Modéré par : Manager chat Bixente64 bultus 
Index du Forum » » Droit du travail » » réunion hors temps de travail
Auteurréunion hors temps de travail
calisson
23   

calisson
  Posté : 11-09-2009 14:40

bonjour,
je voulais savoir s'il y avait une obligation d'assister à une réunion hors de notre temps de travail.
Mon employeur nous a annoncé hier qu'elle faisait une réunion fin septembre chez elle après la fermeture de la pharmacie c'est à dire à partir de 20h15 et jusqu'à 22h30. C'est bien sûr un jour de repos pour moi et je ne tiens pas plus à y assister déjà qu'il est très dur pour moi d'aller travailler en ce moment (ambiance pourrie). Qu'est-ce je risque à ne pas y aller?
PS: elle aurait parler de nous les rémunérer ou de nous les déduire de nos heures mais bon vu qu'elle ne fait pas toujours ce qu'elle dit...
Merci d'avance pour vos réponses

  Profil  
Marinela
929      

Marinela
  Posté : 11-09-2009 16:50

Deja une réunion a son domicile, c'est bizarre; en plus à cet horaire ...

il n'y a aucun cadre légal la dedans.

Ce qui se fait bien c'est une réunion entre 12 et 14 par exemple avec la première heure PAYEE comme réunion et la seconde repas OFFERT

M.

  Profil  
carinedusud
236     

carinedusud
  Posté : 11-09-2009 17:23


Salut ! j'ai peut être une piste ...Et si pour desamorcer le climat que tu qualifies par pourrit, elle vous offrait l'occasion de détendre l'atmosphére et d'entamer une discussion sur ce qui ne va pas au sein de l'officine ,quels sont vos griefs ... peut être qu'un terrain neutre faciliterait le débat !! Je ne sais pas c'est juste une idée .
Carine

carine du sud

  Profil  
Manager
16998       
 Administrateur

Manager
  Posté : 11-09-2009 17:25

Pour avoir un caractère obligatoire elle doit être rémunérée.

  Profil  
calisson
23   

calisson
  Posté : 11-09-2009 21:16

merci à vous
mais comme d'hab on a aucun papier écrit nous notifiant la réunion elle l'a juste inscrit sur les planning en marquant de 20h15 à environ 22h30 donc autant dire que si l'on mange on a pas fini avant minuit. Doit elle nous notifier par écrit tout celà et surtout que les heures après 22h seront rémunérées en heures de nuit?
(Je parais peut-être pointilleuse mais vu que je n'ai quasiment que des problèmes avec elle et elle ne me régularise pas ma situation :un CDD sans prime de précarité,pas de contrat de travaildepuis 2 ans, des heures supp pas payées comme il faut et j'en passe...
J'espère que mon CIF sera accepté et que je pourrais enfin partir en janvier..)
Si elle précise pas tout ça par écrit je peux ne pas y aller. Est- ce que je risque une sanction?





  Profil  
betty2704
44    

betty2704
  Posté : 12-09-2009 10:41

bonjour existe t-il un article de loi indiquant l'obligation d'y assister uniquement si la formation est remunérée? en effet, notre patron nous a annoncer que l'on aurai une formation sur les heures de repas du midi, mais le connaissant cela m'etonnerai qu'il nous les paye. Merci d'avance pour votre reponse


betty

  Profil  
damien-en-mer
704      
 Modérateur

damien-en-mer
  Posté : 12-09-2009 15:17

Je plaide souvent pour la discussion et la bonne entente. Dans ton cas, j'aimerais faire de même, mais si tu n'as jamais eu ce qui t'avait été promis et que rien n'est réglo, ce serait peut-être une perte de temps.

Alors je te donne quelques pistes pour te faire connaître tes droits : fais-en l'usage que tu voudras.

Pour la réunion elle-même, regarde ton contrat. Si tes heures de travail ou ton lieu de travail y sont précisés, tu n'es pas tenue de travailler ailleurs ou à d'autres heures. Sinon, tant qu'il n'y a pas de convocation écrite, on ne t'a jamais rien demandé. Et s'il y en a une, tu as de quoi être payée, pour la raison qui suit. A ceci près que si on ne veut pas te payer malgré tout, il faudrait passer par les prud'hommes. Ca fait toujours tache dans un CV. Et quand on est en CDD... Alors le mieux à faire pour toi, si tu penses qu'il n'y a aucune chance d'améliorer la situation et si tu es prête à assumer les conséquences de ton refus sur l'ambiance de l'officine, c'est peut-être de ne pas demander d'écrit et de ne pas y aller.

