Index du forum »»  Etre titulaire »» Le point sur le Monopole...

Le point sur le Monopole...#5522

15Contributeur(s)
samosspoussin_arverneWhoopsElGringoblinketteaidecreationofficinezamaievBiomagBixente64f2ride279mu007loulou77chemistsomikoparmentier
5 Modérateur(s)
ManagerWhoopsBixente64Sybergbultus
samoss samossicon_post
Au lendemain du premier Leclerc special Matériel médical et à la veille de l'OTC devant le comptoir, dans quelle situation se trouve aujourd'hui le monopole ?

Hier 14 janvier, ME Leclerc déclare sur RMC ( http://www.rmc.fr/edito/info/26296/-bientot-des-pharmacies-leclerc-/ ) qu'il attend "à court terme" la possibilité de mettre des médicaments OTC dans les espaces de parapharmacie existants et d'appeller ces espaces "Pharmacies" qui seront, je cite, des "Pharmacies Leclerc". Toujours d'apres le même individu, ces médicamnets seront vendus "moins cher qu'en pharmacie".

Aujourd'hui, sur RMC aussi, notre pharmacienne en chef nationale déclare : "Non"," Il n’est pas question de banaliser le médicament, (…) c’est une question de santé publique et de protection du consommateur ". ( http://www. http://www.rmc.fr/edito/info/26377/bachelot-non-aux-medicaments-en-grandes-surfaces-/ )


De plus, hier, ma femme qui s'installe avait sa convocation à l'Ordre. La conseillère lui a dit que l'OTC en grandes surfaces était uniquement une question de temps, que c'était ce qui découlait des réunions qui avaient eu lieu sur le passage de l'OTC devant.

Même propos ce matin de la commerciale d'un repartiteu qui a dit que c'etait l'histoire de 2 à 4 mois.

Qu'en pensez-vous. Ma femme et moi on s'installe le 1er mars et là à vrai dire on panique un peu
poussin_arverne poussin_arverneicon_post
1. Il ne faut paniquer car même si l'OTC passe en GMS (ce qui semble être une question de temps, oui !) ça ne veut pas forcément dire que c'est la fin des haricots pour nous,
2. la commerciale du répartiteur aurait voulu dire 2 à 4 ANS ? Sinon elle y va un peu fort ....
3. L'attitude de l'Ordre, accompagnant ce projet, est incompréhensible ! Je rappèle ici que sans l'accord du Président de l'CNOP, rien n'est possible. Car pour trouver les médicaments en GMS, il faut modifier le code de la santé publique qui régit les lois sur le médicaments, et ce ne peut se faire qu'avec l'accord de ce dernier.
Poussin

"Pour se faire des ennemis, il n'est pas nécessaire de déclencher la guerre, il suffit de dire ce que l'on pense"
Martin Luther King
samoss samossicon_post
Re-bonjour

Ce n'est pas une forme de panique pour mon point de vue personnel (car on a pris soin de s'éloigner de toute grande enseigne de GMS, en plus on est sur Paris donc c'est pas la qu'il y a les plus gros hypermarchés). C'est simplement que je déplore que l'esprit de notre profession se dénature de ce qui apparaissait comme une de ses perspectives majeurs d'évolution, càd la prise en charge du petit risque.

La commerciale de l'O.. pour ne pas nommer ce répartiteur ;-) parlait bien de mois

je suis tout à fait d'accord avec toi concernant l'Ordre mais vu les retournements de veste de la fn de l'année, il se peut bien que Parrot finise par expoer les avantages de l'OTC en GMS dans le prochain Moniteur !!

