Index du forum »»  L'avenir du métier de pharmacien adjoint »» Travailler dans un établissement de santé ne va bientôt plus être possible pour les officinaux...

Travailler dans un établissement de santé ne va bientôt plus être possible pour les officinaux...#13761

41Contributeur(s)
Bouillon-blancpharma-espoirami89parmentierpoussin_arverneGaliennepadaOneriepFeltonalicia227PoLoGwADaPharmayCzeorcaAprilMarchFinou44PharmaFCyebbjrbultussouchaireFarmacienmichelmannso0306nono2010gg26kanissephlostdescours123Doc35MCG92tinoo_49PharmaHpaletuviersEl_TotoFrenchpharmpseudomonasAsproManagerJames_Patagueulpopiette2voClaude-Bernardmrpharmacien
4 Modérateur(s)
ManagerWhoopsBixente64bultus
Czeorca Czeorcaicon_post
Citation : Finou44 

D'après les échos que j'en ai eu, ils ne savent pas encore comment ça va se passer, les modalités d'application du décret ne sont pas sorties. 


C'est l'ordre qui t'as dit ça?
Finou44 Finou44icon_post
Oui, il y a une quinzaine de jours.
Czeorca Czeorcaicon_post
Si jamais la section H te donne des nouvelles gg26, viens en parler ici.
gg26 gg26icon_post
Oui ça sera fait.
kanisse kanisseicon_post
Je suis exactement dans le même cas que toi.
Pas 2 ans d'expérience, poste de gérance à mi temps, j'ai prévenu mon directeur lors de l'embauche que à partir de septembre je ne serai plus dans la "loi"
L'ordre me dit qu'ils ne connaissent pas les modalités d'application mais qu'il leur semble peu probable que les gens en poste soient licenciés....
alors qu'est ce que ça veut dire ??
Les syndicats ne me répondent pas...

Czeorca Czeorcaicon_post
Citation : kanisse 

Je suis exactement dans le même cas que toi.
Pas 2 ans d'expérience, poste de gérance à mi temps, j'ai prévenu mon directeur lors de l'embauche que à partir de septembre je ne serai plus dans la "loi"
L'ordre me dit qu'ils ne connaissent pas les modalités d'application mais qu'il leur semble peu probable que les gens en poste soient licenciés....
alors qu'est ce que ça veut dire ??
Les syndicats ne me répondent pas...

 


Et ton directeur t'as quand même embauché?

Un autre organe à contacter, (parce que j'ai l'impresion que l'ordre est dépassé), c'est l'inspection en pharmacie et notamment la section pharmacie hospitalière.
Normalement tu peux les appeler au niveau de l'ARS dont tu dépends.
kanisse kanisseicon_post
oui ils m'ont quand même embauché, aucun pharmacien de formation hospitalière n'a postulé pour ce poste. Mi temps tous les matins c'est un peu contraignant et en corse je ne connais pas un pharmacien ayant fait l'internat à la recherche d'emploi...

j'en ai parlé à l'inspecteur qui a inspecté la PUI il y a 3 mois, il n'avait aucune idée des modalités d'application de ce décret. Et il disait qu'on était beaucoup dans ce cas...
Czeorca Czeorcaicon_post
mi temps tous les matins.....

Une fois un hôpital a contacté ma femme pour un tiers temps à répartir sur 5 jours. Elle a raccroché avant même qu'il n'ai eu le temps de finir.

phlost phlosticon_post
Caprices excusez moi,mais y'a minimum 500 euros de différence de salaire ,c'est moins fatiguant etplus valorisant.....


Citation : pharma-espoir 

Citation : Finou44 
Parce que peut-être que les concours ne sélectionnent pas forcement des futurs bons professionnels mais des gentils étudiants studieux "qui ne sont pas non plus fait pour ce travail"?  


Qu'est-ce qui empêche le "futur bon professionnel de santé" d'être un gentil étudiant studieux ? Si il est vraiment motivé, il n'a qu'à se donner les moyens. Contourner le concours, je trouve ça trop facile et injuste envers les étudiants qui en ont bavé pour réussir.

En plus c'est pas comme il n'avait rien, il peut parfaitement bosser en officine et y pratiquer la pharmacie clinique. Je comprends qu'un étudiant qui se retrouve sans rien (comme ceux qui ratent le concours de première année) essayent de contourner la sélection, mais pour étudiant qui rate l'internat, c'est plus du caprice qu'autre chose puisqu'il a sa place en officine ou en industrie.

