Modéré par : Manager chat Bixente64 bultus 
Index du Forum » » Droit du travail » » Harcelement depuis retour de longue maladie
AuteurHarcelement depuis retour de longue maladie
Ninitrompette
5  

Ninitrompette
  Posté : 18-08-2017 02:36

Je vais essayer de faire cour depuis avril 2016 j ai été mise en arret de travail longue maladie ALD cela fait 27 ans que je suis dans la même officine jamais d arret sauf maternite et là reprise au 1e avril 2017 soit un an apres avec temps partiel et depuis misère totale.1Er : obligation de prendre sur mes 5 semaines de conges payes non pris 4 semaines en mai la 5e impossible de la poser en été car gêne au niveau planning bef n ayant pas le choix j obei, 2e convocation au bureau à ma reprise au mois de juin apres mes conges car soi disant je n ai pas renouvele mon ordo de mai à la pharma mais dans une autre mes parents prennent aussi leur medicaments ailleurs et du coup changement d horaires imposes 10h 12h et 15h 18h alors qu il avaiot ete conclu 10h12h 14h 17h bref je laisse tomber une fois de plus en auant grandement la boule au ventre depuis je travail avec cette boule au ventre chose que je n ai jamais eu
La semaine derniere devant passer un exa medical je demande donc mon vendredi en conge paye et non en heure recuperables et par malchance grosse migraine qui m empeche d y aller car couche 3 jours de là je recois un sms lundi m informant qu à mon retour mercredi je devais fournir un justificatif de mon examen medical chose que j e n ai pas puisque j y suis pas allee et que je n ai pas non plus ete travaille ni prevenu mes employeurs puisque j avais mis un cp mais cela avait ete oral non ecrit d où enfin ma question peuvent ils me licencier pour faute grave comme genre absence injustifiee et du coup perdre tous mes droits comment puis je me sortir dz ce cercle vicieux et hargneux car c est vraiment de la mechancete jamais en 27 ans je n ai eu de reproches sur mon travail ni commis de faites je comprends pas leur comportement pourquoi pousser les gens à bout pourriez vous m aider svp je suis perdue terriblement en plus je dois me faire hospitamiser je n ose meme plus confirmer cette hospitalisation de peur de provoquer la foudre merci de vos reponses ou de votre attention

Deserty

  Profil  E-mail  
James_Patagueul
604      

James_Patagueul
  Posté : 18-08-2017 10:36

faire courT c'est bien, mais ça n'exclut pas le bonjour pour un premier post

difficile de juger quand il n'y a qu'un seul son de cloche, le titulaire aurait des choses à dire je suppose

apparemment c'est l'arrêt de un an(pourquoi un an d'ailleurs et pas 11 mois) pour maladie qui ne passe pas, peut être que votre employeur a jugé que vous auriez pu retravailler avant

un de mes clients oncologue me disait constater pour une même pathologie ( cancer du sein)
une non salariée arrêt de 3 mois
une prof arrêt de un an

cherchez l'erreur




Message édité par : James_Patagueul / 18-08-2017 10:44


  Profil  
Ninitrompette
5  

Ninitrompette
  Posté : 18-08-2017 13:33

BONJOUR
c est fou comme les gens peuvent juger sans savoir mais sachez tout de même qu avec 30 ans de boite dans la même entreprise pas un seul arret de travail même apres un accident de voiture j ai refuse l arret et suis allee travailler donc si pendant cette annee j ai eu ces arrets c est que je ne pouvais vraiment pas me rendre sur mon travail et sachez aussi.que j ai une mise en invalidite que je n ai surement pas demande mais qui m a ete attribuee et pour conclure si vous voulez ne serait ce prendre que le quart de ce que j endure journellement peut etre que vous vous ne pourriez meme pas faire une demi journee
Je pense que dans ces forums il y a vraiment des personnes mauvaises et c est pour cela que je ne vois vraiment pas pourquoi je me justifie
AU REVOIR

Deserty

  Profil  E-mail  
lilith
1293       

lilith
  Posté : 18-08-2017 14:01

Citation : Ninitrompette 

BONJOUR
c est fou comme les gens peuvent juger sans savoir mais sachez tout de même qu avec 30 ans de boite dans la même entreprise pas un seul arret de travail même apres un accident de voiture j ai refuse l arret et suis allee travailler donc si pendant cette annee j ai eu ces arrets c est que je ne pouvais vraiment pas me rendre sur mon travail et sachez aussi.que j ai une mise en invalidite que je n ai surement pas demande mais qui m a ete attribuee et pour conclure si vous voulez ne serait ce prendre que le quart de ce que j endure journellement peut etre que vous vous ne pourriez meme pas faire une demi journee
Je pense que dans ces forums il y a vraiment des personnes mauvaises et c est pour cela que je ne vois vraiment pas pourquoi je me justifie
AU REVOIR

Je préfère mourir debout que vivre à genoux! 

cool, James pas ta gueule n est pas une référence dans ce forum


Je préfère mourir debout que vivre à genoux!

