Modéré par : Manager Whoops Bixente64 Syberg bultus 
Index du Forum » » Etre titulaire » » dois je imiter woody allen ???
2 pages [ 1 | 2 ]
Auteurdois je imiter woody allen ???
saumix
2495       

saumix
  Posté : 30-01-2019 10:41

take the money and run - prend l'oseille et tire toi- est un des premiers films de ce cineaste

j'ai reçu de la cpam un avis de surconsommation de stilnox , pour mme X... avec la formule de punition classique :"ces produits ns seont plus prix en charge par notre caisse..."

à ma connaissance , en cas de toxicomanie/surconsommation , le controle médical est sensé désigner un seul médecin habilité à lui prescrire des soins et une seule pharmacie autorisée à lui délivrer ses traitements...

d'ou ma surprise devant ses deux dernieres ordonnances , prescrites par deux médecins différents , et portant la mention "médicament non remboursable"
as t'on le droit , en tant que médecin et pharmacien , de lui laisser continuer sa toxicomanie/surconsommation??

qui doit se charger de soigner/desintoxiquer ce genre de malade??
que faire? qui contacter? quand j'appelle le service médical de ma CPAM , la réponse est un silence atourdissant!!

il reste l'option cynique " take the money and run "....

h.p

  Profil  
syncmaster
2186       

syncmaster
  Posté : 30-01-2019 11:15

Salut,
Le problème c'est qu'un sevrage brutal peut être dangereux voire mortel pour la personne et pour les autres (crise d'épilepsie au volant...).
Le médecin généraliste et le pharmacien sont donc "coincés", ils n'ont pas d'autre choix que de prescrire et délivrer pour éviter ça, et orienter la personne vers un CSAPA. ça c'est ton devoir de pharmacien.
Si la personne veut être prise en charge, elle le sera, avec un suivi psychologique et un sevrage très progressif (sur des années, généralement) à base de benzodiazépine à 1/2 vie longue, et ne fera plus de nomadisme médical ni pharmaceutique.

  Profil  
saumix
2495       

saumix
  Posté : 30-01-2019 15:23

je vais préciser : cela ne dervait il pas etre le role du médecin conseil de la sécu?je me hérisse devant le mot de "devoir" (orienter le malade en CSAPA ) car il implique le mot "responsable".....
je ne veux pas , je refuse catégoriquement d'etre responsabler d'un probleme en cas de surconsommation mettant sa vie en danger en lieu et place des médecins prescrivants !!!

responsabilité civile et pénale : je refuse d'etre mis à l'amande si elle prend une overdose!!

il est bien connu que nous ne sommes pas coupables mais que nous sommes solvables !!!

h.p

  Profil  
syncmaster
2186       

syncmaster
  Posté : 30-01-2019 16:52

Là en gros, la CPAM dit juste qu'elle ne veut plus payer, et que ce n'est plus son problème.
Normalement, à ce stade, la personne a déjà été convoquée, ou au moins contactée, par les services médicaux de la CPAM. Sans effet.

Overdose: on ne meurt pas d'overdose aux benzodiazépines et apparentés.

Responsabilité: tu serais responsable aussi en cas de non-délivance entrainant un décès ou une crise convulsive ou autre. Là aussi est l'intérêt d'une orientation vers un CSAPA: tu serais couvert, au moins en partie, en cas de délivrance de quantités hors AMM.


  Profil  
saumix
2495       

saumix
  Posté : 31-01-2019 09:56

j 'aurais du préciser j'ai aussi des adeptes du tramadol ou du subutex dans le meme cas....
comme ils ne présentent jamais de carte vitale ,il est impossible de surveiller leur consommation via le DP ou le DMP....

dans ces cas , j'ai l'impression que médecins et nous memes devenons dealers...
tres franchement c'est une perte de temps d'essayer de conseiller une cure de désintox...ils ne nous écoutent pas et nous n'avons ni compétence ni aucune autorité pour leur imposer unee cure de désintox!!!

et si en plus le médecin conseil de la cpam et les médecins de villes'en foutent...

je me sent un poil découragé....


