Index du forum »»  L'avenir du métier de pharmacien adjoint »» En tant que futur diplômé : OPTIMISTE ou PESSIMISTE ?

En tant que futur diplômé : OPTIMISTE ou PESSIMISTE ?#20276

8Contributeur(s)
VatelatnttntTMPPiroyGalienneManagerLedudeSublimo
4 Modérateur(s)
ManagerWhoopsBixente64bultus
Vatela Vatelaicon_post
Bonjour,
Je vais être thésé dans pas trop longtemps (une question de mois) et je me renseigne déjà sur la situation de l'emploi dans les différentes régions.
J'ai du mal à me faire une idée (notamment à cause des titulaires débiles qui postent 12 fois la même annonce). Le marché a l'air radicalement différent de celui des étudiants salariés. Quelles sont les régions sinistrées ?

Est-ce relativement simple de trouver des CDI durables en tant qu'adjoint ?
Quand on perd son travail, on trouve de quoi rebondir par la suite sans avoir à faire 100km pour avoir un temps plein ?

J'ai lu beaucoup de topics anciens sur ce forum et ça m'a pas mal inquiété sur mon avenir. Je suis aigri et pessimiste maintenant. Je devrais être plus optimiste ?
Pour ces questions je demande surtout les témoignages d'adjoints en exercice actuellement.

Par contre question pour les titulaires : pour recruter un adjoint en CDI vous utilisez beaucoup les sites comme team officine, club officine, ocp... ou vous n'y mettez pas d'annonces et vous faites au bouche à oreille/pharmaciens qui viennent déposer des CV dans votre pharma ?
C'est pour savoir si les annonces qu'on y voit sont représentatives de la quantité de postes à pourvoir dans les régions.
 Message édité par : Vatela / 14-05-2024 06:32
 Message édité par : Vatela / 14-05-2024 06:39
tnttnt tnttnticon_post
OK il y a surement des titulaires qui postent 12 fois la même annonce. Mais tu fais la même chose avec tes questions... Et nous avons la courtoisie de ne pas t'insulter contrairement à ce que tu te permets de faire vis-à-vis de ces pharmaciens.
Alors je te répète la même chose qu'il y a 3 semaines : le marché de l'emploi est porteur et penche du côté des employés. Donc tu trouveras du boulot et mieux payé qu'il y a 4-5 ans. Toutefois il y a des disparités régionales donc il est impossible de répondre à ta question précisément. Ca va dépendre du nombre de km que tu es prêt à faire, du salaire que tu demandes... En même temps tu as peut-être profité de tes études pour travailler en pharmacie l'été, c'est un bon indicateur du marché, tu as pu voir si les pharmacies où tu travaillais cherchaient à recruter ou non.
On te l'a déjà dit aussi, "Quand on perd son travail" n'existe pas pas sauf à faire une grosse faute (licenciement pour faute lourde ou motif sérieux) ; on ne peut pas se séparer d'un salarié comme ça. Tu peux te pencher sur le Code du Travail comme cela t'a déjà été dit.
Les sites d'annonce c'est bien, tu as aussi le droit d'aller te présenter. Ca marche aussi. Et le bouche à oreille fonctionne aussi.
C'est sûr qu'on voit que tu es aigri, c'est bien de le reconnaitre. Franchement à te lire, ça ne me donne pas envie de t'embaucher. Au delà de rejeter la faute sur les titulaires et leurs posts qui datent de 10 ans, je me demande si tu as vraiment envie de faire ce travail ? Pose toi sérieusement la question car il y a plein d'autres débouchés possibles. C'est la chance que nous avons avec ce diplôme.
TMP TMPicon_post
perso :
Pharmacien & Militaire
Pharmacie & Agent Immobilier

effectivement plein de truc différent

(hier soir sur France Bleue c’était Pharmacien & Naturiste)

TMP dans 6 jours c'est vendu

" moi j'aime bien les vaches "
" ça fait beau dans les prés "
" ça habille bien les champs "
" et puis ça s'meut lent'ment "
" ça fait du bien aux gens pressées "
" moi j'aime bien les vaches "
Vatela Vatelaicon_post
OK il y a surement des titulaires qui postent 12 fois la même annonce. Mais tu fais la même chose avec tes questions... Et nous avons la courtoisie de ne pas t'insulter contrairement à ce que tu te permets de faire vis-à-vis de ces pharmaciens.

