Initiative Le Moniteur des Pharmacies, N° 2811 du 09/01/2010

(1209 mots dans ce texte )  -   lu : 4632 Fois     Page Spéciale pour impression

Paru dans Le Moniteur des Pharmacies, N° 2811 du 09/01/2010

Bibliothèque : Cahier I

Rubrique : Initiatives

Auteur(s) : Christine Julien

Francis Liaigre s'est pris dans la toile. Ce préparateur de la Roche-sur-Foron, en Haute-Savoie, est le créateur et l'administrateur de Pharmechange, un site Internet consacré aux échanges officinaux. Plus qu'un site : une communauté.

Une pincée de geek dans une blouse blanche. Francis Liaigre est un préparateur savoyard féru d'Internet. Son envie ? Mettre les atouts du web au service de la communication entre professionnels de la pharmacie. Ainsi est né Pharmechange (1), un beau matin de novembre 2002. Sous le nom de code « Manager », le quadragénaire curieux administre et modère ce portail consacré à l'échange et l'information du personnel de l'officine, confirmé ou en devenir. « Les officines sont souvent des petites structures et les échanges transversaux malaisés », explique Francis. D'où l'idée de Pharmechange, « comme son nom l'indique... ». Certains jours le site comptabilise 2 995 visiteurs et 10 000 pages affichées. Un bon référencement, un bouche-à-oreille convaincant et un contenu de qualité sont les atouts du succès. Point de hasard, Pharmechange comble un besoin de partage.

« Quel salaire puis-je espérer en tant que jeune installé ? », « Que puis-je faire avec un BP en poche ? », les sujets lancés sur les forums du site se répartissent dans plusieurs rubriques dites professionnelles : « Social », « Exercer en officine », « Cursus » ou « L'officine ». Chaque visiteur y va de son commentaire : des préparateurs soucieux de leur évolution, des adjoints terrassés par le doute d'une hypothétique installation. Les discussions se nouent aussi entre titulaires. « Pour tranquilliser les échanges, j'ai créé des forums privés sur lesquels sont discutés des sujets confidentiels. Pour s'inscrire, il suffit de m'envoyer une photocopie de son diplôme ou de son inscription à l'Ordre. » Un titulaire souhaite recueillir l'avis de confrères sur ses chiffres annuels, tel autre désire connaître l'intérêt de l'achat d'une voiture en leasing, chacun partage ses expériences. Pharmechange reflète les préoccupations d'une profession qui s'interroge. « Inquiets, les adjoints se posent beaucoup de question sur leur avenir. Sur Pharmechange, le ressenti est fort », résume Francis. Dans la rubrique « Débat », le forum « L'avenir du métier de pharmacien adjoint » va bon train, sous l'impulsion de Damien-en-mer, LMRZ 80 ou de Whoops. Derrière ces noms de robots intergalactiques, des préparateurs et des pharmaciens animent et modèrent aux côtés de Francis, certains depuis le début de l'aventure.

D'abord la pêche, puis l'officine

Francis revendique la notion communautaire du site. « Je ne suis pas seul, d'autres sont arrivés petit à petit. Delphine - pseudo Delphine66 -, une préparatrice de la région de Perpignan, m'a contacté via le site me demandant si je ne voulais pas un coup de main. Puis sont arrivés Whoops, Bixente, Elbo... » La « team » de départ a évolué. « Comme dans toute communauté, c'est vivant et sans obligation. Certains restent, d'autres partent... » Parmi les équipiers de Francis, certains proposent des dossiers, en fonction de leurs compétences. « Nitrebes - ou Sébastien, un préparateur d'une pharmacie sous-traitante - répond aux questions sur les préparations. » Francis est le spécialiste du social et de la convention collective, sollicitant parfois des responsables syndicaux au gré des questions posées sur les forums. « Il m'est arrivé de discuter longuement avec Patrick Le Métayer de Force ouvrière sur des points de détails de tel ou tel texte. » L'équipe de Pharmechange se contacte entre elle grâce à un forum « caché ». Au programme : l'évolution du site, l'arrivée d'une nouvelle recrue et la modération. « Chaque visiteur est responsable de ses propos. Les modérateurs interviennent a posteriori. » A tour de rôle, chaque membre de la « team » donne du temps pour que vive Pharmechange. Francis y consacre au moins trois heures par jour, le soir et entre midi et deux à la pharmacie, une fois les rideaux baissés.