h.p

  Profil  
bastoche
78    

bastoche
  Posté : 31-01-2019 11:21

Question: y'a-t-il d'autres pharmacies à moins de 500 mètres de chez toi?
si oui, alors tu refuses la délivrance, il vaut mieux perdre ce genre de client et dormir sur ses deux oreilles (vraisemblablement si tu mets ce post sur ce forum tu dois te tracasser)
si non, alors là tu peux imaginer délivrer mais à condition de contacter les pharmacies autour et les médecins et se mettre d'accord qu'il n'y a que toi qui délivre (si les pharmas ne sont pas d'accord, tu leur refile le bébé)

il faut arrêter avec la peur de la non délivrance à un drogué, ils trouveront toujours une pharmacie qui délivreront quoi qu'on dise
si vous tenez ce discours c'est que vous préférez l'option ''take the money''

Grosso modo cela dépend de ton éthique, soit tu es clean et tu te refuse de gagner 2 € tous les 8 jours, sois tu es sale et tu prends l'argent

Et le mieux dans ce genre de prise de décision c'est que les drogués se repassent le mot, à partir du moment ou ta pharmacie devient ''clean'' les drogués sauront que tu ne leur est d'aucune utilité et ils ne se passeront plus le mot.
L'inverse est d'ailleurs tout aussi vrai.



  Profil  
bastoche
78    

bastoche
  Posté : 31-01-2019 11:23

'' j'ai l'impression que médecins et nous memes devenons dealers..''

désolé mais de mon point de vue c'est le cas
la substitution par tramadol aux opiacés est tout bonnement interdite, tu peux aller en prison pour ça*


  Profil  
Sublimo
36    

Sublimo
  Posté : 31-01-2019 11:46

Pour un patient identifié pourquoi ne pas adopter les mêmes mesures que pour certains opiacés : tu ne délivres des ordos que sur présentation de la CV et d'une ordo portant la mention de ta pharmacie et uniquement dans les conditions de l'AMM (soit 28 comprimés de zolpidem par mois). Je trouve que c'est une options secure pour le patient comme pour toi même si ça te rajoute une lourdeur de gestion.

Pour le tramadol c'est plus compliqué. Il n'a aucun statut particulier et c'est prescrit à tour de bras par certains médecins dans des dosages massues. PArfois suffit de voir la tête de certains quand on fait mine de leur oublier une boite pour se rendre compte qu'il y a un problème.


  Profil  
saumix
2495       

saumix
  Posté : 31-01-2019 14:53

pour l'optique " take the money " je vous signale qu'une ordonnance normale de stilnox nous rapporte l'honoraire de dispensation (0.52 ttc) et de dispensation spécifique (2.04 ttc)
ces malades ne sont pas rentables en plus d'etre des problèmes!!

h.p

  Profil  
TMP
1946       

TMP
  Posté : 01-02-2019 09:52

mon équipe et moi finalement on trouve que l'option clean est beaucoup plus simple

on ne délivre plus de Lyrica non substituable.
on vérifie systématiquement l'historique pour opiacé et autre.
on ne prend pas de news subutex si le médecin ne nous téléphone pas avant ....
on n'avance pas
on ne délivre pas en avance

alors effectivement on a perdu 200 boites de subu par mois ...
mais putain qu'est ce que la vie est plus belle ...

" moi j'aime bien les vaches "
" ça fait beau dans les prés "
" ça habille bien les champs "
" et puis ça s'meut lent'ment "
" ça fait du bien aux gens pressées "
" moi j'aime bien les vaches "

  Profil  
TMP
1946       

TMP
  Posté : 01-02-2019 09:54

je suis bien sur en ville avec des voisins .....
limite j’étais plus coulant à la campagne

" moi j'aime bien les vaches "
" ça fait beau dans les prés "
" ça habille bien les champs "
" et puis ça s'meut lent'ment "
" ça fait du bien aux gens pressées "
" moi j'aime bien les vaches "

  Profil  
manouchka
63    

manouchka
  Posté : 28-03-2019 07:12

Nous on ne délivre pas quand c’est stipulé non remboursable pour des stup ou autres produits du genre...ces clients comprennent vite à qui ils ont affaire et se passent le mot entre eux , donc ils ne reviennent pas... je ne veux pas rentrer dans le jeux de ces médecins complaisants ( d’ailleurs c’est toujours le même qui prescrit ... pour qu’elle raison ? Je me le demande : besoin d’argent ? Peur de refuser? ) En tt cas je pense Que ce n’est pas notre rôle de jouer les dealers, c’est Une question d’ethique et ça me ferait mal au bid de gagner du fric de cette façon !!!

