 13:26

Ce qui est bien avec toi PharmaFC c'est que quelque soit le sujet, tu en reviens toujours à la même démonstration. "On veut des pharmacies gratuites!"

Pour une fois lesmicsmics pose un problème intéressant.

Quelle est la relation entre le salaire et le travail?

Il y a une vingtaine d'année un travailleur du bâtiment ou tout autre métier manuel était mal payé, aujourd'hui c'est beaucoup moins vrai et tant mieux.

La hiérarchie des salaires viendrait-elle de la compétence, du diplôme, de l'apport à la société?

Ce qui est sur c'est qu'aujourd'hui la rémunération va à l'argent quelque soit la branche.

Le travail est moins bien rémunéré que le capital et c'est ça qu'il faut combattre. Parce que le monde ne s'arrête pas à l'officine.

  Profil  
PharmaFC
2527       

PharmaFC
  Posté : 10-02-2011 13:35

une création manager n'est pas "gratuite" mais tourne autour de s 100 000 à 300 000 d'investissement...bien loin il est vrai des 1 500 000 du prix d'achat moyen d'une officine ...d'autre part le quorum constitue une entrave manifeste au droit des pharmaciens d'exercer en libéral et par la même une entrave au droit de travailler, d'utiliser leur diplômé comme ils le veulent...c'est contraire au droit européen, à la liberté d'entreprendre...je n'y peut rien, tu n'y peut rien...les barrieres sont faites pour etre poussées, arrachées..c'est dans la nature humaine et une constante dans l'histoire...


par contre ce qui me fascine c'est ton entêtement à défendre un système qui ne te donne rien et ne te donnera rien de plus que le minimum syndical...tant que les pharmacies se négocieront à des prix stratosphériques, les préparateurs n'obtiendront rien, car tout va à la capitalisation...il est étonnant qu'avec ton ancienneté tu ne saisisses pas cette problématique....la libre installation est peut être une chance de voir votre statut évoluer...

Message édité par : PharmaFC / 10-02-2011 13:36



Message édité par : PharmaFC / 10-02-2011 13:42


  Profil  
Manager
16905       
 Administrateur

Manager
  Posté : 10-02-2011 13:37

Tu ne désarmes jamais toi. Je te rappelle que tu es hors sujet.

  Profil  
zamaiev
1627       
 Modérateur

zamaiev
  Posté : 10-02-2011 13:49

Tien fait puisqu'on est dans la rubrique je me suis amusé à calculer mon salaire net :
50000 brut annuel
4166 brut mensuels -rsi -ursaff -cavp =2683 euros , il faut y enlever l'IR pour avoir le net dans la poche , sachant que je n'ai pas de dividendes et que j'ai 4 semaines de congés, mais je travaille au moins 50h/sem+ 1jour sur 4 de garde en moyenne annuelle . Mes deux préparatrices et mon assistante gagneront plus que moi ce moi-ci ...



  Profil  
zamaiev
1627       
 Modérateur

zamaiev
  Posté : 10-02-2011 14:04

J'ai investi dans du stock la premiere année + 30000 euros (nouvelles gammes matériel médical) + nouveau loyer (pour le matériel médical)dans une politique d'enseigne 4000 euros .
La deuxiéme année j'ai investi dans l'informatique 18000 euros et de l'agencement 42000 .
Quand certains disent qu'ils gagnent 10 fois moins que leur patron ils oublient que les bénéfices ca sert aussi à l'investissement , et l'investissement c'est indispensable si on veut progresser...



  Profil  
lesmicmic
492      

lesmicmic
  Posté : 10-02-2011 15:26

Faut-il que j'ouvre un autre sujet pour que l'on y réponde à bon escient ?

Zamaiev, je t'invite à ouvrir un sujet sur la paupérisation du titulaire, car j'aurai pas mal de questions à poser, toujours plus par curiosité qu'autre chose. Comme par exemple, comment ne sort tu que 50000 brut alors qu'ici un préparateur rentre 110.000 de marge bénéficiaire hors remise par an ? Mets toi à notre place, on veut comprendre, sincèrement.
Si les choses sont expliquées sans omission et clairement, je pense que les personnels sont assez intelligents pour comprendre.

Sinon, je demande que l'on m'explique, si possible, comment on en arrive à décider qu'un " jeune en formation " soit autant rémunéré qu'un " pilier " de l'officine. Ou pourquoi le BP est-il si mal considéré.
Ce n'est pas ici un problème de reconnaissance par le patron, car c'est inscrit dans la convention collective, signée par les titulaires et les représentants des salariés.

à Manager : merci d'avoir précisé " pour une fois...
Pour ce qui est de la globalisation du problème, heureusement que notre modèle de grille de salaires ne s'applique pas à l'ensemble du monde du travail, sinon ce serait le black-out total. Heureusement que des entreprises ( voire l'état ) payent plus leurs employés pour faire tourner l'économie ( comme par exemple acheter de la para à bon prix )
Vous imaginez ce que c'est de nourrir, loger et divertir une famille avec 1500 euros par mois. Qui sont ces gens à qui on vend des crèmes solaires pour aller en vacances ?
Sans les alloc, je serais sous le seuil de pauvreté. Incroyable vu le niveau qu'on nous demande, et d'ailleurs les gens ne le croient pas. Nous ne sommes pas des manoeuvres, et encore,il y a des manoeuvres mieux payés que nous.


Fin de la parenthèse.

