Modéré par : Manager Whoops Bixente64 bultus 
Index du Forum » » Les inclassables » » Harcèlement moral...
AuteurHarcèlement moral...
Delphine66
4440       
 Modérateur

Delphine66
  Posté : 31-12-2009 17:26

Harcèlement moral... C'est un peu flou...

Où commence le harcèlement moral ?
Comment affirmer qu'on est victime de harcèlement moral au travail ?
Comment le prouver ?

  Profil  
ramses2
3025       

ramses2
  Posté : 31-12-2009 17:57

Le harcèlement moral est très difficile à prouver. Il est encore très rarement pris en considération par les prud'hommes(parole d'avocat). En effet, il y a 2 possibilités: soit on craque au bout d'un temps "certain" et on n'a pas eu la présence d'esprit de rassembler des preuves: donc dossier "vide"on ne peut rien prouver...; soit on anticipe , on "prépare" le dossier, et on est accusé de préméditation donc presque suspecté d'avoir provoqué en quelque sorte la situation!!!
Il ne faut pas vraiment compter sur la solidarité des collègues....qui sont souvent frileux pour faire des attestations.
NB: ces 2 situations viennent d'être vécues par 2 amis pharmaciens, et pour les 2 le harcelement moral n'a pas été reconnu aux prud'hommes...

  Profil  
Marinela
929      

Marinela
  Posté : 31-12-2009 18:20

décris ce que tu considères comme du harcèlement et on te dira ...

le fait de changer ton jour de repos hebdomadaire n'est pas du harcèlement !

  Profil  
Delphine66
4440       
 Modérateur

Delphine66
  Posté : 01-01-2010 15:13

Marinela, je sais bien, je ne parlais pas du changement de mon jour de repos hebdomadaire bien évidemmment !

Merci Ramsès, je vois en effet que c'est difficile à prouver...

Merci Caducette pour ton témoignage. Tu dois être contente que tout ça soit terminé à présent. Pour ma part, les relations deviennent "stratégiques" de par ma Titulaire qui s'efforce de garder bonne figure quand on n'est pas que toutes les deux et qui devient histérique, agressive et blessante quand je travaille seule avec elle. Elle le fait exprès, comme ça, pas de témoins. Elle parle de moi derrière mon dos à ma collègue en me faisant passer pour une dingue, ma collègue me le répète à chaque fois. Elle raconte les histoires à sa manière, en déformant les choses de façon à se faire passer pour une patronne exemplaire. C'est dégueulasse !

Plus tout le reste...

  Profil  
Marinela
929      

Marinela
  Posté : 01-01-2010 16:21

Citation : Delphine66  Pour ma part, les relations deviennent "stratégiques" de par ma Titulaire qui s'efforce de garder bonne figure quand on n'est pas que toutes les deux et qui devient histérique, agressive et blessante quand je travaille seule avec elle. Elle le fait exprès, comme ça, pas de témoins. Elle parle de moi derrière mon dos à ma collègue en me faisant passer pour une dingue, ma collègue me le répète à chaque fois. Elle raconte les histoires à sa manière, en déformant les choses de façon à se faire passer pour une patronne exemplaire. C'est dégueulasse !

Formellement, ce n'est pas du harcelement mais un comportement pervers. C'est d'ailleurs pour cela qu'avec ces seuls éléments il est illusoire d'obtenir réparation juridique.

Pour moi, il y a deux stratégies possibles à adopter face à un pervers. Soit fuir et changer rapidement de pharmacie sans chercher en quoi que ce soit a avoir le dessus; soit au contraire, provoquer l'affrontement, systèmatiquement, mais de manière froide, sans violence, sans insulte, mais de manière radicale ... bref sans quoi que ce soit qui puisse être utilisé contre soi. Choisis ta stratégie !

L'approche qui consiste à croire que l'on peut raisonner un pervers et le ramener à des meilleurs sentiments par la discussion est illusoire.

  Profil  
Marinela
929      

Marinela
  Posté : 01-01-2010 16:31

Citation : Caducette 
j'espère que mon cas vécu (heureusement c'est du passé je te rassure) te donne une idée de ce que peut être le harcèlement moral
Caducette

rassure toi , je sais assez bien ce que recouvre le harcèlement au travail qui est fort différent d'un comportement pervers. En effet, il n'y aucune pathologie coté harceleur mais bien au contraire une vision "économique" du départ d'un salarié pour économiser des frais ou un recours prudhommal.

