Index du forum »»  Etre titulaire »» Revente Officine

Revente Officine#19998

11Contributeur(s)
Sitoomimi87FrimoussesMaxdephilouLedudeSublimotnttntdarlinettesyncmasteryebbjrFarmatsev
5 Modérateur(s)
ManagerWhoopsBixente64Sybergbultus
Sitoo Sitooicon_post
Bonjour,
Dans le contexte actuel et la pénurie grandissante de personnel, ne pensez vous pas que le prix de revente va être impacté et diminué? Ou est ce que ça a déjà commencé? De mon côté, après seulement 2 années d'installation, je suis épuisé et me pose la question...
Merci à vous!
mimi87 mimi87icon_post
Bonjour,

Désolée je ne vais pas pouvoir répondre à la question mais vous cherchez à vendre votre pharmacie car les 2 années ont été trop épuisantes ? Vous quittez le monde de l'officine ?
Sitoo Sitooicon_post
Non je n'en suis pas là encore mais en cours de réflexion, je ne baisse pas les bras et espère une situation plus favorable bientôt.
Mais le contexte est très compliqué et peut décourager les acheteurs, ainsi je suppose que ça peut impacter le prix d'achat des officines...
Frimousses Frimoussesicon_post
Un peu dans le même cas je pensais la même chose et me pose les mêmes questions.... Je ne sais pas si ça a déjà commencé mais oui ça risque d'arriver! + de mises en vente car "ras le bol" d'être cloué au travail et devoir payer les salariés plus que soi, moins d'acheteurs car ça se saura donc loi de l'offre et la demande = baisse des prix.... Ou changement des modes de fonctionnement (fermetures, diminution des amplitudes horaires) qui risquent d'avoir un impact sur le CA et donc.... baisse de prix....
Peut-être pas sur des grosses structures en ville? Autant j'étais optimiste sur l'avenir des petites pharma, autant je me dis que si ça devient le bagne, ça ne va plus rien valoir...
Maxdephilou Maxdephilouicon_post
Bonjour,

Un ami cherche actuellement une officine et justement les prix sont globalement à la hausse car il y a beaucoup de titulaires qui ont des fonds et qui souhaitent investir dans d’autres pharma donc une demande relativement élevée.
Merci le Covid d’avoir renfloué le tiroir caisse.
Les acheteurs ont les fonds et les vendeurs le savent…

Après il faut être conscient de la pénurie de main d’œuvre et effectivement, si tu visites une pharmacie avec une équipe incomplète, faut savoir que ce n’est pas la bonne période de recrutement.
Peut être qu’une pharma avec une équipe au complet peut se vendre plus aisément…

Sitoo : effectivement tu es devenu titulaire en plein boom. D’un côté financier c’est top si tu faisais les tests, vaccination etc… mais le revers de la pièce, c’est un stress depuis 2 ans pour le coup, s’adapter tous les 3 mois, trouver les masques, gels, autotest etc… équipe en arrêt Covid…

Je suis titulaire depuis 5 ans. D’un côté notre métier a bien évolué en positif comme en négatif. Les anciens criaient aux nouvelles missions et évolution de notre métier. On a pas été déçu 😄
Idem il y a eu une période de découragement et de fatigue.

Pour revenir à ta question et conclure: marché à la hausse il y a peu de temps donc à voir dans l’avenir proche mais cà devrait être relativement stable.
Ledude Ledudeicon_post
Intéressant @maxdephilou

Je pressens cela aussi, un marché à la hausse, avec des pharmaciens qui ont du cash pour acheter

ET des vendeurs qui ont des comptes de résultat avantageux grâce à la période.

Attention aux lendemains de fête cependant, vue la perturbation de l'activité les derniers comptes de résultat ne représentent pas forcément très bien ce qui va arriver dans les mois/années à venir.
Maxdephilou Maxdephilouicon_post
Ledude: même avis que toi. L'acheteur doit bien faire attention aux chiffres Covid pour l'extraire car ce n'est pas acquis pour les années à venir et le vendeur doit aussi en être conscient.

Mon ami a vu une officine intéressante mais le vendeur en voulait 100% du CA et ce n'était pas du tout un secteur mer/montagne/touriste.
Les grossistes lui ont dit que c'était la tendance actuelle.
Sublimo Sublimoicon_post
Si tu en es a penser a la revente pour épuisement du a un manque de personnel pour moi travaille plutôt sur les heures d'ouverture.