Enfin bon, c'est pas la fin des haricots pour nous meme dans ce cas mais devant quelle modification majeure de l'exercice est-ce que la profession voudra etre solidaire au niveau national par des actions concrètes (je parle meme pas de greve mais qu'on gueule un peu plus fort...)
Whoops Whoopsicon_post
M. Parrot avait déjà ce genre d'idées en début d'année dernière, au moins. Et je pense aussi que la commerciale de l'OCP exagère un peu. Personnellement, dernier trimestre 2006, j'entendais déjà que Leclerc avait ses entrepôts prêts à recevoir ses médicaments et qu'on allait y avoir droit mi-2007...
Maintenant, l'Ordre fait tout pour qu'on y ait droit. On s'est vu déblatérer pendant des lustres mille arguments de santé publique (qui me semblaient assez de bon sens, d'ailleurs) pour dire que ce n'était pas bien et que si l'inspecteur nous prenait, on serait puni, et aujourd'hui, ils nous disent : "oh que c'est bien, il faut être moderne quand même, qu'on évolue, accroître le rôle de conseil du pharmacien."
La modernité, en pharmacie, c'est ne plus parler de santé publique, ni de santé tout court d'ailleurs, mais agir pour que les gens consomment plus et soient heureux de le faire. C'est beau.
ElGringo ElGringoicon_post
Je vais radoter, mais … cela fait écho au sujet.
Jadis, l’Ordre des Pharmaciens a exigé la présence d’un Pharmacien dûment diplômé présent durant l’intégralité des horaires d’ouverture des Parapharmacies, au prétexte d’ « embêter » les grandes surfaces.
A l’époque bon nombre de potards on trouvé cet éclat de voix, cette exigence péremptoire de bon ton, de nature à redorer le blason d’une profession bafouée dans ses intérêts les plus fondamentaux.
Avec le recul, on peut considérer que cette action fût de nature à légitimer ce nouveau type de commerce à l’origine différent des officines de pharmacies, en « Espace pharmaceutique » et que cette orientation s’inscrit dans une logique à long terme, dont l’étape suivante aujourd’hui à l’ordre du jour, est l’autorisation de vente des produits OTC par ces structures.
Le seul argument recevable pour le maintien du monopole des officines de pharmacie sur la vente des médicaments OTC repose sur la qualification du personnel notamment des pharmaciens diplômés qui exercent personnellement leur art.
L’Ordre des Pharmaciens a fait voler en éclats le seul argument valable en imposant la présence d’un diplômé en Pharmacie dans les Para.
Aujourd’hui la GMS possède tous les éléments nécessaires pour assurer correctement la dispensation de l’OTC, une zone dédiée et indépendante en IN ou en OUT, le personnel qualifié et identique à celui des officines de Pharmacie.
Certains se demandent encore à quoi sert leur cotisation Ordinale, tout simplement à permettre l’émergence en France d’un nouvel acteur dans la chaine du médicament.
La prochaine étape, celle-ci étant quasiment bouclée, avec je le rappelle, l’aval explicite de L’ODP indispensable à la modification du CSP, est l’ouverture du capital des officines de pharmacies d’ici fin 2009 par la transposition en droit français d’un directive européenne dont une autre obligation pour l’instant occultée est la fin de la répartition géo-démographique des officines de pharmacie.
L’intérêt pour la GMS et les grossistes répartiteurs dans la fin de cette répartition géo-démographique des officines de pharmacie est de pouvoir créer directement leurs officines sans rachat préalable de pharmacies existantes. En somme la cerise sur le gâteau.
La polémique sur les hausses des prix des médicaments dé remboursés depuis le début du mois donne à ce sujet une acuité toute particulière.
Il est certain que dans un premier temps ces nouveaux acteurs auront à cœur de répercuter leurs conséquentes remises obtenues et seront enclin à pratiquer une marge ridicule de sans doute 10%, là ou le pharmacien lambda avec sa remise restreinte et son coefficient classique, apparaitra comme un « voleur » invétéré pratiquant des prix bien supérieurs de facilement 40% !
Les commentaires des auditeurs de Europe 1 à 14h aujourd’hui sur l’antenne était des plus explicites :
En résumé une image des pharmaciens fort négative. Beaucoup ne vous disent pas devant ce qu’ils pensent de vous et pour cause, une auditrice ne reconnaissait comme qualité à son pharmacien que le fait qu’il lui rende des services ?
Etrange, le Pharmacien d’officine est bien la seule profession libérale à véhiculer ce sentiment : rendre service … gratuitement étant sous entendu ! La dérive observée chez les pharmaciens depuis quelques années à ce niveau en dit long sur l’image de la profession.
« Rendre service » ne justifie pas sa place dans la société civile, c’est du domaine du bénévolat.
Par contre l’image négative que véhicule la pharmacie d’officine sur le critère « Prix » est très forte et va de pair en ces temps de crise économique avec un ressentiment à l’égard du pharmacien privilégié qui abuse encore et toujours …
Edouard n’a plus qu’à entrer en scène, il joue sur du velours … la faute à qui ?
ElGringo ElGringoicon_post
Samoss, si vous vous installez en Mars, cela ne sert plus à rien de paniquer, c'est trop tard, vous êtes déjà en selle !
Quand à toutes ces profondes modifications du paysage officinal français, celà fait bien longtemps que l'on en parle, alors pas surpris, juste anesthésié par le fait que comme toujours en France, on oublie et ça ressort un peu plus tard !
En fait, un Optimiste est un pessimiste mal informé !
Mais que cela ne nous empêche pas de vivre ... car au fait, mais certains l'ont oublié, la vie n'est pas éternelle et même très courte.
Vanité des vanités tout est vanité ...
En définitive, la vie est aussi une Maladie sexuellement transmissible, à pronostic létal certain ! Ce qui ne nous empèche nullement de la vivre !
Whoops Whoopsicon_post
Je vais radoter, mais bon, c'est normal :

