Index du forum »»  L'avenir du métier de pharmacien adjoint »» Travailler dans un établissement de santé ne va bientôt plus être possible pour les officinaux...

Travailler dans un établissement de santé ne va bientôt plus être possible pour les officinaux...#13761

41Contributeur(s)
Bouillon-blancpharma-espoirami89parmentierpoussin_arverneGaliennepadaOneriepFeltonalicia227PoLoGwADaPharmayCzeorcaAprilMarchFinou44PharmaFCyebbjrbultussouchaireFarmacienmichelmannso0306nono2010gg26kanissephlostdescours123Doc35MCG92tinoo_49PharmaHpaletuviersEl_TotoFrenchpharmpseudomonasAsproManagerJames_Patagueulpopiette2voClaude-Bernardmrpharmacien
4 Modérateur(s)
ManagerWhoopsBixente64bultus
PoLoGwADa PoLoGwADaicon_post
Ce qui serait intéressant de savoir, c'est pourquoi le nombre d'internes a augmenté de façon exponentielle, avec un nombre de postes de ph titulaires stable ?

Ce qui entraîne d'ailleurs les changements qui sont en train d'avoir lieu.

Notre diplôme a tendance à devenir moins polyvalent, en interdisant les passerelles et les changements d'orientation post université.






Message édité par : PoLoGwADa / 29-03-2014 07:50

pharma-espoir pharma-espoiricon_post
D'après mes anciens profs, le nombre d'internes a augmenté parce que le développement de la pharmacie clinique créé de nouveaux besoins, la validation pharmaceutique systématique de toutes les ordonnances qui va devenir la norme demande plus de personnel.
PoLoGwADa PoLoGwADaicon_post
Entierement d'accord avec cette analyse. Mais en l'occurrence ils sont en train augmenter les missions des pharmaciens, ce qui s'est traduit par une augmentation en besoin de "main d'oeuvre", sans augmenter réellement les moyens.

D'où une plus grande concurrence entre internes pour obtenir des postes, et un corporatisme exacerbé.
Czeorca Czeorcaicon_post
L'augmentation du nombre d'interne a été une combinaison de plusieurs facteurs, entre autre la montée en charge des missions du pharmacien hospitalier, mais aussi pour ne pas faire perdre à nos (chères) facultés d'inscription en troisième cycle lorsque le nombre de poste en DES de biologie médicale a diminué en pharmacie...
Il est vrai que la compétition augmente, mais je ne trouve pas corporatiste de notre part que le DES devienne qualifiant. Après tout on a ajouté 4 années d internat à notre cursus, des gardes, des horaires à rallonges, des examens supplémentaires, un mémoire de DES, des publications, etc... Ce n est pas plus du corporatisme que de ne pas vouloir que les OTC arrivent chez Leclerc. Nous sommes les mieux formés à ce métier.

Message édité par : Czeorca / 29-03-2014 17:39

AprilMarch AprilMarchicon_post
Et qu'en est il des pharmaciens attachés ?
J'ai une peut-être une opportunité, mon contact me dit que c'est un contrat éventuellement renouvelable plusieurs fois, mais si je suis completement bloquée dans 2 ans, bof ...
PoLoGwADa PoLoGwADaicon_post
Comme dit plus haut, la concurrence est rude pour avoir un poste de titulaire à l'hôpital.

A moins que ton CH ne se situe dans un endroit très peu prisé ( centre de la France pour caricaturer), il y a fort à parier que ce poste "en CDD" ne soit pas amené à perdurer.

Si tu es dans une assez grande ville , ou a proximité (< 30 minutes de route) , ce poste risque probablement à terme d'être convoité par un ex interniste.
Et celui ci aura toujours la priorité par rapport à toi.

Je ne sais pas ce qui te détourne de l'officine mais sache que sauf exception , il te sera difficile de faire ton trou à l'hôpital. Après tu as l'option clinique, où l'internat n'est pas une obligation actuellement( mais où les conditions de travail / avantages/ moyens, ne sont pas ceux du publique...), je crois que les syndicats d'internes essaient de réserver aussi ces postes aux internistes. A voir.