  Profil  
saumix
2495       

saumix
  Posté : 30-03-2019 11:11

la question n'est pas de refuser oude laisser pisser , ni de prendre du pognon sans scrupules...

la question est : que faire pour soigner ce malade de la sur-consommation?

que faire pour l'amener chez un addictologue et lui faire faire une cure de désintoxifciation?

h.p

  Profil  
tnttnt
312      

tnttnt
  Posté : 30-03-2019 16:16

"Nous on ne délivre pas quand c’est stipulé non remboursable pour des stup ou autres produits du genre..."
C'est juste totalement illégal... Et tu oses parler d'éthique en plus...
Si tu veux faire ton boulot, tu appelles le médecin pour vérifier la prescription et tu préviens l'Ordre des médecins et la sécu si tu as un problème avec ces prescriptions.
Mais là tu donnes le sentiment que cette patientèle n'est pas à l'image de ta pharma et que tu n'en veux pas...

  Profil  
manouchka
63    

manouchka
  Posté : 03-04-2019 09:22

Cela fait 22 ans que je fais de l'officine, donc j'ai un peu de recul pour tenir les propos que je tiens, ce n'est pas une décision péremptoire...la question est: si je délivre les stup en NR ils deviennent quoi une fois dans la nature?... il ne faut pas croire que c'est forcement pour leur conso perso tous ces produits... il y a de la revente derrière tout cela, pour l'avoir entendu de la bouche d'un patient sous subutex (non je ne suis pas fermée à toutes discussions qqs le patient!!!) ....faut juste ouvrir les yeux et arrêter d'être naïfs...comment c'est possible qu'un gamin en internat décède des suite d'une intoxication par du fentanyl?
Je pose juste des limites, j'ai des patients sous subutex avec lesquels il n'y a aucun soucis, on est référencé par le médecin et le patient vient avec sa CV.
Je veux juste soigner... et OUI je trouve cela éthique, chacun ses idées, et heureusement que nous sommes tous différents, c'est ce qui fait la richesse de notre métier, la diversité!

  Profil  
bastoche
78    

bastoche
  Posté : 03-04-2019 09:30

Un exemple de cas de figure dans lequel le Stupéfiant peut être prescrit en Non Remboursable?

  Profil  
manouchka
63    

manouchka
  Posté : 03-04-2019 09:44

à part détournement d'usage...pour moi il n'y en a pas!!!!cqfd

  Profil  
bastoche
78    

bastoche
  Posté : 03-04-2019 09:47

j'aimerais la réponse de tnttnt si possible

  Profil  
tnttnt
312      

tnttnt
  Posté : 03-04-2019 15:16

Là Bastoche, il faut que tu révises tes classiques.
Durogésic : Relis les indications et le remboursement. Si un médecin fait son boulot jusqu'au bout, il précise si R ou NR.

  Profil  
tnttnt
312      

tnttnt
  Posté : 03-04-2019 15:23

Pour info, ma cousine s'est fait redresser par la Sécu sur le Durogésic. Elle a dû rembourser les délivrances qui n'auraient pas dû être remboursées.
Le problème, c'est que c'est comme le Versatis, les médecins prescrivent hors AMM mais s'en foutent et ne mentionnent pas NR sur l'ordo. Et c'est le pharmacien qui trinque.

  Profil  
Aller à la page : [ 1 | 2 ]
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 54
Membre(s) : 0
Total :54
Librairie
200 questions-réponses essentielles
pour le titulaire d'officine

Êtes-vous un chef d'entreprise optimiste ou pessimiste ?
Comment réorienter sa stratégie vers la rentabilité ?
Comment réussir le regroupement d'officine?
Telles sont quelques-unes des questions de cet ouvrage destiné aux titulaires ou à ceux qui souhaitent le devenir...
30,00 € TTC