  Profil  
nabeulgirl
234     

nabeulgirl
  Posté : 18-08-2017 14:05

Concernant votre examen médical si vous avez pris un jour de congé pourquoi vous demande t'on un justificatif médical?

  Profil  
James_Patagueul
604      

James_Patagueul
  Posté : 18-08-2017 15:49

Citation : Ninitrompette 
peut etre que vous vous ne pourriez meme pas faire une demi journee


 

je n'aurais même pas la question à me poser parce que j'exerce SEUL à l'officine depuis 2009 , donc je sais ce que l'on peut endurer quand en plus on a pas de protection sociale et que la moindre indisponibilité signifie la fermeture de l'officine

j'en ai simplement marre de voir sur ce forum des salariés faire passer les titulaires pour des salopards, on ne peut jamais vérifier leurs histoires


  Profil  
Manager
16905       
 Administrateur

Manager
  Posté : 18-08-2017 17:17

James pas ta gueule, il y a des moments où on ne l'aime pas effectivement.

Je ne te souhaite pas de misère mais là quand même une bonne petite colique néphrétique te rappellerai que la douleur c'est un truc qui rend terriblement humain tout d'un coup.

Bon bref.

Ninitrompette repasse par là et en en parle, il ne faut pas faire de généralité de cette réponse qui ne représente que celui qui l'a faite.

Malheureusement ce que tu vis ça arrive.

Bien sur un arrêt de travail c'est pénalisant pour l'entreprise, mais ça fait parti des risques.

Parles en à ton médecin, le plus important est de préserver ta santé dans l'immédiat.

Il est possible que ton employeur anticipe ce qui pourrait arriver, c'est à dire ta mise en invalidité et l'obligation de te licencier pour inaptitude. Je ne sais pas si ce risque existe dans ton cas. La prime de licenciement dans un cas comme le tien est substantielle.

  Profil  
Ninitrompette
5  

Ninitrompette
  Posté : 19-08-2017 05:13

Bonjour
Comme je le disais plus haut je suis en ald depuis plus de 15 ans ne travaillant au debut il ya 30 ans avec juste mon patron je ne pouvais vis à vis de lui m arreter à tout bout de champ ma maladie est auto immune elle progresse par poussee lorsque j avais de grosses poussees je taisais mes douleurs apparemment j avais un suil de toleranve imprtant et j allais faire mon taf à savoir 8h par jour debout à piétiner j aime mon metier jamais je ne me serais arrêter pour ennuuer mon patron c est pourquoi je suis blessee quand on me dit plus haut ces choses dernierement donc l an passe une ppussee plus important m a fait que je suis restee paralysee en montant dans ma voiture apres ma journee cela me titiller depuis pas mal de temps mais j essayais quand meme donc là direction medecin mon mari est venu recuperer la voiture et arret pour pouvoir instaurer la biotherapie et autres traitements anti douleurs morphine etc c est pourquoi ma mise en invalidite par la secu a été rapide car je pense que cette maladie l impose j ai bataille longuement pour ne pas etre en cat 2 car je VEUX travailler J AIME mon metier le contact avec mes patients il me le faut moralement donc ne jugez pas sans savoir .....
Je venais sur ce forum pour juste dire que le retour d une personne invalide sur le monde du travail est très complique cette maladie est invisible insinueuse je ne suis pas marquee par la consequence de lourd traitement quoique la biotherapie abime pas mal mais tout est interieur mon corps se MANGE en lui meme je fais au mieux et d un autre côté je suis harcelee car forcément je suis devenue plus lente comme je suis soudee de partout je ne peux plus me baisser comme je veux je ne peux plus faire certains mouvements et je comprends que je suis un boulet mais doit on subir le sarcasme au quotidien dans le TRAVAIL et ici sur ce forum donc merci pour ceux qui ont compris et MERDEpour les autres
Desolee d avoir été si longue voyez vous toutes mes nuits sont comme cela reveil à 2h du mat car trop de douleurs et je cogite alors bonne nuit à ceux qui sont en bonne sante et travaillez bien car même si je dors pratiquement plus je vais quand meme au taf var pour moi c est l essentiel d etre DEBOUT avant d etre definitivement assise sans doute
Aurevoir