Il y a autant de modes d'exercices que de pharmaciens d'officine, si il était fait pour ce métier, il peut adapter ses méthodes à l'officine et ce sera un très bon pharmacien ;-)

Message édité par : pharma-espoir / 06-11-2015 12:46

 
phlost phlosticon_post
ss="quote">Citation : gg26 

Citation : pharma-espoir 

Citation : Czeorca 

 


Bah le décret est clair non ? Et un directeur, tout puissant qu'il soit, a l'obligation de respecter un décret... Le fait de ne plus avoir légalement la qualification nécessaire pour exercer à un poste est très certainement un motif valable de licenciement.



Le problème est justement de ne plus avoir le droit. Cela veut dire que mon contrat est valable puisqu'au moment de la signature, j'étais dans mon droit. C'est assez bizarre comme situation. A ce moment là, la section H n'aurait pas dû valider mon inscription à l'ordre ? 


Message édité par : phlost / 19-03-2016 08:13

phlost phlosticon_post
Moi aussi je suis officinale et la section H vient de m'inscrire sauf que mon employeur m'a proposé un CDD de 6 mois en attendant de voir plus clair...j'espère que y'aura des échappatoires

Citation : gg26 

Citation : pharma-espoir 

Citation : Czeorca 

 


Bah le décret est clair non ? Et un directeur, tout puissant qu'il soit, a l'obligation de respecter un décret... Le fait de ne plus avoir légalement la qualification nécessaire pour exercer à un poste est très certainement un motif valable de licenciement.



Le problème est justement de ne plus avoir le droit. Cela veut dire que mon contrat est valable puisqu'au moment de la signature, j'étais dans mon droit. C'est assez bizarre comme situation. A ce moment là, la section H n'aurait pas dû valider mon inscription à l'ordre ? 
pharma-espoir pharma-espoiricon_post
Citation : phlost 

Caprices excusez moi,mais y'a minimum 500 euros de différence de salaire ,c'est moins fatiguant etplus valorisant.....
 


Moins fatiguant ? En quoi c'est moins fatiguant ?

Plus valorisant ? Bah en officine tu contrôles et valides les prescriptions, tu corriges les erreurs, tu améliores la santé de tes patients grâce à ton expertise pharmaceutique. Je ne vois pas ce qu'il y'a de plus valorisant, c'est le même métier.

Minimum 500€ de différence ? Ca veut dire qu'en clinique tu gagnes 4000€ net par mois pour 35h ? Sachant qu'en clinique tu ne peux pas t'installer à ton compte pour améliorer sensiblement ton revenu ou ton patrimoine.
phlost phlosticon_post
Disons qu'en officine le coefficient moyen accordé par les employeurs est 500...donc je ne suis pas à 4000 euros mais plus qu'un coefficient 600

Moins fatiguant on est pas debout 8h/jour comme en officine....



Citation : pharma-espoir 

Citation : phlost 

Caprices excusez moi,mais y'a minimum 500 euros de différence de salaire ,c'est moins fatiguant etplus valorisant.....
 


Moins fatiguant ? En quoi c'est moins fatiguant ?

Plus valorisant ? Bah en officine tu contrôles et valides les prescriptions, tu corriges les erreurs, tu améliores la santé de tes patients grâce à ton expertise pharmaceutique. Je ne vois pas ce qu'il y'a de plus valorisant, c'est le même métier.

Minimum 500€ de différence ? Ca veut dire qu'en clinique tu gagnes 4000€ net par mois pour 35h ? Sachant qu'en clinique tu ne peux pas t'installer à ton compte pour améliorer sensiblement ton revenu ou ton patrimoine.  


Message édité par : phlost / 19-03-2016 08:13

pharma-espoir pharma-espoiricon_post
Debout 8h par jour en officine ? N'importe quoi. On travaille au chaud, sans tâches fatigantes physiquement, avec une pause d'1h30 le midi, et plein de moments où on peut s'assoir (quand on gère une commande, quand on vérifie des informations sur le vidal, quand on répond au téléphone). C'est là qu'on voit que certains pharmaciens sont complètement à côté de la plaque sur le monde réel du travail : on voit que tu n'as jamais travaillé comme docker, aide-soignant, vendeur-conditonneur de rayon, brancardier, charpentier, etc... ça ce sont de VRAIS métiers fatigants et épuisants. C'est d'ailleurs pour ça que de nombreuses femmes brillantes dans les études préfèrent depuis toujours les études de pharmacie aux études d'ingénieur/médecine/dentaire qui donnent des métiers plus fatigants avec moins de temps libre.