Souvent, le salarié qui ne se sent pas bien dans son travail, sous la "pression" peut être amené à confondre les deux problèmes alors qu'ils ressortent de deux logiques différentes. Dans un cas il s'agit de faire partir un salarié à moindre cout, alors que dans l'autre on cherche un souffre-douleur, un "objet" à martyriser. Dans ce dernier cas, on observe que dès que le dit salarié à fini par partir, assez rapidement le pervers retrouve un autre "tête de turc" ...

  Profil  
Gui56
634      
 Modérateur

Gui56
  Posté : 01-01-2010 17:48

je ne m'étendrais pas sur le sujet parce que je sais que certains de mes "harceleurs" passent de temps en temps sur le site et je ne vais pas leur donner le baton pour me battre mais du harcelement morall moi aussi j'en vis quotidiennement.
je bosse en milieu hospitalier et il y a un sacré bande de loustics qui se permettent de faire la loi, ils se croient au dessu de tout et notre hiérarchie ne réagi pas ou peu.ils sont conscient des problèmes mais ne se mouillent surtout pas


  Profil  
Marinela
929      

Marinela
  Posté : 01-01-2010 18:21

Citation : Caducette 
Marinela je peux t'assurer que dans cette pharmacie d'autres ont été harcelées avant moi, et d'autres l'ont été après moi également. La thèse de la tête de turc tient donc la route dans mon cas. Mais c'est plus tordu que ça...moi, encore, j'arrive à comprendre qu'il ait voulu que je parte car je refusais ses magouilles. Mais les autres jouaient le jeu alors je ne comprends pas pour les autres.....Si toutefois il y a quelque chose à comprendre!!
La personne qui est partie juste avant moi a été aux prud'hommes pour harcèlement mais a perdu, c'est injuste mais c'est comme ça, ce titulaire sait se faire passer pour un gars très gentil, rigolo, c'est une personne très exubérante avec beaucoup de bagout qui du coup arrive à ridiculiser n'importe qui, du genre je fais une petite blagounette pour faire rire l'assemblée mais je ne suis pas méchant sauf qu'en fait vu de l'intérieur c'est méchant, malsain même....... et il s'en sort bien.


on est typiquement dans le cas d'un pervers dont la confiance en soi se renforce au fur et a mesure de ses succès. Le recours aux Prud'hommes est voué à l'échec : son problème relève de la psychiatrie et non de la justice. En plus il doit savoir très précisément jusqu'ou ne pas aller ....

Sans vouloir mésestimer la souffrance subie, le cas du harcèlement au travail c'est autre chose, puisque c'est une méthode de management pour minimiser les couts.

  Profil  
Marinela
929      

Marinela
  Posté : 01-01-2010 18:28

Citation : Gui56 

je ne m'étendrais pas sur le sujet parce que je sais que certains de mes "harceleurs" passent de temps en temps sur le site et je ne vais pas leur donner le baton pour me battre mais du harcelement morall moi aussi j'en vis quotidiennement.


l'anonymat, toujours l'anonymat foi de Marinela !


Citation : Gui56

je bosse en milieu hospitalier et il y a un sacré bande de loustics qui se permettent de faire la loi, ils se croient au dessu de tout et notre hiérarchie ne réagi pas ou peu.ils sont conscient des problèmes mais ne se mouillent surtout pas



Effectivement la hiérarchie molle qui ne réagit pas c'est un terrain propice à la propagation du mal. C'est pourquoi je préconise souvent le "rentre-dedans" mais bon c'est ma personnalité, comme certains ont pu s'en rendre compte

  Profil  
Delphine66
4440       
 Modérateur

Delphine66
  Posté : 03-01-2010 00:34

Merci pour vos réponses.

Et quand ma Titulaire me poursuit dans toute la Pharmacie pour m'obliger (oui-oui m'obliger)à m'excuser pour quelque chose que je n'ai pas fait et pour laquelle donc, je n'ai pas tort ! Elle m'a poursuivie pendant plusieurs minutes (presqu'un quart-d'heure) dans toute la Pharmacie pour que je faiblisse, que je reconnaisse mes torts, et que je m'excuse (alors que je n'ai pas tort, je le répète...), ça s'appelle comment ça ? C'était un truc de fou, comme si j'étais plongée dans un mauvais rêve ou comme si j'étais dans un film... Elle m'a "collée" pendant un moment ! J'ai même crû que ma seule alternative serait d'aller aux toilettes, c'est pour dire ! C'est pas une forme de harcèlement de poursuivre quelqu'un, de le forcer à faire ou à dire quelque chose jusqu'à ce qu'il cède ? Utiliser son statut de Titulaire pour faire pression sur une Préparatrice, je trouve ça minable.

