Réponse de Madame la présidente de l'Ordre des pharmaciens 135


Il y a quelques semaines, je partageais avec vous la lettre ouverte d'un collectif de pharmaciens adjoints.

Vous trouverez le contenu de la lettre ICI

Madame WOLF-THAL a répondu

Mesdames, Messieurs

J’accuse bonne réception de votre lettre ouverte faisant état de plusieurs problématiques préoccupantes affectant la profession et pour lesquelles l'Ordre des pharmaciens est parfaitement sensibilisé et fortement mobilisé à ce jour.


Face à ces constats, l’Ordre des pharmaciens a récemment annoncé le déploiement d’une feuille de route spécifique déclinée en deux axes :

  • La garantie de la démographie pharmaceutique : pour anticiper et répondre au mieux aux besoins de la population, ces travaux visent à dresser un état des lieux exhaustif de la démographie de la profession et de ses évolutions ;
  • L’attractivité de la profession : un axe articulé autour de la promotion des métiers de la pharmacie auprès des plus jeunes et des étudiants et de la mobilité professionnelle (simplifier les modalités de reconversions professionnelles, favoriser les passerelles entre les différents métiers de la pharmacie, soumettre des propositions pour faciliter la reconnaissance en France des pharmaciens diplômés étrangers).

A ce titre, des travaux ont été initiés sur ces sujets pour identifier et mettre en œuvre des leviers à tous les niveaux, en coordination avec les autres représentants de la pharmacie ainsi que les pouvoirs publics dont la mobilisation est déterminante.

Comme vous le mentionnez, certains points évoqués dans votre lettre ne concernent pas l’Ordre des pharmaciens, comme les problématiques relatives à la rémunération qui relèvent des syndicats officinaux, celles liées au cursus universitaire qui relèvent de la Conférence des

Doyens de Pharmacie ou d’autres pour lesquelles le pharmacien titulaire d’officine est directement responsable.

Vous pourrez néanmoins trouver ci-dessous plusieurs éléments de réponses de l’Ordre des pharmaciens sur les points suivants :