C'est normal de s'inquiéter pour la situation de l'emploi en officine sachant qu'il y a quelques années des adjoints étaient si désespérés qu'ils vivaient sur les aides sociales sans perspective d'avenir d'après les dires de ce forum.
Je vais quand même pas foncer tête baissée vers un destin de chômage et de contrats précaires.

Alors je te répète la même chose qu'il y a 3 semaines : le marché de l'emploi est porteur et penche du côté des employés. Donc tu trouveras du boulot et mieux payé qu'il y a 4-5 ans. Toutefois il y a des disparités régionales donc il est impossible de répondre à ta question précisément. Ca va dépendre du nombre de km que tu es prêt à faire, du salaire que tu demandes... En même temps tu as peut-être profité de tes études pour travailler en pharmacie l'été, c'est un bon indicateur du marché, tu as pu voir si les pharmacies où tu travaillais cherchaient à recruter ou non.

Les pharmacies des zones universitaires sont habituées à la main d'œuvre étudiante, le marché des adjoints est radicalement différent.

On te l'a déjà dit aussi, "Quand on perd son travail" n'existe pas pas sauf à faire une grosse faute (licenciement pour faute lourde ou motif sérieux) ; on ne peut pas se séparer d'un salarié comme ça. Tu peux te pencher sur le Code du Travail comme cela t'a déjà été dit.

Internet est truffé de témoignages d'adjoints licenciés du jour au lendemain pour raisons économiques plus ou moins recevables.

Les sites d'annonce c'est bien, tu as aussi le droit d'aller te présenter. Ca marche aussi. Et le bouche à oreille fonctionne aussi.

Ma question était : est-ce que les annonces sont représentatives du marché de l'emploi, ou est-ce qu'il y a beaucoup de titulaires en recherche qui ne postent pas d'annonces, attendant que les pharmaciens viennent chez eux ou qu'un confrère leur présente quelqu'un ?

C'est sûr qu'on voit que tu es aigri, c'est bien de le reconnaitre. Franchement à te lire, ça ne me donne pas envie de t'embaucher. Au delà de rejeter la faute sur les titulaires et leurs posts qui datent de 10 ans, je me demande si tu as vraiment envie de faire ce travail ? Pose toi sérieusement la question car il y a plein d'autres débouchés possibles. C'est la chance que nous avons avec ce diplôme.

Je ne rejette pas spécialement la faute sur qui que ce soit, la plupart des topics qui m'ont servi de référence ont été écrits par des adjoints désespérés, justement.
Et oui, je pense de plus en plus à faire un master d'industrie, je me renseigne aussi sur les grossistes. Mais les places semblent compliquées à obtenir là aussi.
Vatela Vatelaicon_post
Citation : TMP
perso :
Pharmacien & Militaire
Pharmacie & Agent Immobilier

effectivement plein de truc différent

(hier soir sur France Bleue c’était Pharmacien & Naturiste)

TMP dans 6 jours c'est vendu



Rien compris. Je pense que vous vous êtes trompés de sujet.
Piroy Piroyicon_post
ça devient obsessionnel à ce stade :D
Tu es dans quelle région ?
Piroy Piroyicon_post
Je veux pas être pessimiste pour les reconversions c'est pas la même. Déjà industrie ya de tout, des postes à foison (AR,AQ) et rien à se mettre sous la dent (market, rien j 'exagère mais c'est surtout limité à Paris et ya pas des masses) ça veut tout et rien de vouloir bosser en industrie.
Et ensuite, les "bons" M2 même si tout est relatif, font un minimum de sélection, un pharmacien qui vient à peine de terminer la filière officine c'est pas forcément apprécié.
Vatela Vatelaicon_post
Citation : Piroy
Je veux pas être pessimiste pour les reconversions c'est pas la même. Déjà industrie ya de tout, des postes à foison (AR,AQ) et rien à se mettre sous la dent (market, rien j 'exagère mais c'est surtout limité à Paris et ya pas des masses) ça veut tout et rien de vouloir bosser en industrie.
Et ensuite, les "bons" M2 même si tout est relatif, font un minimum de sélection, un pharmacien qui vient à peine de terminer la filière officine c'est pas forcément apprécié.


