Modéré par : Manager Whoops Bixente64 bultus 
Index du Forum » » Les inclassables » » Déontologie-obligation de non publicité
AuteurDéontologie-obligation de non publicité
oasis62
61    

oasis62
  Posté : 28-12-2010 22:21

Bonjour, je voulais soulever un point sur la profession de pharmacien qui oblige à ne pas faire de publicité. Mais il y a des cas ou certaines questions se posent. Dans le cas de l'oxygénothérapie à domicile, un grand nombre de prescriptions passent directement au prestataire sans passer par l'officine. En effet, ces prestataires ont des commerciaux qui démarchent directement les pneumologues or les pharmacies ne peuvent pas faire ce genre de publicité car contraire à la déontologie. Une part importante de CA échappe par ce biais à l'officine.

oasis62

  Profil  
riep
646      

riep
  Posté : 29-12-2010 01:49

idem pour les pompes a insulines, la nutrition les lits les etc....tout en fait
Que faire ? les médecins sont de mèches avec ces prestataires !!! ils pecoivent des com'

  Profil  E-mail  www  
saumix
2567       

saumix
  Posté : 29-12-2010 08:54

si vous tenez a informer vos clients de la fourniture de ces articles , faites une vitrine!!! maisensuite , c'est lourd a gérer !! fournir au domicile , aller rechercher apres usage...( ils oublierons de rapporter , bien sur...)
c'est du boulot qui fait sortir de la boutique , pour vendre des prestations il faut enlever un vendeur au comptoir pour...les faibles honoraires de locations !!! conseil : calculez bien si le jeu en vaut la chandele.......

h.p

  Profil  
zeph
35    

zeph
  Posté : 29-12-2010 10:12

bonjour,vous avez le droit de faire des feuilles A5 que vous pouvez distribuer au sein de la phie avec tous vos "services" et que vous mettez dans les sacs...de +en+ de phies le font pour communiquer sur les prix !!!

"rien dans ce monde ne s'est accompli sans passion" Hegel
" malheureusement, le septicisme est souvent la marque de l'ignorance et de la fatuité" ( Dr Artault de Vevey)

  Profil  
riep
646      

riep
  Posté : 29-12-2010 10:18

c'est malheureusement parceque les pharmaciens ne font plus le boulot de pharmaciens que les patients et les prescripteurs se tournent vers d'autres acteurs.

-location lit lppr 25 euro/semaine
+matelas anti escarre 300 euro

-pompe a insuline : 3.50 euro / jour
+ 400 euro formation
+ 174 euro /mois d'astreinte

-oxygénothérapie de 60 a 45 euro la semaine suivant entente préalable

ça prends 2 minutes a commander puis si un pharmacien est présent (genre le titulaire) lors de la livraison on facture une mise a dispo sinon tans pis.

c'était bien quand on étaient pharmaciens
maintenant on préfère vendre des crèmes pour la cellulite.

malheureusement même en communiquant sur le matériel médical des que le patient va faire un tour a l'hôpital il ne reviendra jamais a la pharmacie car il sera prise en charge par une boite de had composé d'infirmiers de l'hôpital en questions qui seront recommandés par les médecins du service touchant un petit pécule au passage, ou bien allant directement démarcher les patients dans leur chambre.
j'ai plusieurs exemple en tête:
-une patiente qui me dit donner moi la beta.ine mais pas les poches de nutr..ys l'hopital est venu me les livrer directement..
-ha bon l'hopital ?
-oui enfin c'est ce qu'ils ont dit ils ont dit que si j'allais les prendre chez vous vous vous me feriez payer....
-c'est sur en même temps on facture juste les aliments pas un forfait comme eux (argggg!)
(societe hom erf)

-autre exemple
une patiente sous pompe a insuline qui vient chercher son insuline tous les mois me demande si la pharmacie peut s'occuper de lui fournir les consommables (catheter etc) plutôt que de se les faire livrer par une société XX, c'est embêtant il faut être la au bon moment "je préfère les prendre chez vous dit elle ,"et puis la societé XX ne m'a jamais expliqué comment fonctionne la pompe" (formation du patient et des infirmieres obligatoire pourtant)
ok c'est parti on met une pompe a nous

5 appels téléphonique dans les deux jours qui suivent , de la société XX pour nous pourrir que nous n'avions pas le droit de nous occuper de la patiente qu'ils ont signés un "contrat" avec l'hopital YYY
puis vient le coup de fil du chef de service : clair et net "je ne veux pas que vous vous occupiez de madame --- vous n'avez pas le droit c'est moi qui décide!"