Dans la mesure où l'employeur t'oblige à être présente quelque part pendant une période donnée pour une raison en rapport avec ton travail, ça s'appelle du temps de travail. Les majorations pour heures de nuit, ça commence dès 20h (20%). A 22h, ça passe à 40%. Et ça s'ajoute aux heures sup. Et tant qu'on y est, je rappelle que quand on récupère des heures sup, ce n'est pas 1h = 1h ! Une heure sup se récupère avec une majoration de 10, 25 ou 50% selon les cas (le même pourcentage que la majoration de salaire quand elles sont payées).

Amuse-toi bien.

Damien.

  Profil  
orchidee17
429      

orchidee17
  Posté : 12-09-2009 16:21

SALUT douce calisson, tu es bien à la pâte d' amande? trop délicieux.
Je ne comprends pas trop.
IL y a a dèjà très longtemps, ( 1986!) j'ai été recrutée par une pharmacienne qui m' envoyée derechef passer un test/entretrien dans un cabinet de recrutement. NOVATEUR?
C'était une visionnaire , une personne hors norme et je lui dois ce que je suis aujourd'hui.
Le deal était simple avec elle: " je vais te former à t'installer" .
J' allais 2 jours par mois suivre des formations , sur mon temps de travail, remunérées ou rattrappées
( en 86, elle nous employait 38H +1h de réunion hebdo, la GRANDE CLASSE, UNE VSIONNAIRE)
un jour est venu l' audit. On a été filmé une journée
Et convoqués tous in situ par le cabinet en question, et RV un dimanche au siège, pour nous voir et avancer. Nous avons tout bossé un jour férié, en ne récupérant qu'une journée en semaine. Qui se posait la question
Je n' ai jamais osé lui demander des heures sups, à 25 ou 50 % ... elle m' a tout appris.
Un jour j'ai flasché sur une pharmacie , un tiot trop grosse pour moi.
Cette grande dame m' a soutenue jusqu'au bout. Je n'ai pas eu le pret .
Elle a déchiré ma lettre de démission en me permettant de rerendre le cours de ma vie.
Fidèle à ses principes... " tous mes assistants s'installeront"
C'est si lointain..et si d' actualités.
Au fait, tous mes assistants se sont installés aussi.

  Profil  
orchidee17
429      

orchidee17
  Posté : 12-09-2009 16:29

et puis, cette réunion chez elle....
inquiétant! j' ai peur pour vous! breee!!!
NON MAIS arrétez de fantasmer!
signé une titulaire ayant été 10 assistante!!!!

  Profil  
Manager
16998       
 Administrateur

Manager
  Posté : 12-09-2009 17:07

Le texte de la CCN est ici ==> http://www.pharmechange.com/sections.php?op=viewarticle&artid=14

Les formations, hors temps de travail, devront faire l'objet soit du paiement d'heures complémentaires ou supplémentaires soit d'un temps de repos équivalent.

  Profil  
orchidee17
429      

orchidee17
  Posté : 12-09-2009 20:19

OK Manager, tu as raison , les textes sont là! et ils sont imparrables !
Pauvres de nous !!! le mot d' ordre = ne pas s' attendrire
et puis surtout...ne jamais donner de nous mêmes ( je en parle pas du forum, ok? )
Quels que soient vos objectifs,
NE PAS FAIRE UNBE HEURE DE PLUS!
on ne sait jamais.....


  Profil  
Manager
16998       
 Administrateur

Manager
  Posté : 12-09-2009 20:36

Les textes sont là pour donner des repères, pour servir de garde-fou, lorsqu'il y a une entente cordiale il y a toujours de parts et d'autres des compromis à trouver.

Encore une fois le droit du travail est par nature au bénéfice du salarié ce qui est normal puisqu'il est la contrepartie du pouvoir de direction, c'est la limite de ce qui pourrait devenir de l'esclavage.

  Profil  
damien-en-mer
704      
 Modérateur

damien-en-mer
  Posté : 14-09-2009 22:49

Bonjour à tous

Orchidée, c'est toujours un plaisir de fréquenter les mêmes discussions que toi.
Je ne peux qu'applaudir aux situations que tu décris. L'idéal, c'est quand des patrons de bonne volonté, doués d'un profond sens de l'écoute et du compromis emploient des salariés de bonne volonté, doués d'un sens profond de l'écoute et du compromis. Une longue phrase pour faire l'apologie de deux mots : le respect et la confiance.