Avant Pharmechange, le préparateur a fourbi ses armes sur un site statique consacré à la pêche (2), une autre de ses grandes passions. Au milieu des années 90, il construit « à la main » un site en langage html. Autodidacte, Francis apprend dans des bouquins et utilise les moyens du bord pour étoffer le site : rédaction de textes, photos personnelles ou échangées. Malgré un livre d'or et des petites annonces, l'interactivité entre les pages du site et le visiteur reste limitée. Lorsque l'idée d'un site professionnel mûrit, Francis cherche des outils appropriés et fait son apprentissage, aidé en partie par une communauté de développeurs francophones dénichée sur le web. « J'ai dû comprendre comment fonctionnaient les gestionnaires de contenu. Pour tester le site chez moi, j'ai installé l'équivalent d'un serveur Internet », raconte Francis.

Un domaine pour Francis

Francis vérifie ensuite que le nom de domaine « Pharmechange » est libre. Puis cherche un hébergeur, qu'il trouvera pour 60 euros annuels. Le 22 novembre 2002, les visiteurs trouvent en ligne la convention collective dénichée sur Légifrance et saucissonnée en questions pratiques ainsi que des dossiers sur le métier de préparateur. Il lance déjà des thèmes de discussion, aidé par quelques collègues parce que « rien n'est pire qu'un forum vide ». Petit à petit, Pharmechange reçoit des visites et se nourrit des contributions de chacun : dermocosmétique, formation dans les métiers de l'industrie ou questions sociales étayées par les sites institutionnels gouvernementaux. « Il manque un solide dossier sur le métier de pharmacien, mais ce n'est pas à moi de le rédiger », regrette Francis qui souhaite répondre aux visiteurs curieux des métiers de l'officine. Aujourd'hui, le succès a fait exploser les capacités du site. Plutôt que d'effacer des données, Francis a préféré changé d'hébergeur. Le nouveau lui coûte 120 euros par an. Pharmechange est chronophage, mais Francis assume. Il va proposer avant la fin de l'année un portail rénové pour une navigation facilitée dans les forums. Certaines rubriques vont être modifiées, la présentation épurée. Francis a dans l'idée un partenariat avec un groupe de presse. Faire entrer un peu d'argent aussi. Il aimerait pouvoir offrir un contenant plus attractif mais n'est pas développeur, ni graphiste. Peu importe la sobriété de l'accueil finalement. « Ce qui compte, c'est ce qu'il y a dedans ».

(1) http://www.pharmechange.com

(2) http://passion.lac.free.fr

Envie d'essayer ?

Les avantages

- « Hormis les embêtements, cette création a nourri mon ego de préparateur et ma notoriété ! La presse, les collègues, etc., parlent de moi ! »

- « Rencontrer des gens et discuter d'égal à égal avec des personnes que je n'aurais pas forcément côtoyées : responsables syndicaux, titulaires... »

- « S'occuper des autres fait du bien et permet de s'oublier un peu. »

- Continuer à apprendre au contact des personnes rencontrées.

- La diversité des échanges, via les forums, facilite la compréhension des préoccupations de chacun des membres d'une équipe officinale.

Les difficultés

- Le référencement du site, essentiel, est un truc de « fou » à travailler.

- C'est un gouffre « en temps ». La création et la gestion du site demandent beaucoup d'abnégation.

- Ne pas exagérer et vivre « à côté » sans dépendance.

- Combiner esprit créatif et esprit d'organisation : cet apprentissage complexe est pourtant nécessaire pour la « digestibilité » du site et sa facilité d'utilisation.

Les conseils

- Évitez de perdre du temps dans « le cambouis » technique : l'important est le contenu du site.

- Ne vous lancez pas seul dans cette aventure au risque de vous fatiguer très vite. Entourez-vous rapidement.

- Travailler la phase de référencement est la garantie que le site soit visité. Pour cela, fournissez un contenu riche, inscrivez-vous dans des moteurs de recherche, soignez les « meta » (mots-clés pertinents en rapport avec l'activité du site).

- Essayez de ne pas devenir « accro ».

- Travaillez la fiabilité des informations en renvoyant vers des sites institutionnels, luttez contre les textes mal écrits.




Retour à la sous-rubrique :

 Autres publications de la sous-rubrique :


Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 38
Membre(s) : 1
Total :39
Annonces de Pro
logo_atp2.png



logo_atp2.png
Librairie
Convention collective commentée
Anne-Charlotte Navarro

Le droit du travail vous semble complexe ?
Vous avez besoin d'y voir plus clair par rapport aux textes de la Convention collective nationale de la pharmacie d'officine ?
Découvrez pour chaque article, un commentaire détaillé qui vous aidera au quotidien à encadrer vos relations avec votre employeur ou vos salariés.

30,00 € TTC
Activité du site

Pages vues depuis 2003 : 514 520 119

  • Nb. de Membres : 14 807
  • Nb. d'Articles : 344
  • Nb. de Forums : 31
  • Nb. de Sujets : 9
  • Nb. de Critiques : 45

Top 10  Statistiques