... bon retournons a nos crèmes pour la cellulite

  Profil  E-mail  www  
oasis62
61    

oasis62
  Posté : 29-12-2010 22:11

Je pense qu'il y a aussi l'intérêt financier du prescripteur qui s'entend avec le HAD. C'est finalement que de l'entente avec rétrocommission au médecin.
Il y a de la distorsion de concurrence...et rien d'officiel.

oasis62

  Profil  
saumix
2567       

saumix
  Posté : 30-12-2010 10:51

il y a déja quelque temps , sur lyon , on m'a demandé de collaborer a l' H.A.D qui etait sensée gérer la facturation a la sécu.....mon client devait avoir des perfusions a son domicile...je commande les glucose5% , les perfuseurs et le pied a sérum....et le client me dit : les perfuseurs et le pied sont fournis par l'had reprenez les!!
et quand j'ai facturé les glucoses pour un mois , le comptable de l'HAD m'a engueulé car ils voulaient une facturation hedomadaire !! ( c'est tres chiant de faire 4 factures au lieu d'une...)
et depuis , ils se sont doté d' une pharmacie a usage interne !!(PUI) car ils se considerent comme une extension de l'hopital....

h.p

  Profil  
Whoops
4060       
 Modérateur

Whoops
  Posté : 30-12-2010 12:24

Citation : riep
5 appels téléphonique dans les deux jours qui suivent , de la société XX pour nous pourrir que nous n'avions pas le droit de nous occuper de la patiente qu'ils ont signés un "contrat" avec l'hopital YYY
puis vient le coup de fil du chef de service : clair et net "je ne veux pas que vous vous occupiez de madame --- vous n'avez pas le droit c'est moi qui décide!"



Là, tu pourrais te faire plaisir en lui renvoyant son argument dans les dents. De toutes façons tu risques rien, vu qu'il est arrosé tu verras rien passer de son service.
Et si les syndicats de titulaires dans ton coin sont du genre à avoir les crocs, tu peux les mettre sur le coup, il est en tort.

Message édité par : Whoops / 30-12-2010 12:25


  Profil  
Pascalain
14   

Pascalain
  Posté : 30-12-2010 14:20

Dans le cadre de la LPPR, pour l'assistance respiratoire,la perfusion à domicile ..., il y a l'obligation d'assurer par le fournisseur une astreinte 24H sur 24H et 7 jours sur 7, ainsi que d'effectuer les interventions auprès des patients dans des délais imposés ( 12 ou 24h selon matériel ou pathologie). Ces obligations ne sont pas impossibles à assurer par l'officine, mais il faut en avoir bien conscience quand on se lance dans ce domaine.

  Profil  
Whoops
4060       
 Modérateur

Whoops
  Posté : 30-12-2010 14:47

Oui, après il faut voir si l'on parle de sous-traitance ou de la réalisation des actes par l'officine elle-même.

  Profil  
riep
646      

riep
  Posté : 30-12-2010 21:47

astreinte ????
mdr c'est qui qu'on appelle qd le synthé d'o2 marche plus ou le lit med est en panne ???
ben c'est mon titulaire car le HAD ne vient que le lendemain ou le surlendemain "et si c'est grave hospitalisez le ! "

Ce système de HAD est une arnaque finie n'importe quelle officine pourrait faire ça plus sérieusement
ils ne servent qu'a nous shunter et toujours de manière déloyale :
démarchage dans la chambre d'hosto ou arrangement avec un med hospitalier!!
Que fait l'ordre (et la police)

  Profil  E-mail  www  
oasis62
61    

oasis62
  Posté : 08-01-2011 12:18

Dans le cas du HAD, l'officine se fait systématiquement chunté; Ce pourrait être une idée de réflexion pour l'ordre pour que les officinaux s'y retrouvent aussi.
J'ai surtout l'impression que certains personnes du monde hospitalier se font leur petit bisness en écartant systématiquement les officinaux.


oasis62

  Profil  
MKIII
1070       

MKIII
  Posté : 08-01-2011 14:33

L'HAD ne squize pas systématiquement l'officine, dans le nord du 79 la structure à été mise en place en incluant les officinaux. Les contrainte sont les mêmes que partout (délivrance à la semaine, livraison à domicile) mais en contrepartie la réunion de mise en place est rémunérée (60 roros), la constitution du dossier (40 roros) et la livraison hebdomadaire (20 roros). Le matériel est facturé par nous mais avec fournisseur imposé et tarifs raz des pâquerettes. L'oxygène et la nutrition parentérale sont chez un fournisseur extérieur (mais ca on fini par avoir l'habitude).
Alors est ce que c'est rentable? Au bout de trois HAD en deux ans, je dirais on s'en fout, les dossiers sont lourds et chronophages mais toujours enrichissant. Le patient nous voit autrement et sait que la pharmacie ca n'est pas que du medicament. Les relations entre professionnels de santés sont ameliorés et surtout ca bloque le developpement des quelques sociétés qui commencent à graviter autours de nous.
De plus, on se rend compte à l'usage que la pharmacie à une grande légitimité dans ces réseaux, pour tout dire je pense qu'elle à un rôle central, non pas décisionnaire (on peut réver) mais organisationnel. Je ne sais plus qui sur ce forum à une citation qui parle de la pharmacie toujours ouverte et sans rdv ,mais c'est un atout majeur. L'infirmiere passe quand elle veut, le medecin quand il veut, les aide soignantes etc etc et il y toujours quelqu'un à la pharmacie pour se soucier de n'avoir pas vue tel tel intervenant (et oui, la prescription à la semaine entraine de nombreux couacs).
Et tout ca grâce à notre syndicat (en l'occurrence USPO mais on s'en fout) qui à bataillé avec l'hôpital (plutôt favorable à la base à la collaboration avec les prof de santés libéraux) et les organismes payeurs, la mutualité en tête (très défavorable aux libéraux).
Désolé d'avoir été un peu long mais c'est un sujet passionnant ou l'officine a sa place.