Concernant le salaire, ok 3500€ net c'est très correct, ça correspond au salaire d'un praticien hospitalier échelon 2. Mais quelles sont les perspectives d'évolution après ? Tu ne peux pas t'installer contrairement à un pharmacien d'officine, donc ton évolution financière sera beaucoup plus limitée. C'est un salaire correct mais on ne peut pas dire que sur l'ensemble d'une carrière, ce soit plus intéressant que l'officine.

Concernant la valorisation, en officine on améliore la santé de nos patients, on sauve régulièrement des vies, on évite des accidents graves, on soulage... qu'est-ce qui peut être plus valorisant que ça ?
kanisse kanisseicon_post
J'ai recontacté l'ordre pour les modalités d'application du décret : licenciement ? obligation de démission ? comment ça va se passer pour nous qui sommes en CDI en établissement de santé et qui n'avons pas les 2 ans à temps plein d'expérience ???

ils me disent :

"Si vous 1er septembre 2016, vous ne justifiez pas des deux années d'exercice à temps plein, vous ne pourrez pas poursuivre votre exercice en PUI. En effet, vous ne remplirez plus les conditions d'accès à la profession et vous serez en situation d'exercice illégal de la pharmacie."
Czeorca Czeorcaicon_post
Tu as eu une réponse écrite de leur part?

En tout cas si on s'oriente vers ceci, c'est l'ordre qui va faire appliquer le décret. La pour le coup aucune direction ne prendra le risque d'être attaqué pour exercice illégal de la pharmacie hospitalière.
Finou44 Finou44icon_post
Exercice illégal de la pharmacie! Pour autant, ils ont bien encaissé nos cotisations à la section H il y a quelques semaines....

Moi je veux bien leur montrer que j'aurai 2 ans d'exercice ETP mais aucun texte d'application n'est encore sorti...
De plus il va y avoir conflit entre la loi du travail (CDI) et la loi de santé (conditions d'exercice) pour certains... d'après les syndicats contactés, ça va être épineux comme dossier....
Czeorca Czeorcaicon_post
Citation : Finou44 
De plus il va y avoir conflit entre la loi du travail (CDI) et la loi de santé (conditions d'exercice) pour certains... d'après les syndicats contactés, ça va être épineux comme dossier.... 


Pas forcement, le fait de ne pas être autorisé à exercer est un motif de licenciement valable.
Effectivement le problème va être épineux et crispatoire (oh le joli mot)
Finou44 Finou44icon_post
Citation : Czeorca 
Pas forcement, le fait de ne pas être autorisé à exercer est un motif de licenciement valable.


Tout à fait exact, effectivement, mais:

- Quid de l'unicité du diplôme à son obtention? La loi n'est pas rétroactive...
- Quid des modalités de preuves? 35hx 47 semaines x 2? Le CNOP va compter les heures des contrats une par une? Bon courage... :-D
- Nous sommes le 8 juin: les textes d'application du décret ne sont toujours pas sortis...
Czeorca Czeorcaicon_post
Pour ce qui est des textes d’application, même si l'ordre se cache derrière cela d'après la FNSIP, il n'y a pas de décret d'application à attendre. Le texte étant selon eux assez explicite. (pour ma part je ne trouve pas forcement mais bon...).

Pour les modalités de calcul des 2 ans d'experience tu sais, ils feront comme pour le concours PH type 1 ( où deux ans d'exercice sont nécessaires pour le présenter). Ce sera sur justificatif. Mieux que les bulletins de paye, c'est une attestation de tes DRH (ils ont normalement ton nombre d'heure travaillé) qui devrait être plus valable.



Plus de contenu
Annonces de Pro
logo_atp2.png
Activité du site

Pages vues depuis 2003 : 614 222 106

  • Nb. de membres 15 394
  • Nb. d'articles 363
  • Nb. de forums 31
  • Nb. de sujets 9
  • Nb. de critiques 46

Top 10  Statistiques