C'est le fait de vouloir travailler en milieu rural qui me pousse à aller en officine, j'ai horreur de la ville, mais j'aimerais éviter de foncer dans un trou perdu pour enchainer les rempla pourris et avoir du mal à retrouver des CDI si je me fais licencier (ce qui PEUT arriver contrairement aux gens au dessus qui racontent que c'est impossible).

Mon dream c'est : petit poste d'adjoint pendant 15 piges, petite maison de campagne à crédit/appart dans la petite ville du coin (important pour moi d'être proprio), stabilité, pas d'anxiété, paix intérieure. Sauf que quand tu fais un crédit tu t'attaches à un endroit, tu ne peux pas partir à 200km pour le seul CDI qui veut bien de toi après avoir été licencié.
Pour l'installation ça viendrait plutôt tardivement dans mon planning, selon le contexte économique, et c'est pas sûr que je saute le pas.

Je suis prêt à me déplacer mais faire 100km pour aller bosser, mais 2 fois par jour ça représente un budget essence de 700€/mois. Juste pour se rendre au travail.
Je pense sincèrement que j'ai raison de me poser ces questions là.

C'est pour ça que je demande des témoignages d'ADJOINTS. Vous êtes tous en majorité titulaires sur ce forum j'ai l'impression.
Finalement à la fac on est assez peu renseignés sur ce qui nous attend dans nos débuts de pharmaciens salariés.
 Message édité par : Vatela / 14-05-2024 22:01
Vatela Vatelaicon_post
Citation : Piroy
ça devient obsessionnel à ce stade :D
Tu es dans quelle région ?


Je suis anxieux de nature.
Je fais mes études dans le sud mais j'aimerais remonter en Auvergne pour me rapprocher de mes parents pour m'établir dans la vie d'adulte.
Région d'Auvergne que je viens de prospecter sur divers sites: 4 offres en tout, dans un rayon de 70km autour de Clermont Ferrand ... Pas probant.
Piroy Piroyicon_post
Tu vises "la diagonale du vide" et tu cherches un coin pépère à la campagne,pourquoi ne pas t'installer dans le périmetre que tu cherches ?
Il y a de bonnes affaires dans ces secteurs, des petites pharmas ne se vendent pas, tu peux vite tirer un revenu confortable, des horaires peinard si t'es seul au village (40h max par semaine). En plus tu seras éligible aux ZRR, pas besoin d'avoir un apport énorme.
J'avais ouvert un topic sur les petites pharmacies en milieu rural si tu veux, regarde les témoignages ça va te conforter dans ton choix.

Galienne Galienneicon_post
Zen zen !! Tu te poses beaucoup trop de questions.... Surtout que les vérités du moment ne sont pas celles de demain.
Actuellement il y a pas mal de postes à pourvoir un peu partout, quel que soit le secteur mais peut être que d'ici quelques années ca ne sera plus le cas. Ou peut être que si, personne ne peut savoir.
Rien n'est jamais parfait, il faut parfois faire des concessions dans les postes entre la distance, les salaires proposés, l'ambiance, le planning.. Tu auras aussi ta vie personnelle qui fera que tes envies ne seront pas les mêmes dans 5, 10, 20 ans que maintenant. Peut être que tu t'étonneras à t'éclater dans des rempla que dans des CDI, peut être aussi que tu vas te lasser de l'officine et changer de voie. Peut être rencontreras tu quelqu'un qui te fera déménager dans une grande ville... Tes "dream" d'aujourd'hui ne seront peut être plus les mêmes plus tard.

Le chômage en pharmacie, c'est essentiellement pour ceux qui ne sont pas adaptables , ne souhaitent pas faire de concessions, ou alors qu'ils sont mauvais .J'en ai connu ces dernières années des étudiants vraiment nuls, qui pensaient pouvoir trouver des coeff 700 n'importe où et qui ont déchanté tout simplement parce qu'ils ne valent pas ce qu'ils demandent.
Pour répondre à tes questions plus pragmatiques
- Il y a forcément moins de postes en milieu rural, mais moins de demande aussi, et donc des salaires plus élevés.
- Les annonces ne réflètent pas forcément le marché du travail. Il y a plein de pharmacies qui ne postent pas forcément d'annonces et qui passent par leur réseau de confrères ou via des CV déposés.
- je n'ai jamais eu autour de moi de gens qui ont eu des licenciements économiques comme tu le dis. Si il y en a , c'est souvent négocié avec un bon chèque à la sortie qui arrange tout le monde.
- Je suis adjointe dans la même pharmacie depuis 20 ans et tout se passe très bien et j'ai autour de moi beaucoup d'adjoints très fidèles à leur officine.
-Je ne connais pas beaucoup le monde de l'industrie, mais j'y ai des amis et dans ce milieu il faut être encore plus prêt à bouger/changer de poste/ se faire licencier.
TMP TMPicon_post
Absolument pas