Message édité par : MKIII / 08-01-2011 14:35


  Profil  
riep
646      

riep
  Posté : 08-01-2011 22:35

merci pour ce retour d'expérience c'est comme cela que ça devrait fonctionner !!

  Profil  E-mail  www  
Manager
17256       
 Administrateur

Manager
  Posté : 10-01-2011 07:17

Oui merci MKIII.

Je crois beaucoup à cette transversalité des soins.

Comme vous le savez, au moins pour certains, je suis actuellement en formation. L'échange avec des kinés, des ostéo, des infirmières, sages-femme, médecins, ingénieurs de santé, directeur de CPAM etc. c'est très enrichissant et permet de se rendre compte qu'on n'est pas si largué que ça...

  Profil  
SB69
1114       
 Modérateur

SB69
  Posté : 10-01-2011 14:31

largué non, mais oublié et/ou déconsidéré oui...

  Profil  www  
Daniel2
646      

Daniel2
  Posté : 10-01-2011 15:54

Je rajouterai comme pour les médecins "Cocu"!!!
....et vous savez pas qui?.....le soin et le business ne sont pas synonymes mais antonymes dans le concept philosophique de la santé....les bonnes questions seront sans doute posées comme d'habitude après la débâcle.
La santé est un système en boucle qui aurait dû s'apercevoir que la transversalité était nécessaire à sa vie. Lire le macroscoque de Joël de Rosnay et c'était en 1973. Qu'avons nous fait depuis ? désolé mais rien...!


  Profil  
jch60
47    

jch60
  Posté : 10-01-2011 19:00

Citation : MKIII 

L'HAD ne squize pas systématiquement l'officine, dans le nord du 79 la structure à été mise en place en incluant les officinaux. Les contrainte sont les mêmes que partout (délivrance à la semaine, livraison à domicile) mais en contrepartie la réunion de mise en place est rémunérée (60 roros), la constitution du dossier (40 roros) et la livraison hebdomadaire (20 roros). Le matériel est facturé par nous mais avec fournisseur imposé et tarifs raz des pâquerettes. L'oxygène et la nutrition parentérale sont chez un fournisseur extérieur (mais ca on fini par avoir l'habitude).
Alors est ce que c'est rentable? Au bout de trois HAD en deux ans, je dirais on s'en fout, les dossiers sont lourds et chronophages mais toujours enrichissant. Le patient nous voit autrement et sait que la pharmacie ca n'est pas que du medicament. Les relations entre professionnels de santés sont ameliorés et surtout ca bloque le developpement des quelques sociétés qui commencent à graviter autours de nous.
De plus, on se rend compte à l'usage que la pharmacie à une grande légitimité dans ces réseaux, pour tout dire je pense qu'elle à un rôle central, non pas décisionnaire (on peut réver) mais organisationnel. Je ne sais plus qui sur ce forum à une citation qui parle de la pharmacie toujours ouverte et sans rdv ,mais c'est un atout majeur. L'infirmiere passe quand elle veut, le medecin quand il veut, les aide soignantes etc etc et il y toujours quelqu'un à la pharmacie pour se soucier de n'avoir pas vue tel tel intervenant (et oui, la prescription à la semaine entraine de nombreux couacs).
Et tout ca grâce à notre syndicat (en l'occurrence USPO mais on s'en fout) qui à bataillé avec l'hôpital (plutôt favorable à la base à la collaboration avec les prof de santés libéraux) et les organismes payeurs, la mutualité en tête (très défavorable aux libéraux).
Désolé d'avoir été un peu long mais c'est un sujet passionnant ou l'officine a sa place.

Message édité par : MKIII / 08-01-2011 14:35

 



Cette HAD a-t-elle une PUI?

  Profil  
MKIII
1070       

MKIII
  Posté : 10-01-2011 19:11

ben non!

  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 100
Membre(s) : 1
Total :101