Et pour répondre à ton interrogation, une VAE est prévue je crois jusqu'en 2024 pour les gens en poste dans des PUI... Ce n'est donc pas impossible, mais le diplôme de PH sera certainement de plus en plus dur à avoir pour ceux qui n'ont pas la formation ad hoc.

Dernière option si motivation importante (et âge pas trop avancé), tenter l'internat en candidat libre (concours type 2) et t'inscrire au SIPHIF !

Bon courage !
AprilMarch AprilMarchicon_post
C'est à Paris, donc une grande ville oui :-P

Je ne plais vraiment plus à l'officine, le côté commercial prend le pas partout j'ai l'impression, et ce dans toutes les officines où j'ai pu passer...
Je suis donc vraiment motivée pour revenir à l'hôpital, mais passer l'internat en candidat externe tout en continuant à bosser (j'ai un loyer à payer :-? ) me paraît vraiment utopique... Pourtant je suis encore assez "jeune" (29 ans)

Message édité par : AprilMarch / 02-06-2014 08:41

PoLoGwADa PoLoGwADaicon_post
rien ne t'empêches d'essayer, c'est toujours bien de découvrir de nouveaux horizons.

L'univers hospitalier est rempli de spécificités qui pourront toujours t'être utiles pour ton avenir professionel. Il faudra passer par une période de formation ( tout dépend du poste que tu convoites).

Mais Paris, oui en effet...! ca risque d'être difficile de décrocher un poste de titulaire à l'APHP sans avoir l'internat. Je te le garantis ...

je crois qu'il ya un poste d'attaché pour la cancéro à la pitié actuellement. Pas facile de se mettre à jour sur un domaine si peu "officinal", mais tu peux tenter.

AprilMarch AprilMarchicon_post
De toute façon j'ai un entretien la semaine prochaine dans un grand hôpital parisien, je verrais bien ce que ça donne !
Mais la personne qui m'appuie pour cette candidature, qui est PH, me dit qu'il est possible de "naviguer" de poste d'attaché en poste d'attaché, qu'elle connait des gens qui font ça depuis 20 ans par exemple. Est ce que ça sera encore possible avec cette réforme ?
Je ne demande pas un poste fixe mais si je peux travailler un temps comme cela ça me conviendrait déjà en attendant 8-)
Autre question puisque tu as l'air au courant (et au passage merci de répondre à mes interrogations c'est vraiment sympa !), est ce qu'il sera nécessaire d'avoir été 2 ans en poste le 1 septembre 2016 pile (donc être à l'hôpital depuis le 1er septembre 2014) pour avoir droit à la vae et au droit d'exercer jusqu'en 2024 ?
Dans ce cas je me ferais avoir pour 2 mois :paf (
Czeorca Czeorcaicon_post
Effectivement ce serait malhonnête de te proposer ce genre de CDD, sachant que tu n'auras pas le droit à la VAE si tu n'arrives pas avant le 1er septembre 2014.
En tout cas ne te fais pas d'illusions, avec ce nouveau décret il n'y aura plus d'avenir dans les établissements de santé (publics comme privé) pour les Pharmaciens non titulaires du DES.
Et puis tu sais j'en ai connu des attachés qu'on appelait ça et là pour remplacer des congés mater ou pour boucher temporairement un trou en attendant l'arrivée d'un ancien interne. Et bien ça ne faisait pas réver, tant au niveau de la paie (1900 à 2000€), que des conditions de travail (CDD très court, rarement à temps plein, des gros trous entre 2 contrats, tu es mal vu par les internes, assistants et autres PH). Je vois pas comment ça peut être un plan de carrière.
Ta seule chance est de passer l'internat (en six mois de préparation c'est faisable) ou alors d'être super bien pistonné (des dérogations seront toujours possibles).
AprilMarch AprilMarchicon_post
Malheureusement je ne peux pas me permettre de passer 6 mois sans bosser. (Ou alors une bidouille en se mettant au chômage mais ça n'est pas vraiment dans ma nature de faire ça je serais bien trop angoissée !)
J'ai l'impression que je vais payer toute ma vie le fait de ne pas avoir pu passer l'internat (soucis personnels) et qu'il n'y a rien pour se raccrocher aux branches c'est dommage :/
PoLoGwADa PoLoGwADaicon_post
Mon conseil: tu pourras toujours revenir en officine. Suis ton instinct et tes envies tant que tu es jeune. Rien n'est impossible, même si la route est semée d'embûches, surtout dans une conjoncture des difficiles.