Il n'y a aucun rapport entre parapharmacie et OTC. Je reconnais volontiers qu'à mon avis, il n'y avait aucune raison valable d'imposer un pharmacien dans les parapharmacies, mais il n'y a pour autant aucune logique à passer de la para à l'OTC.
Les seuls qualifiés et habilités à délivrer des médicaments pour l'heure sont les pharmaciens et les préparateurs. Qui vend des boîtes dans les parapharmacies ? Le pharmacien ? Vous embauchez aussi beaucoup de préparateurs pour vous seconder ?

Les modifications qui vont être apportées ont beau être très malheureuses, elles n'ont rien à voir avec l'ouverture du capital.

Pas plus qu'avec la répartition géo-démographique à laquelle la Commission européenne a renoncé à s'attaquer pour l'heure, car elle n'a pas de prise réelle sur la question.
La preuve d'ailleurs que les grossistes n'envisagent pas une telle libéralisation de la répartition géo-démographique est, qu'en bons entrepreneurs prévoyant qu'ils sont, ils se préparent aux éventuelles modifications du paysage de la façon suivante (mais très grossièrement) : si ça devait se produire (ouverture du capital), tu t'occuperais des belles officines de centre-ville et de CC, moi je m'occuperai des belles officines de périphérie de villes et de bourgs ruraux...
Si c'est pas une preuve, ça...

... et concernant l'ouverture du capital, il n'y a encore rien d'inéluctable, quoi qu'on nous répète à tort et à travers. L'Europe n'est pas une machine sans conducteurs, même si cette image en arrangerait beaucoup.

Concernant l'image "populaire" du pharmacien, il y en a bien qui échapperont à ce genre de cliché, mais il est certain que c'est un message assez répandu, d'autant que beaucoup se complaisent par intérêt à la colporter.
Pour ce qui est de la baisse des prix, il y a certains champions qui ont plutôt battu des records par leur hausse. Cependant, on peut leur reconnaître de bien communiquer.
Cela dit, en matière de para, Leclerc par exemple ne s'illustre pas précisément comme celui qui propose les prix les plus bas du marché. Et si les pharmaciens souhaitent continuer de vendre, je ne pense pas qu'on trouve des prix 40% supérieurs à ceux d'un Leclerc, sachant qu'il y en a déjà qui s'amusent à faire du discount sur un peu tout et n'importe quoi. Enfin bon, on parle baisse des prix et en même temps, au Portugal par exemple, on a constaté que ça ne changeait quasiment rien...