On limite le diplôme de Pharmacien d'officine a Titulaire ou Assistant

je dis qu'avec ce diplôme on peut être militaire ce que je fut
et Mandataire ce que je fut aussi

toutes filières devient chiante à force de répétition

Si la région est bouchée il suffit de bouger son Cul pour avoir des coef inidescent
Forcement habitant strasbourgeois après la vente de ma deuxième pharmacie je ne trouvait rien sur site

Alors j'ai envoyé mes CVs un peut plus loin
le triangle Saint Claude / Paris / nord de l'Alsace ....
il m'arrivait de partir à 20h le vendredi soir pour bosser porte de Pantin à 8h le Samedi en étant prévenu à 19h .... je n'ai jamais aussi bien vécu

J'ai acheter ma première Pharmacie avec 4900€, je viens de clôturé à 3M4
Lundi je vends ici Mardi je m’installe ailleurs et j'ai plus de 60 ans

que vous soyez Docteur en pharmacie ( je pense que la majuscule est important pour vous) ou danseur de pool bar
on est bon ou pas bon
on est motivé ou aigris
on est entreprenant ou sous Prozac
votre profil plait ou ne plait pas.

Mon Adjointe ici qui finalement n'a fait que son travail mais juste bien finira 2024 titulaire dans une région ou les pharmacies se vendent 110% du CA encore
et titulaire de la pharmacie qu'elle veut (moi c’était plus pas un choix du tout sauf financier)

Mes copains de fac pharmaciens / ingénieurs / médecins / architectes / Mécaniciens autos /danseur légers .....
qui étaient compétant heureux de vivre n’ont jamais étaient au chômage
et ont tous un métier qui les éclatent

soyez bonne et compettante
et alors l'avenir sera radieux

TMP
" moi j'aime bien les vaches "
" ça fait beau dans les prés "
" ça habille bien les champs "
" et puis ça s'meut lent'ment "
" ça fait du bien aux gens pressées "
" moi j'aime bien les vaches "
TMP TMPicon_post
Mon (ancien) groupement viens d'installer 3 jeunes dans des boutique en ZZR / faillite
ok CA à 600 / 800 dure à revendre

les 3 sont ravis
35 heures un coef confortable
et on leur donne du Docteur dans la rue

Guillaume qui postait ici
(il n'a plus le temps il vient d'acheter la Pharmacie de O...)
s’éclate dans sa boutique avec sa charmante épouse
(Guillaume si tu passe par la ...)

bref .... Vivement Mardi
" moi j'aime bien les vaches "
" ça fait beau dans les prés "
" ça habille bien les champs "
" et puis ça s'meut lent'ment "
" ça fait du bien aux gens pressées "
" moi j'aime bien les vaches "
Vatela Vatelaicon_post
Citation : Piroy
Tu vises "la diagonale du vide" et tu cherches un coin pépère à la campagne,pourquoi ne pas t'installer dans le périmetre que tu cherches ?
Il y a de bonnes affaires dans ces secteurs, des petites pharmas ne se vendent pas, tu peux vite tirer un revenu confortable, des horaires peinard si t'es seul au village (40h max par semaine). En plus tu seras éligible aux ZRR, pas besoin d'avoir un apport énorme.
J'avais ouvert un topic sur les petites pharmacies en milieu rural si tu veux, regarde les témoignages ça va te conforter dans ton choix.



Je veux bien le lien du topic, je ne le trouve pas en tapant dans la barre de recherche.