  • Place du pharmacien adjoint en officine :
    • Le management en officine est une thématique régulièrement proposée par les organismes de formation continue. Il appartient aux pharmaciens titulaires et à leur équipe de les suivre. En parallèle, il convient de rappeler que les pharmaciens doivent s’engager, sur une période de 3 ans, dans une démarche de développement professionnel continu afin de maintenir et d’actualiser leurs connaissances et d’améliorer leurs pratiques. Pour cela, le pharmacien doit réaliser au moins deux actions de types différentes comme des actions de formation, d’évaluation et d’amélioration des pratiques et/ou de gestion des risques.
    • Le respect du code de déontologie s’impose à tous les pharmaciens inscrits au tableau de l’Ordre, qu’il soit titulaire ou adjoint, ainsi qu’aux étudiants autorisés à effectuer des remplacements dans certaines conditions. Toutes infractions à ses règles sont passibles d’une sanction disciplinaire. Le pharmacien adjoint doit ainsi exercer dans le respect de ce code.
    • Dans le cadre de sa feuille de route relative à la garantie de la démographie pharmaceutique et le développement de l’attractivité de la profession, l’Ordre des pharmaciens soutient une simplification des modalités de reconversions professionnelles et la mise en place de passerelles entre les différents métiers de la pharmacie. Cela est néanmoins conditionné à la mise en œuvre de la réforme du 3ème cycle des études pharmaceutiques pour laquelle le Ministère de la Santé et de la
    • Prévention ainsi que celui de l’enseignement supérieur et de la recherche doivent encore se mobiliser.
  • Nouvelles missions du pharmacien :
    • Ces dernières années, les missions des pharmaciens se sont développées et enrichies pour répondre à la crise sanitaire, faciliter l’accès aux soins et à la prévention, et mieux accompagner les patients dans la gestion de leur pathologie.
    • L’élargissement des compétences des pharmaciens d’officine en matière de vaccination et de dépistage en sont des premiers exemples.
    • En parallèle, les entretiens pharmaceutiques (AVK, AOD, Asthme, bilan partagé de médication, anticancéreux oraux…) ont été réinscrits dans la nouvelle convention publiée au Journal officiel du dimanche 10 avril (arrêté du 31 mars 2021), même élargis à la femme enceinte.
    • La possibilité de délivrer des médicaments sous ordonnance sans prescription du médecin, pour répondre à une situation médicale simple, dans le cadre d’un protocole de coopération, en est un autre exemple.
    • Le patient peut également désigner un pharmacien correspondant afin de limiter les ruptures de ses traitements s’il souffre de maladies chroniques. Cette disposition permet au pharmacien, avec l’accord du prescripteur et dans le cadre d’une structure d’exercice coordonné, de renouveler un traitement chronique et, si besoin, d’adapter la posologie.
    • Enfin, dans la continuité des propositions du Comité de Liaison des Institutions Ordinales de santé (CLIO santé) pour améliorer l'accès aux soins grâce à l’interprofessionnalité[i], l'Ordre national des pharmaciens a formulé des actions concrètes[ii] visant à dégager du temps médical en assouplissant les modalités d’exercice coordonné entre professionnels de santé et permettre dans certaines situations une prise en charge de premier recours pour garantir un système de santé plus accessible à tous.
  • Qualité : membre du Haut Comité qualité à l’officine, l’Ordre des pharmaciens soutient les pharmaciens à s’engager dans la démarche qualité de leur officine en mettant à leur disposition un référentiel pour identifier les points essentiels de la qualité à l'officine, un questionnaire d'autoévaluation pour déterminer ses marges de progression, et des outils pratiques à déployer au quotidien (procédures, check-lists, enregistrements…). Dans la nouvelle convention, l’engagement dans la démarche qualité est désormais valorisé dans le cadre de la ROSP « Bon usage des produits de santé ».
  • Encadrement des produits stupéfiants : les médicaments classés "stupéfiants" sont soumis à la réglementation la plus stricte concernant leurs conditions de détention, de prescription et de délivrance. Comme pour tout médicament soumis au monopole des pharmaciens, il ne convient pas de réserver sa dispensation au sein de structures spécifiques.
  • Points relatifs à l’Ordre des pharmaciens :
  • Tout d'abord, il convient de rappeler que les 700 conseillers ordinaux sont tous pharmaciens en activité. Ils accompagnent tous les jours leurs confrères dans leur exercice pharmaceutique, aux moments clés de leur vie professionnelle, ainsi que dans les difficultés qu’ils peuvent rencontrer dans le cadre de leur exercice.
  • Par ailleurs, l’Ordre des pharmaciens a récemment constitué une commission dédiée aux pharmaciens primo-inscrits depuis moins de 3 ans à une section de l’Ordre visant notamment à : i) recueillir les problématiques et préoccupations du terrain ainsi que la voix des nouveaux inscrits pour traiter des sujets d’actualité et des thématiques identifiés par eux et/ou par l’Ordre ; ii) traiter les sujets liés à l’orientation et à la reconversion professionnelle en s’intéressant particulièrement aux questions de la formation et de la compétence professionnelle.
  • Cotisations :
    • Concernant la cotisation, un important travail a été mené ces 3 dernières années avec la volonté d’aboutir à une contribution plus juste et plus équitable.
    • Ainsi, en sus des baisses réitérées sur deux années consécutives, il a été introduit une dose de périodicité afin, désormais, de ne pas avoir à régler une cotisation pleine et entière en cas d’inscription ou de radiation en cours d’exercice.
    • Par ailleurs des exonérations sont applicables en cas d’exercice à temps très partiel.
    • Le législateur a décidé d’une cotisation annuelle obligatoire, tant pour les personnes physiques que morales. C’est pourquoi une cotisation est également appelée à la charge des différentes sociétés inscrites au tableau de l’Ordre. Son montant est d’un niveau nettement inférieur pour éviter, tant que faire se peut, un effet cumulatif trop radical aux pharmaciens libéraux qui ont fait, pour des raisons qui leurs sont propres, le libre choix de ce mode d’exercice.

Je vous prie d’agréer, Mesdames, Messieurs, mes salutations distinguées.

Carine WOLF-THAL


ManagerManager Publié le : Samedi 21 janvier 2023 @ 10:31:10

Annonces de Pro
logo_atp2.png
Activité du site

Pages vues depuis 2003 : 614 223 561

  • Nb. de membres 15 394
  • Nb. d'articles 363
  • Nb. de forums 31
  • Nb. de sujets 9
  • Nb. de critiques 46

Top 10  Statistiques