Enfin bon, tout ça, c'est un problème de gros sous. Moi, je suis un professionnel de Santé. Ca serait bien intéressant de regarder ce genre de questions sous tous les angles, mais il est certain que ça peut arranger de stagner sur la seule question des sous... (encore que si l'on parle de coût pour la société...)

Message édité par : Whoops / 15-01-2008 23:03

blinkette blinketteicon_post
Le problème ne viendrait-il pas des pharmaciens qui se sont laissés "bêtement" ou non appâter par ME Leclerc ? Si aucun n'avait répondu à l'appel lors de cette obligation de présence tout ne serait pas en train de partir en sucette, non?
poussin_arverne poussin_arverneicon_post
Citation : blinkette 

Le problème ne viendrait-il pas des pharmaciens qui se sont laissés "bêtement" ou non appâter par ME Leclerc ? Si aucun n'avait répondu à l'appel lors de cette obligation de présence tout ne serait pas en train de partir en sucette, non? 


Oui Blinkette. Mais frustration, aigreur, bêtise, appât du gain, esprit de vengeance, ... sont des sentiments humains dont même les pharmaciens peuvent être atteints ! Et comme une minorité suffit à tout ébranler ...
Poussin

"Pour se faire des ennemis, il n'est pas nécessaire de déclencher la guerre, il suffit de dire ce que l'on pense"
Martin Luther King
ElGringo ElGringoicon_post
Oui certes, Mais ne pas répondre (indirestement) à l'appel du Président du Conseil National de l'Ordre des Pharmaciens n'est-ce pas aussi un peu se faire du mal pour un diplômé en quête d'un job ?
Non, je pense qu'en l'occurence c'est Responsable et Coupable !!
A ce niveau de la compétition on ne doit pas être contraint à choisir entre fromages et dessert ! Hein ?
Whoops Whoopsicon_post
Ce n'est pas parce que des pharmaciens se sont faits appâter par Leclerc (quoi que c'est pas toujours facile d'en trouver...) qu'on en est là aujourd'hui, mais simplement parce qu'on se fiche des question de santé, que Leclerc veut gagner des sous et qu'il a un bon copain à l'Elysée... Il faut quand même un peu resituer le problème.

Message édité par : Whoops / 15-01-2008 19:48

samoss samossicon_post
A noter que, à ma connaissance, les pharmaciens "exerçant" en parapharmacie et parapharmacie de GMS ne sont pas inscrits à l'Ordre... une façon tout de même de ne pas les reconnaître ?
poussin_arverne poussin_arverneicon_post
Citation : Whoops 

Ce n'est pas parce que des pharmaciens se sont faits appâter par Leclerc (quoi que c'est pas toujours facile d'en trouver...) qu'on en est là aujourd'hui, mais simplement parce qu'on se fiche des question de santé, que Leclerc veut gagner des sous et qu'il a un bon copain à l'Elysée... Il faut quand même un peu resituer le problème.

Message édité par : Whoops / 15-01-2008 19:48

 


Oui, tout à fait exact. Je regrette de ne pas avoir dit ça ... :-?
Poussin

"Pour se faire des ennemis, il n'est pas nécessaire de déclencher la guerre, il suffit de dire ce que l'on pense"
Martin Luther King
ElGringo ElGringoicon_post
Whoops tout à fait d'accord avec le fait qu'il n'y ait rien en commun entre para et OTC, c'est bien pour cela que l'ODP aurait du (pu?) laisser les pharmaciens en Officine !
Mais Edouard après la Para il veut l'OTC puis tout les médocs.
Au fait le fait que les pharmaciens ne soient pas inscrit à l'ordre est plutôt un avantage puisqu'ils n'engagent pas leur responsabilité, pour l'OTC ce devraient être pareil !
aidecreationofficine aidecreationofficineicon_post
Juste un doute: le renoncement de la Commission européenne quant à la répartition géo-démographique. La nouvelle donne législative est des plus explicites... Un tel bras d'honneur peut couter très cher!
www.aidecreationofficine.com
samoss samossicon_post
Qui est responsable dans ce cas ? Si un accident se produit, qui portera le chapeau ? Le pharmacien sous la surveillance duquel aura été faite la "délivrance" ? M. Le directeur du magasin ? Michel-Edouard ? Roselyne, Jean ou Nicolas ?