On en parlait dans un topic y a pas tres longtemps mais fermer le samedi aprem voir tout le samedi selon ta typologie d'officine ça peut te changer la vie avec une perte de CA maîtrisé.
tnttnt tnttnticon_post
Si l'EBE le justifie, payer une pharmacie 100% du CA n'est pas déconnant.
Mais normalement l'EBE qui sert à ce calcul est retraité pour enlever tout le CA Covid
darlinette darlinetteicon_post
de la même manière que les jeunes médecins fuient l'exercice en solitaire pour ne justement plus avoir la vie professionnelle qui déborde sur la personnelle, quitte à gagner moins, je pense qu'une pharma avec équipe au complet trouvera plus facilement un repreneur qu'une avec un sous effectif chronique (ceci étant valable uniquement dans les zones à forte tension de recrutement, ce qui revient à parler de 80% du territoire actuellement)

nous avons fait le choix délibéré d'être en léger sur effectif pour plusieurs raisons :
- confort personnel ET pour l'équipe qui a le temps avec les patients et nouvelles missions (qui constitueront de + en + notre marge)
- fidélisation de l'équipe qui a conscience du "chaos" dans certaines autres pharma
- fidélisation de patientèle/clientèle
- recrutement facilité alors que nous sommes dans une zone très sinistrée

pour ce faire, il a fallu ne pas acheter le fonds trop cher (ce qui a été notre cas) mais les prix vont forcément aller à la baisse car comme pour l'immobilier, le modèle ne sera pas tenable bien longtemps
la preuve les taux remontent....
syncmaster syncmastericon_post
Salut,
il faut prendre en compte aussi les départs en retraite massifs des baby-boomers qui se poursuivent donc + d'officines à vendre (donc tendrait à faire baisser les prix) et aussi la possibilité d'amortissement sur la totalité du fonds commercial (qui rendrait les acheteurs plus solvables donc tendrait à faire augmenter les prix).
Bref difficile d'estimer dans quel sens ça va évoluer...
yebbjr yebbjricon_post
Citation : syncmaster
Salut,
et aussi la possibilité d'amortissement sur la totalité du fonds commercial (qui rendrait les acheteurs plus solvables donc tendrait à faire augmenter les prix).


C'est très bien, ça permet à des jeunes avec peu ou pas d'apport d'acheter car effectivement le prévisionnel est bien meilleur. Mais attention au retour de bâton, le jour où il la revendront, même si c'est au même prix qu'ils l'ont payé, la totalité du prix de vente sera considéré comme une plus value ... Donc un tiers qui part à l'état, alors qu'il n'y a en réalité aucune plus value réalisé.

Le dispositif est bien car il élargit les possibilités d’installation des jeunes, mais dans la mesure du possible il faut s'en passer, à utiliser uniquement si on ne peut pas faire autrement.
syncmaster syncmastericon_post
Évidemment, ce n'est pas un cadeaux que fait le fisc, mais c'est mieux de payer des impôts quand on a de l'argent, que quand on en n'a pas😉
Farmatsev Farmatsevicon_post
Je pense qu'on aura de plus en plus de pharmacies qui ne trouveront pas preneur notamment dans les zones rurales
La génération Z (1995-2010) est ultra connectée, tournée vers l'internationale, ce n'est pas eux qu'on risque de retrouver dans le Périgord, le Calvados et les milliers de bleds du territoire.
Maintenant l'aspect : baisser les amplitudes, d'un point de vue pragmatique c'est clairement ce qui peut sauver la filière, je crois qu'il y a un gros ras le bol des conditions de travail de l'officine, les journées sont érintentes, la pause midi mobilise sur des plages horaires de 10-12h, et si on faisait comme les autres pros de santé ? Fermeture du rideaux à 17h-18h.

Acheter actuellement avec les prix actuels relèvent de la dindonnerie, les frais de personnels augmentent et la main d'œuvre se raréfient, comment soutenir une croissance constante sans avoir l'effectif pour ?

Selon moi ceux qui veulent acheter feraient mieux de la jouer à l'usure, attendre que certains titulaires vraiment lassés bradent les prix, mais de toute façon une fois l'affaire acquise ça sera loin d'être rose si on reste dans la même dynamique d'emploi ou alors réduire les horaires, adapter l'exercice

Je ne sais pas si vous vous rendez compte du nombre de jeunes pharmas et prépa blasés après seulement quelques mois d'activités qui cherchent à se réorienter voir même se sont déjà réorientés
 Message édité par : Farmatsev / 03-06-2022 23:50
Ledude Ledudeicon_post
Tout à fait d’accord @Farmatsev.

Les horaires d’ouverture sont un paramètre crucial et assez peu regardé. On parle (enfin les acheteurs, bizarrement beaucoup moins les vieux vendeurs) en EBEr. Et c’est c’est vraiment pas deconnant de penser en EBEr PAR HEURE aussi. Bosser 70h par semaine pour gagner 10k ou 40h pour en gagner 8, ce n’est pas tout à fait la même chose alors que la première configuration va être facilement mieux valorisée.

Sinon je suis en train de regarder à acheter, et je suis HALLUCINÉ du comportement des vendeurs qui sont très souvent incapables de fournir des data propres et précises (j’ai l’impression de demander un truc de fou en demandant l’EBEr). Je ne sais pas si c’est la période qui veut ça avec une certaine euphorie et d’autres acheteurs peut être moins regardants, mais c’est très peu engageant.
syncmaster syncmastericon_post
Par contre moi je ne suis pas d'accord avec Farmatsev...