à bientôt en grande surface...

  Profil  
Antoine_pharma
1188       

Antoine_pharma
  Posté : 10-02-2011 15:38

Le doyen de Lille avait un temps milité considerant cette remuneration des etudiants trop elevé...

C'est vrai qu'en temps qu'etudiant, j'etais parfois gené de savoir que j'etais mieux payé le samedi que des preparatrices evidemments plus experimentés que moi...

Peut etre faudrait il un seuil supplementaire, meme si les 350h amene souvent à des etudiants de 4eme ou 5eme année, ou la formation a déja été pas mal apprehéndé, et ou le savoir, certes théorique, est bien là...

---------------------
" Il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux
Chassez de votre esprit tous vos soucis
Prenez la vie du bon côté
Riez, sautez, dansez, chantez
Et vous serez un ours très bien léché ! "

  Profil  
lesmicmic
492      

lesmicmic
  Posté : 10-02-2011 15:50

Citation : Antoine_pharma
Le doyen de Lille avait un temps milité considerant cette remuneration des etudiants trop elevé...

Comme disait albert, tout est relatif.
Le " trop élevé " étant quand même en dessous de la moyenne nationale malgré les capacités indéniables d'un étudiant en pharma.

Quand on sait ce que gagne un prof de fac, c'est encore une fois hallucinant !

à bientôt en grande surface...

  Profil  
pharmaceutic
1773       

pharmaceutic
  Posté : 10-02-2011 16:07

Enfin, un prof de fac de pharma, et j'en connais n'est pas éreinté en fin de journée... Quant à la qualité de l'enseignement délivré il y a des fortes disparités entre les profs... Il y a quand mème un gros noyau de "glandeurs"...

pharmaco

  Profil  
michelm
857      

michelm
  Posté : 10-02-2011 16:19

le fond de la question est pour moi différent:
quel est vraiment au jour d'aujourd'hui la place du préparateur au sein d'une officine.
ce métier est qd meme fondé sur des prep qui n existent quasiment plus.
ca me rapel un peu le pb des douaniers qd les douanes sont tombés.. que faire..
il existe déjà des assistant pour le diplôme et la délivrance; des secrétaires pour les teletrans...
il va falloir que la métier de préparateur évolue...
et concernant le salaire le pb est que si on augmente le salaire des préparateur ( je suis pour) il va de soit qu il faudra en même temps réévalué celui des assistants...
donc cela pose de nombreux pb..
le pb a mon avis a l heure actuel c'est que l'on a plus vraiment de hiérarchie.

  Profil  
lesmicmic
492      

lesmicmic
  Posté : 10-02-2011 17:13

C'est vrai qu'il faudrait un diplome plus adapté à la réalité de l'officine .
Pour l'instant, on demande au BP de dispenser, et on prend des assistants parce que c'est obligatoire en fonction du CA, mettant 6 années de formations au rang d'un pseudo Bac +2. Niveau études, assistant devrait être une continuité du BP, et titulaire une continuité d'assistant, formations diplômantes à la clef.
Car la formation de pharmacien ne prépare aucunement à devenir chef d'entreprise.

Mais il faut bien former des pharmaciens, pour garder les titulaires des officines.
Donc le BP devient inutile, et de toute façon trop mal rémunéré .
Mais pour le gros de ce qui se passe au comptoir, un diplôme de pharmacien c'est trop.

On le constate, très peu de formations adaptées quelque soit le niveau de l'entreprise.

Voilà l'impasse.




à bientôt en grande surface...

  Profil  
Daniel2
636      

Daniel2
  Posté : 10-02-2011 17:34



l'abrogation de la loi Pétain en 1941 a mis un terme aux pharmaciens de 2 ème classe (les préparateurs)qui pouvaient à l'époque tenir une pharmacie.
Rappel historique: C’est en 1941, sous le régime de PETAIN que les herboristes ont été supprimés et que l’ordre des pharmaciens est né, avec le statut des pharmaciens d’officine.
A l’époque, pour assurer une répartition géographique des pharmacies nécessaires à un accès proche pour une population essentiellement rurale, a été mis en place un régime de quota subordonnant l’ouverture d’une pharmacie à un quota de population.


  Profil  
lesmicmic
492      

lesmicmic
  Posté : 10-02-2011 17:42

Donc on est encore sous un régime de collabos.
Quelle gloire, quelle modernité !

Merci en tout cas pour cette précision historique .

à bientôt en grande surface...

  Profil  
Lonide
7  

Lonide
  Posté : 10-02-2011 20:51

Je suis d'accord avec Antoine_pharma. Je ne vais pas me plaindre mais étant étudiante, je trouve anormale d'être payée plus que la préparatrice à qui je pose des questions toute la journée.

Le problème est à double sens : on est trop payé au vu de nos compétences, les préparateurs trop peu pour les leurs.
Si si, parfois c'est un problème aussi pour les étudiants, les titulaires ne veulent plus nous embaucher pour l'été avec ce coeff après

  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 44
Membre(s) : 1
Total :45
Librairie
Convention collective commentée
Anne-Charlotte Navarro

Le droit du travail vous semble complexe ?
Vous avez besoin d'y voir plus clair par rapport aux textes de la Convention collective nationale de la pharmacie d'officine ?
Découvrez pour chaque article, un commentaire détaillé qui vous aidera au quotidien à encadrer vos relations avec votre employeur ou vos salariés.

30,00 € TTC