Pour vous faire sourire un peu : Leclerc a hier promis que chez lui le Doliprane et le Dafalgan seraient moins cher qu'en pharmacie ... Déremboursement en vue du Doliprane ou alors Michel-edouard ne connait rien au marché qu'il prétend vouloir conquérir ? :=!
ElGringo ElGringoicon_post
En matière Européenne : "qui ne dit mot consent" n'existe pas !
C'est notre brave Jacques Barrot qui pour l'instant à obtenu un black-out.
Mais la tactique de fond que sous tend toutes ces actions c'est de jouer la montre afin de se prendre l'injonction le plus tard possible ...
Toutes les ficelles juridiques vont y passer, mais l'issue est connue TRANSPOSITION intégrale car le droit européen prime, le reste c'est une sonate de Pipo !

Au fait dans le même genre, Monsieur Chirac Président de la République a promis en son temps un Référendum en France sur l'entrée de la Turquie (comme pour tout nouveau membre d'ailleurs) dans l'Europe afin que les français puissent se prononcer et faire barrage si le Non l'emporte à cette adhésion, histoire de rasurer le chaland à l'époque.
Sauf que depuis le "mini traité" maxi Copiercoller du recalé, les votes n'étant plus qu'à la Majorité qualifiée en lieu et place de l'unanimité, les français pourront toujours dire Non, il est certain que la Turquie obtiendra son adhésion !

Cela ressemble plus aux echecs qu'à la belote !
aidecreationofficine aidecreationofficineicon_post
Jouons la montre: attendons les municipales, le mini traité signé, le tour de garde de la France à la présidence européenne... et la fin des négociations avec la grande distribution.
Les anglais disent: wait and see, même quand c'est tout vu?
www.aidecreationofficine.com
Whoops Whoopsicon_post
Non, en soit, il n'y aurait aucune raison de jouer la montre si ce n'était que pour retarder la survenue de l'injonction. S'il y en a qui jouent la montre, c'est que dans le même temps Parlement européen et Commission se livrent justement à une course contre la montre l'un contre l'autre. Que ceci soit ou non couronné de succès reste à voir, mais ce n'est certainement pas du pipeau.

Message édité par : Whoops / 15-01-2008 23:01

zamaiev zamaievicon_post
Citation : ElGringo 

Whoops tout à fait d'accord avec le fait qu'il n'y ait rien en commun entre para et OTC, c'est bien pour cela que l'ODP aurait du (pu?) laisser les pharmaciens en Officine !
Mais Edouard après la Para il veut l'OTC puis tout les médocs.
Au fait le fait que les pharmaciens ne soient pas inscrit à l'ordre est plutôt un avantage puisqu'ils n'engagent pas leur responsabilité, pour l'OTC ce devraient être pareil ! 

Je ne pense pas qu'il se soit prononcé dans ce sens, il ne s'est jamais caché de ses intentions sur l'OTC mais sur le remboursable ??? C'est quand même un marché particulier, par contre il y aura forcément les grossistes comme boots en cas d'ouverture du capital , il y aurait des synergies possibles et une politique industrielle plus cohérente.
Annonces de Pro
logo_atp2.png
Librairie
200 questions-réponses essentielles
pour le titulaire d'officine

Êtes-vous un chef d'entreprise optimiste ou pessimiste ?
Comment réorienter sa stratégie vers la rentabilité ?
Comment réussir le regroupement d'officine?
Telles sont quelques-unes des questions de cet ouvrage destiné aux titulaires ou à ceux qui souhaitent le devenir...


33,00 € TTC
Activité du site

Pages vues depuis 2003 : 629 020 243

  • Nb. de membres 15 631
  • Nb. d'articles 373
  • Nb. de forums 31
  • Nb. de sujets 9
  • Nb. de critiques 46

Top 10  Statistiques