Dans le cas de Calisson, nous n'avons qu'une version des faits et je me garderai donc de porter un jugement sur qui a tort qui a raison. En revanche, si effectivement la titulaire fait des promesses en l'air, le rapport de confiance est brisé. Mais tu me diras peut-être qu'il était déjà brisé en amont par l'un ou l'autre des salariés. Et tu aurais peut-être raison, qui sait ? Mais dans ce cas, ça ne change rien.

La convention collective, comme toutes les règles, sert essentiellement quand la confiance, le respect et l'équité ne sont plus au rendez-vous. Dans ces situations, elle permet à chacun de se tirer d'affaire la tête haute en quittant le domaine de l'affectif et des rancunes.

Dans le cas qui nous intéresse, il me semble donc approprié de s'y référer, en attendant, par exemple, une rupture conventionnelle. Mais par les temps qui courent, les salariés prennent leur temps avant d'y recourir. On ne peut pas vraiment le leur reprocher...


Damien.

  Profil  
calisson
23   

calisson
  Posté : 15-09-2009 23:26

Bonjour
Tout d'abord merci pour vos réponses. Je suis d'accord avec vous je pense qu'il vaut toujours mieux discuter que d'appliquer les lois à la lettre mais je me suis investie à fond pour cette pharmacie pendant 2 ans avec mon ancien assistant on peut dire qu'on a fait tourné l'entreprise à 2 car les personnes en congés mater n'étaient pas remplacées, titulaire tjs absente et nous en moyenne 45-50 heures par semaine. et en retour rien aucune formation, pas une augmentation et surtout pas un remerciement oral au cas où ça pourrait faire plaisir... (droit du travail bafoué toujours pas signé de contrat de travail, emploi du temps qui changent toutes les semaines, heures supp mal payées, etc...)
Idem pour mon assistant qui est parti écoeuré et moi j'attends ma réponse du fongecif pour ma reconversion professionnelle.
Voilà j'aurai bien aimé rencontré des patrons reconnaissants comme vous j'en ai croisé mais malheuresement ils ne se sont pas installés dans le Sud..
Voilà je tenais à clarifier cette situation mais quand on est confronté à des personnes de mauvaise volonté , on devient comme ça même si on n'a jamais cautionné ce comportement...

  Profil  
jules
114     

jules
  Posté : 16-09-2009 22:35

Bonjour,
La lecture de vos message confirme ma façon de voir les choses. J'aimerai pouvoir défendre le monde de la pharmacie, voilà plus de 20 ans que c'est elle
qui me fait vivre. Cependant il faut bien avouer que rien n'est simple. Nous avons en permanence des réunions de formation entre 12 et 14h jamais elles n'ont été rémunérées. Nous avons pourtant eu de gros problèmes dans cette officine de désaccord (voir précédant chapitre) mais j'avoue franchement que ca ne me serai jamais venue a l'idée de demander une rémunération pour des formations ou des mises au point.
Soyons un peu compréhensif, ces pauvres pharmaciens ne peuvent quand même pas tout nous donner.............................
Au fait en ce qui concerne la rupture conventionnelle (Damien en Mer) Faut-il avoir une raison pour pouvoir en bénéficier ou si tout le monde peut en faire la demande. (indemnites de licenciements)

jules

  Profil  
damien-en-mer
704      
 Modérateur

damien-en-mer
  Posté : 17-09-2009 00:02

La rupture conventionnelle, c'est le divorce à l'amiable : les deux parties sont d'accord et sortent la tête haute. Les indemnités perçues par le salarié sont les mêmes que celles qu'il aurait perçues dans le cas d'un licenciement.
Ca évite les situations de pourrissement où le salarié attend d'être licencié plutôt que de démissionner.
Ca évite aussi la saisie des prudhommes par un salarié blessé d'avoir été licencié.

La rupture conventionnelle, nstaurée en 2007 ou 2008, est appelée à devenir le mode normal de fin de CDI.

Damien.

  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 30
Membre(s) : 0
Total :30
Librairie

Le droit du travail au quotidien
Nouveau


Dans un style vivant et concret, appuyé par des infographies, cet ouvrage propose des réponses pratiques, didactiques, et accessibles aux non-spécialistes du droit du travail. Que vous soyez titulaire, adjoint, préparateur, apprenti, ou étudiant en pharmacie, vous devez connaître vos droits et vos obligations dans l’entreprise...

30,00 € TTC