Le texte n'est pas encore passé au JO.





pharma-espoir pharma-espoiricon_post
Le plan de carrière pour un ancien officinal à l'hôpital, c'est quand même de rester praticien attaché toute sa vie, et d'être balloté de poste en poste pour boucher les trous laissés par les anciens internes. Avec en plus une rémunération pas folichonne... La meilleure option de reconversion pour un officinal qui veut changer d'air, c'est de faire un master 2 (en continuant à travailler le temps du master), et partir en industrie, où avec de la motivation on peut se construire une belle carrière.
AprilMarch AprilMarchicon_post
Tu sais le plan de carrière pour un adjoint en officine n'est pas folichon non plus, à moins d'avoir les moyens/la foi de s'installer, ce qui n'est pas mon cas...
Ce qui me met en colère c'est que quand j'a passé mon diplôme je m'étais renseignée sur le fait de pouvoir bosser en clinique/PUI, et je savais que c'était faisable, j'avais donc toujours ce plan dans un coin de ma tête.
Là on enlève rétroactivement cette possibilité, je trouve ça quand même assez injuste.

PoLoGwADa : tu as l'air d'avoir de l'experience en tant qu'attaché, je t'envoie un MP si ça te dérange pas :-)

Edit : j'ai bien reçu ton MP mais visiblement ça bug par chez moi, je n'arrive pas à te répondre, tu aurais un mail à me communiquer ? Merci :-P

Message édité par : AprilMarch / 03-06-2014 10:42

pharma-espoir pharma-espoiricon_post
Plein de titulaires se sont installés avec pas grand chose et aucune aide familiale, certains sont même ici sur ce forum pour en parler. Il faut la foi bien sur, mais sans la foi, aucun plan de carrière n'est intéressant. L'évolution logique en officine c'est de s'installer.

Pour les PUI/cliniques, ça ne me choque pas : certains ont bossé et réussi un deuxième concours, ils ont fait 4 ans d'internat, c'est normal qu'ils soient récompensés non ? Surtout qu'ils sont formés en nombre suffisant maintenant, donc moi je trouverais pas ça normal qu'un ex interne se retrouve sur le carreau à l'hôpital parce qu'un ex officinal a pris la place.

Il faut bien se mettre dans la tête que pour avoir de belles perspectives, il faut se bouger les fesses à un moment ou un autre : il est normal que quelqu'un qui a pris le risque de s'installer ait un meilleur revenu que celui qui reste salarié. Il est aussi normal que celui qui a passé un an enfermé dans une bibliothèque pour avoir son concours de l'internat ait de meilleurs perspectives que celui qui s'est simplement renseigné sur comment on peut récupérer un poste d'ancien interne sans se casser la tête à être interne.
AprilMarch AprilMarchicon_post
Personne ne parle d'un poste de rêve qui lui tombe tout cuit dans le bec !
Mais des passerelles, des concours internes, des années passées en tant qu'attachés validées en VAE, etc... ça pourrait être des options pour permettre une réorientation, c'est tout ce que je dis. Tout le monde ne sait pas forcément ce qu'il veut faire à 23/24 ans, ou parfois ça peut tomber à des mauvais moments de la vie. Si on me donnait la possibilité de me "bouger les fesses" maintenant pour avoir ce que je veux, je le ferais (et c'est sur quoi je me renseigne en ce moment).
Czeorca Czeorcaicon_post
Citation : AprilMarch 
Si on me donnait la possibilité de me "bouger les fesses" maintenant pour avoir ce que je veux, je le ferais (et c'est sur quoi je me renseigne en ce moment). 