Et pour s'installer il faut quand même un appart, je pars avec 0€ post diplôme.
Et je pensais devenir proprio d'une pharma après avoir acheté mon logement.
Vatela Vatelaicon_post
Citation : Galienne
Zen zen !! Tu te poses beaucoup trop de questions.... Surtout que les vérités du moment ne sont pas celles de demain.
Actuellement il y a pas mal de postes à pourvoir un peu partout, quel que soit le secteur mais peut être que d'ici quelques années ca ne sera plus le cas. Ou peut être que si, personne ne peut savoir.
Rien n'est jamais parfait, il faut parfois faire des concessions dans les postes entre la distance, les salaires proposés, l'ambiance, le planning.. Tu auras aussi ta vie personnelle qui fera que tes envies ne seront pas les mêmes dans 5, 10, 20 ans que maintenant. Peut être que tu t'étonneras à t'éclater dans des rempla que dans des CDI, peut être aussi que tu vas te lasser de l'officine et changer de voie. Peut être rencontreras tu quelqu'un qui te fera déménager dans une grande ville... Tes "dream" d'aujourd'hui ne seront peut être plus les mêmes plus tard.

Le chômage en pharmacie, c'est essentiellement pour ceux qui ne sont pas adaptables , ne souhaitent pas faire de concessions, ou alors qu'ils sont mauvais .J'en ai connu ces dernières années des étudiants vraiment nuls, qui pensaient pouvoir trouver des coeff 700 n'importe où et qui ont déchanté tout simplement parce qu'ils ne valent pas ce qu'ils demandent.
Pour répondre à tes questions plus pragmatiques
- Il y a forcément moins de postes en milieu rural, mais moins de demande aussi, et donc des salaires plus élevés.
- Les annonces ne réflètent pas forcément le marché du travail. Il y a plein de pharmacies qui ne postent pas forcément d'annonces et qui passent par leur réseau de confrères ou via des CV déposés.
- je n'ai jamais eu autour de moi de gens qui ont eu des licenciements économiques comme tu le dis. Si il y en a , c'est souvent négocié avec un bon chèque à la sortie qui arrange tout le monde.
- Je suis adjointe dans la même pharmacie depuis 20 ans et tout se passe très bien et j'ai autour de moi beaucoup d'adjoints très fidèles à leur officine.
-Je ne connais pas beaucoup le monde de l'industrie, mais j'y ai des amis et dans ce milieu il faut être encore plus prêt à bouger/changer de poste/ se faire licencier.


Je vois, merci pour ta réponse.
Manager Managericon_post
Bonjour,

Il faut faire la recherche sur l'auteur : Piroy

https://www.pharmechange.com/viewtopic.php?topic=20146&forum=16
Ledude Ledudeicon_post
Je rejoins l’idée de TMP que je félicite au passage.

Le diplôme est très bon sur le marché du travail. Et c’est tout, y a rien d’autre à dire. Si t’es bon tout se passera bien. Si t’es nul, la vie sera compliquée. Après tu peux avoir de la chance, ou de la malchance. Les points de vue divergent sur l’importance de ce facteur. Je pense que ça dépend des gens.

Si tu veux une vie tranquille, le poste d’adjoint est parfait. Et si tu veux entreprendre, tu reprends une boutique.

La vie est pleine d’incertitude, mais tu vis dans la 6eme puissance mondiale avec un diplôme qui t’offre un accès immédiat au top 1% des salaires mondiaux. Donc un peu de décence t’es stressé trop dur la vie ok mais relativises un peu.
Sublimo Sublimoicon_post
C'est tellement dur pharmacien que quand tu proposes une pharma financée où tu peux devenir titulaire sans fonds propre et en te sortant 5k/mois day one, les intéressés ne se bousculent pas au portillon.
Sublimo Sublimoicon_post
Citation : Sublimo
C'est tellement dur pharmacien que quand tu proposes une pharma financée où tu peux devenir titulaire sans fonds propre et en te sortant 5k/mois day one, les intéressés ne se bousculent pas au portillon.


Et d'ailleurs je précise que je dis ça sans arrière pensée de vieux c** , genre "les jeunes veulent plus bosser".

Je pense factuellement qu'en pharma d'officine tu peux trouver des meilleurs opportunités que ça.

Vous en connaissez beaucoup des professions où si on vous propose un pareil revenu à 25 ans + dividende+ capitalisation + pas de patron. Vous pouvez vous dire "Non je peux avoir mieux".
Vatela Vatelaicon_post
Merci à tous pour vos réponses qui m'ont un peu détendu, en particulier le message de Galienne.
Annonces de Pro
logo_atp2.png
Activité du site

Pages vues depuis 2003 : 629 019 060

  • Nb. de membres 15 631
  • Nb. d'articles 373
  • Nb. de forums 31
  • Nb. de sujets 9
  • Nb. de critiques 46

Top 10  Statistiques