Citation : Farmatsev

Maintenant l'aspect : baisser les amplitudes, d'un point de vue pragmatique c'est clairement ce qui peut sauver la filière, je crois qu'il y a un gros ras le bol des conditions de travail de l'officine, les journées sont érintentes, la pause midi mobilise sur des plages horaires de 10-12h, et si on faisait comme les autres pros de santé ? Fermeture du rideaux à 17h-18h.
 Message édité par : Farmatsev / 03-06-2022 23:50


Sérieusement? Je ne connais pas beaucoup d'emplois plus cool que l'officine...
Alors oui on finit entre 19h et 20h mais les médecins libéraux aussi. Vouloir baisser le rideau à 17-18h c'est ne pas tenir compte des besoins des patients (qui souvent ne peuvent venir qu'après le travail) et nier complètement l'aspect commercial du métier...
On a le droit hein, mais dans ce cas il fallait s'orienter vers une autre filière que l'officine...


Citation : Farmatsev

Acheter actuellement avec les prix actuels relèvent de la dindonnerie, les frais de personnels augmentent et la main d'œuvre se raréfient, comment soutenir une croissance constante sans avoir l'effectif pour ?
 Message édité par : Farmatsev / 03-06-2022 23:50



Les prix actuels sont corrects et en rapport avec la rentabilité des officines, qui augmente faut-il le rappeler. C'est une bonne période pour les acheteurs, beaucoup plus qu'il y a 10-15 ans...

 Message édité par : Farmatsev / 03-06-2022 23:50


Citation : Farmatsev

Selon moi ceux qui veulent acheter feraient mieux de la jouer à l'usure, attendre que certains titulaires vraiment lassés bradent les prix, mais de toute façon une fois l'affaire acquise ça sera loin d'être rose si on reste dans la même dynamique d'emploi ou alors réduire les horaires, adapter l'exercice
 Message édité par : Farmatsev / 03-06-2022 23:50


Mais ça fait 10 ans que les baby-boomers partent massivement en retraite, qu'ils ont du mal à vendre, et qu'on peut acheter des officines saines pour 3-4 EBE...




Citation : Farmatsev


Je ne sais pas si vous vous rendez compte du nombre de jeunes pharmas et prépa blasés après seulement quelques mois d'activités qui cherchent à se réorienter voir même se sont déjà réorientés
 Message édité par : Farmatsev / 03-06-2022 23:50


Du fait de la situation actuelle du marché de l'emploi en officine, les salariés sont en position de force. Plutôt que de se réorienter, ils devraient changer de boîte pour obtenir des conditions de travail et de rémunération plus en rapport avec leurs aspirations.
 Message édité par : syncmaster / 04-06-2022 12:23
 Message édité par : syncmaster / 04-06-2022 12:24
Sublimo Sublimoicon_post
Citation : Ledude
Tout à fait d’accord @Farmatsev.

Les horaires d’ouverture sont un paramètre crucial et assez peu regardé. On parle (enfin les acheteurs, bizarrement beaucoup moins les vieux vendeurs) en EBEr. Et c’est c’est vraiment pas deconnant de penser en EBEr PAR HEURE aussi. Bosser 70h par semaine pour gagner 10k ou 40h pour en gagner 8, ce n’est pas tout à fait la même chose alors que la première configuration va être facilement mieux valorisée.

Sinon je suis en train de regarder à acheter, et je suis HALLUCINÉ du comportement des vendeurs qui sont très souvent incapables de fournir des data propres et précises (j’ai l’impression de demander un truc de fou en demandant l’EBEr). Je ne sais pas si c’est la période qui veut ça avec une certaine euphorie et d’autres acheteurs peut être moins regardants, mais c’est très peu engageant.


J'ai l'impression que ça a toujours été comme ça. C'est l'acheteur qui doit se démerder pour demander des données que le vendeur fournit au compte goutte ( parfois avec peine s'il a du mal à se servir de son LGO).
Annonces de Pro
logo_atp2.png
Librairie
200 questions-réponses essentielles
pour le titulaire d'officine

Êtes-vous un chef d'entreprise optimiste ou pessimiste ?
Comment réorienter sa stratégie vers la rentabilité ?
Comment réussir le regroupement d'officine?
Telles sont quelques-unes des questions de cet ouvrage destiné aux titulaires ou à ceux qui souhaitent le devenir...


33,00 € TTC
Activité du site

Pages vues depuis 2003 : 606 192 425

  • Nb. de membres 15 287
  • Nb. d'articles 358
  • Nb. de forums 31
  • Nb. de sujets 9
  • Nb. de critiques 46

Top 10  Statistiques