Modéré par : Manager chat Bixente64 bultus 
Index du Forum » » Droit du travail » » conges payés et conditions de travail
Auteurconges payés et conditions de travail
tiaate
14   

tiaate
  Posté : 18-05-2010 23:46

bonsoir je travaille en officine et jusqu'à aujourd'hui les diplomés (preparateurs et adjoints) n'ont pas leur date de congés pour cet été. Cela fait plus d'un mois qu'on va voir la direction (epouse non pharmacien du titulaire) pour obtenir une réponse. Madame nous répond qu'elle est entrain de voir et qu'on aura une réponse en fin de semaine et jusqu'à present rien!
Par contre depuis 3 mois elle nous harcèle avec des histoires de chiffres d'affaire. Le CA de l'officine a dégringolé et pour le remonter les 3 cadres doivent chacun effectuer 85000 euros de CA mensuel et 75000 euros pour les preparateurs.
Est il légal d'imposer au personnel un CA à réaliser tous les mois?
Et en plus elle nous menace et ne se gene pas pour nous dire qu'il y aura des représailles si atteint pas les objectifs! Au secours!!!

  Profil  
ramses2
2976       

ramses2
  Posté : 19-05-2010 08:36

le délai de prévenance de l'employeur pour signifier les congés payés est de un mois...elle est donc à priori dans les temps et dans son droit...
Par contre imposer un CA, ça me parait limite!! à quand le racolage devant la pharmacie???? Quant à la menace de représailles....INTOX!!

  Profil  
Galienne
659      

Galienne
  Posté : 19-05-2010 13:25

Il me semblait dans la convention collective que les congés devaient être décidés (par ecrit ou affichage) 2 mois avant le début de la période . Donc vu que la periode des congés commence au 1er mai, les congés doivent se décider pour le 1er mars.

Quant à l'exigence d'un chiffre d'affaire par employé, ca n'est pas légal. Du moins il ne peut pas vous licencier ou vous sanctionner pour un motif "CA insuffisant", je ne vois pas de quelles représailles elle veut parler? Par contre, libre à elle de verser des primes aux plus méritants... Mais vu la titulaire que tu dépeins, je la vois mal verser des primes

  Profil  
Cina
82    

Cina
  Posté : 19-05-2010 14:05

d'autant plus que ce ne n'est meme pas un pharmacien

  Profil  
Manager
16947       
 Administrateur

Manager
  Posté : 19-05-2010 16:57

Au 1er mars l'employeur doit fixer la période de congé, il peut la modifier jusqu'à un mois avant le départ, après il faut un cas de force majeure. Un boulevard pour les sociétés d'assurance annulation.

  Profil  
tiaate
14   

tiaate
  Posté : 20-05-2010 07:45

Merci à tous pour vos réponses.

Elle nous avait déjà servi l'histoire des chiffres d'affaire l'été dernier et en semptembre 2009 elle a licencié un pharmacien à temps plein pour raison économique. Au mois de mars 2010 un autre pharmacien à temps plein est parti
sans preavis car il était en procès prudhomme avec depuis plus de 2 ans! Actuellement il reste 1 pharmacien à 35h et un autre à 20h. on se retrouve à faire des heures sup et des journées sans pause. Donc elle voudrait qu'on
prenne nos congés hors vacances scolaires mais le problème est qu'on a toutes des enfants scolarisés et personne ne veut partir en juin ou septembre!

Quel recours peut on faire?

  Profil  
tom_sawyer
53    

tom_sawyer
  Posté : 20-05-2010 09:42

Encor un titulaire vereux !!!!
Ou plutôt Mme titulaire qui parle au nom de son homme.
peut etre que mme à les ******* dans la tête que Mr n'a pas dans le pantalon...

à quand la degringolade des prix de vente qu'on rigole un peu...
à quand l'ouverture du capital....

Viva la revolution !!!!

je delires mais c pas grave... Lol


  Profil  
PharmaGuideur
869      

PharmaGuideur
  Posté : 22-05-2010 09:47

Sur le CA à réaliser par un salarié :
La bonne pratique est de fixer un objectif lors d'un entretien annuel entre titulaire et salarié, qui se termine par la signature de part et d'autre d'un document en double exemplaire.
Dans ce cas, si le salarié n'atteind pas son objectif (qui doit être réaliste) il peut être licencié pour ce motif.

Mais quand je dis, je dis un gros mot !
Je ne connais aucune pharmacie qui applique cette procédure...
On préfère rester dans l'oral, les décisions de type "petit chef" qui tombent sur la tête des salariés avec une légalité douteuse, et peuvent aboutir à un licenciement économique encore plus douteux...

Conclusion : tout le monde est perdant !
Les salariés bien sur : ils travaillent dans une ambiance pourrie, finissent par se faire licencier, avec de bonnes chances de gagner en prud'hommes, mais les procédures sont longues, sans parler du stress...

Mais le titulaire aussi : il a de plus en plus de problèmes financiers : une équipe stressée et qui travaille dans une mauvaise ambiance ne peut pas être performante... l'entreprise périclite et la valeur du fond aussi...
le CA a dégringolé l'an dernier ? ca va être pire cette année...

A quand un vrai management d'entreprise dans les pharmacies d'officine ?

Jean-Michel Refalo
PharmaGuideur

  Profil  E-mail  www  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 31
Membre(s) : 1
Total :32
Librairie

Le droit du travail au quotidien
Nouveau


Dans un style vivant et concret, appuyé par des infographies, cet ouvrage propose des réponses pratiques, didactiques, et accessibles aux non-spécialistes du droit du travail. Que vous soyez titulaire, adjoint, préparateur, apprenti, ou étudiant en pharmacie, vous devez connaître vos droits et vos obligations dans l’entreprise...

30,00 € TTC