Deserty

  Profil  E-mail  
Manager
16905       
 Administrateur

Manager
  Posté : 19-08-2017 08:21

Merci d'être revenue.
L'avantage d'un forum c'est que c'est toujours ouvert.

Ce que tu vis c'est ce que vivent tous les grands malades :
- la solitude parce que la souffrance ça isole
- l'incompréhension parce que quand on n'a pas souffert on ne peut pas comprendre
- le courage parce que c'est une manière de nier la maladie

Ceci dit il faut faire attention à plusieurs écueils :
- la colère même si les comportements des autres peuvent irriter
- s'écarter de ses objectifs de vie : tu veux pouvoir continuer à travailler pour pouvoir t'occuper des autres, c'est une bonne thérapie
- ne pas écouter ton corps qui peut être réclame un peu de repos

Peut être devrais tu y réfléchir avec le médecin du travail. Comment adapter ton poste pour que tu puisses continuer à travailler, c'est aussi leur travail.

Si des traitements sont indispensables au ralentissement de ta maladie, ne crois tu pas qu'ils sont prioritaires à tout le reste? Je ne sais pas, c'est toi qui a la réponse.

En tout cas, sache que tu trouveras auprès de moi une oreille attentive, c'est un sujet qu'hélas je connais bien et ce n'est pas la première fois que nous abordons ce sujet ici.

Les professionnels de santé que nous sommes ne sont souvent pas très indulgents avec la maladie des autres.

  Profil  
Ninitrompette
5  

Ninitrompette
  Posté : 21-08-2017 04:20

Hello
Donc suite de mon "harcelemnt"pour une journee de conge posee le vendredi il m a ete retire trois jours j avais pose cette journee pour motif personnel et c etait aussi la veille de xeek end car cela tombait le samedi où je ne travaillait pas ainsi que le lundi une semaine sur 2 nous avons à tour de rôle ce week end auparavant on ne me decomptait qu une journee et là boom 3 jours sympa non ......jamais au grand jamais je n ai vécu un tel sentiment de rage le mot est peut etre fort mais ce nn est plus une boule au ventre qui me traine v c'est carrement un énorme convoi de boule cela va finir très mal car je suis plus qu'à bout


Deserty

  Profil  E-mail  
Manager
16905       
 Administrateur

Manager
  Posté : 21-08-2017 09:13

Bonjour,

Pour relativiser un peu.

Le décompte est normal. On décompte du premier jour non travaillé à la veille de la reprise. Les dimanches et fériés(sauf cas particuliers) ne sont pas décomptés.

Les jours ouvrables sont décomptés à raison de 6 par semaine. 30 jours = 5 semaines

  Profil  
ramses2
2970       

ramses2
  Posté : 22-08-2017 09:24

ce sont les mêmes titulaires de puis 27 ans?

  Profil  
Ninitrompette
5  

Ninitrompette
  Posté : 22-08-2017 13:20

Bonjour
Un de mzs zmployeurs oui je travaille avec depuis 30 ans et l autre s est associe il y a 6 voir 7 ans et c est lui qui gere conge et planning donc avec mon ancien employeur c etait plis simple si je posais une journee il ne m en enlevait pas trois zt d autres choses que je ne peux expliquer je xomprznds vraiment pas leur motivation si ce n est de me degoutzr et que je lache rout
Je penche plus pour cettz option car c est vraiment une ambianve tres malsaine

Deserty

  Profil  E-mail  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 54
Membre(s) : 1
Total :55
Librairie

Le droit du travail au quotidien
Nouveau


Dans un style vivant et concret, appuyé par des infographies, cet ouvrage propose des réponses pratiques, didactiques, et accessibles aux non-spécialistes du droit du travail. Que vous soyez titulaire, adjoint, préparateur, apprenti, ou étudiant en pharmacie, vous devez connaître vos droits et vos obligations dans l’entreprise...

30,00 € TTC