Voila je t'en donne aujourd'hui la possibilité :b
http://www.cng.sante.fr/Concours-donnant-acces-au-3eme.html

Voir rubrique "Concours destiné aux pharmaciens européens"
AprilMarch AprilMarchicon_post
J'essaie justement en écumant le net de trouver des témoignages de personne ayant tenté afin de connaître leur organisation, car oui oui je ne suis prête a bosser, incroyable non ?
Alors si tu as des contacts je suis preneuse !

Par contre ça serait sympa d'éviter le ton condescendant, imagine bien que tout ça ce ne sont pas des décisions faciles.

Message édité par : AprilMarch / 03-06-2014 15:33

Czeorca Czeorcaicon_post
Ce n'est pas condescendant du tout, c'est juste que ce que tu disais était un peu divergeant.
Si j'ai bien compris tu veux te réorienter vers la PUI, je te donne juste la seule possibilité viable pour le faire sur le long terme.

Mais est-ce réellement une réorientation?
Car quand je lis: " Ce qui me met en colère c'est que quand j'a passé mon diplôme je m'étais renseignée sur le fait de pouvoir bosser en clinique/PUI, et je savais que c'était faisable, j'avais donc toujours ce plan dans un coin de ma tête. "
J'ai un peu l'impression que c'était prémédité, et que tu t'es dit : "Si je ne fais pas l'internat, je pourrais quand même prétendre au même poste qu'un ancien interne, alors à quoi bon..."

Après je suis d'accord, il faut laisser une possibilité de reconversion à ceux qui n'avaient pas trouvé leur voie (même si tu as 3 ans pour passer l'internat après la 4ème année validée), mais il faut que cette possibilité soit aussi formatrice et dure que l'internat (4 ans à temps plus que plein, validation de 60 ECTS, participation à la continuité des soins pharmaceutique). Pour moi la vrai solution sera d'augmenter le nombre de postes ouverts au concours pour les pharmaciens européens.

Pour ce qui est de l'organisation pour bosser, c'est quasiment 6 mois à temps plein et surtout essayer de suivre les préparations proposées par les Facs qui sont gratuites et ouvertes à tous.
AprilMarch AprilMarchicon_post
En fait c'est plutôt que l'année où j'aurais vraiment du me décider à passer le concours (en 5A), je n'étais vraiment vraiment pas dans de bonnes dispositions.
Je pensais qu'officine me plairait aussi, et je savais cette possibilité de reconversion, c'est donc pour cela que j'ai choisi officine.
Et puis après en 6A avec le stage, le début du boulot, la thèse j'étais un peu la tête dans le guidon. Mais après 2 ou 3 ans d'officine je me rends compte que je me suis plantée, que c'est vraiment le milieu hospitalier qui à mon sens me correspondrait plus. Voilà ;-) D'ailleurs là je suis pile entre "3 ans après la 4ème année" et "3 ans d'exercice", donc de toute façon pour cette année l'internat à titre européen c'est loupé !
Mais j'avais quand même envoyé un mail à Mme Leroy pour savoir si elle avait de la visibilité sur le nombre de place dans les années à venir, et elle n'a pas pu me répondre.
Parce que cette année par exemple, il y a UN post en PH :b

Quand tu parles de l'organisation pour bosser, c'est ce que tu as fait personnellement ou qqn de ton entourage ? Parce que 6 mois sans revenus clairement c'est pas possible, mais je me demandais si 1 ans/1 ans et demi à côté du boulot c'était jouable, mais ça me parait un peu utopique (même si mon emploi du temps est assez cool pour ça, j'ai toujours 2 ou 3 jours d'affilé sans bosser).

Du coup là je suis en plein questionnement, rester dans mon travail actuel qui m'ennuie pour tenter de préparer l'internat (mais ça me parait peu réaliste), chercher des vacations à l'hosto mais bon bonjour le plan d'avenir, d'autres pistes de réorientation (mais clairement pas l'industrie) etc...

Bref je vais arrêter de pourrir le topic avec mes questions existentielles ;-)
Annonces de Pro
logo_atp2.png
Activité du site

Pages vues depuis 2003 : 614 222 443

  • Nb. de membres 15 394
  • Nb. d'articles 363
  • Nb. de forums 31
  • Nb. de sujets 9
  • Nb. de critiques 46

Top 10  Statistiques