  Profil  
lalie33
292     

lalie33
  Posté : 03-01-2010 10:33

Elle cherche quoi en fait, te faire partir? Ou il y a t-il autre chose?
C'est étrange comme comportement et a t-il(son comportement) changé ces derniers temps ou est-ce comme ça depuis le début? Si non, que s'est-il passé?
Explique nous un peu plus en détail.

  Profil  
Gui56
634      
 Modérateur

Gui56
  Posté : 03-01-2010 14:46

le rentre dedans ok mais quand tu t'adresse à des murs en plus titulaires de leur poste (c'est à dire intouchables), et ben tu peut toujours y aller.j'utilise donc la tecnique "vania" ou "tampax" et je fais mon boulau du mieux possible tout en restant aussi placide que possible.



  Profil  
Marinela
929      

Marinela
  Posté : 03-01-2010 16:18

Citation : Delphine66 

Merci pour vos réponses.

Et quand ma Titulaire me poursuit dans toute la Pharmacie pour m'obliger (oui-oui m'obliger)à m'excuser pour quelque chose que je n'ai pas fait et pour laquelle donc, je n'ai pas tort ! Elle m'a poursuivie pendant plusieurs minutes (presqu'un quart-d'heure) dans toute la Pharmacie pour que je faiblisse, que je reconnaisse mes torts, et que je m'excuse (alors que je n'ai pas tort, je le répète...), ça s'appelle comment ça ? C'était un truc de fou, comme si j'étais plongée dans un mauvais rêve ou comme si j'étais dans un film... Elle m'a "collée" pendant un moment ! J'ai même crû que ma seule alternative serait d'aller aux toilettes, c'est pour dire ! C'est pas une forme de harcèlement de poursuivre quelqu'un, de le forcer à faire ou à dire quelque chose jusqu'à ce qu'il cède ? Utiliser son statut de Titulaire pour faire pression sur une Préparatrice, je trouve ça minable. 

je crois qu'il faut envisager le changement de crèmerie en 2010 .....

  Profil  
ElGringo
2331       

ElGringo
  Posté : 03-01-2010 16:36

Citation : Gui56 

J'utilise donc la technique "vania" ou "tampax" et je fais mon boulot du mieux possible tout en restant aussi placide que possible.
 


C'est certain, sinon c'est la technique des boules de Geisha !

El Gringo

Message édité par : ElGringo / 03-01-2010 16:36


  Profil  
Gui56
634      
 Modérateur

Gui56
  Posté : 03-01-2010 19:34

ah celle là je ne conaissait pas...je pense que je ne l'utiliserais pas je ne me laisse pas assez marcher sur les pieds quand même


  Profil  
lalie33
292     

lalie33
  Posté : 09-01-2010 21:33

J'ai trouvé un entrefilet dans le "Pharmacien de France" sur le harcélement moral(je vais essayer d'être le plus clair possible, sinon El Gringo va me "tomber" dessus ):
dans notre belle région du Sud-ouest , l'arrêt maladie d'une préparatrice a été commué en accident du travail (dépression et tachycardie) par la CPAM pour harcélement moral de la part de son ancienne titulaire.
La décision des prud'hommes sur le fond est attendue pour le huit février 2010.
Voila, j'ai pensé que cela pourrait intéresser certain d'entre nous.

  Profil  
domi73
27   

domi73
  Posté : 08-03-2010 16:54

Citation : Gui56 

j'utilise donc la tecnique "vania" ou "tampax" et je fais mon boulau du mieux possible tout en restant aussi placide que possible.


 

en officine, la meilleure techn , c'est rester collé au comptoir et aux clients, là, ta perverse-depressive ne pourra pas te crier dessus .( par contre, si tu dois ranger la commande ou faire du boulot à l'arriere , c'est plus problematique.) et tu verras que dans ce cas, les clients ont un role apaisant ...
rester placide oui, mais SURTOUT avec les pervers, ne pas essayer de faire le boulot le plus consciencieusement posssible, bosser normalement, ne pas se mettre en avant, ça les irrite.
je pense en fait qu'il ny a pas vraiment de solution, en general, quand on veut te pousser à la dem, ils y arrivent toujours.
si tu as perdu plus de 8 kg pense-y...si tu n'as pas perdu de poids...ben c'est que tu es assez forte pour supporter...courage!!

(je pense quand meme qu'il y a beaucoup de titulaires depressifs...)

  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 102
Membre(s) : 0
Total :102