Modéré par : Manager Delphine66 Bixente64 Lliane 
Index du Forum » » Formation continue » » Comment se valoriser ?
AuteurComment se valoriser ?
Preparatrice974
7  

Preparatrice974
  Posté : 02-08-2017 21:03

Bonjour à tous !!
Jeune préparatrice (2 ans de Paces échoués puis 2 ans de BP), je me retrouve à 24 ans à signer un nouveau contrat sur l'île de la réunion en avril dernier. Cdd de 6 mois.
Je suis engagée au coefficient 350 qui me paraît correct pour une débutante.
C'est une pharmacie légèrement vieillissante et je suis ravie de mettre un peu de modernité, surtout dans les rayons, avec de petites techniques de merchandising.
Je vois qu'il y a de très bons retours sur les changements et les titulaires me le font remarquer.
Le mois dernier, je m'investis encore plus et travaille avec arko pour créer un corner pour mettre en avant la phyto.
Encore une fois, je ne reçois que des félicitations sur mon travail, de la part des clients, de l'équipe et surtout des titulaires.
En début de mois je suis convoquée pour un entretien pour, je m'en doute, prolonger mon contrat.
Effectivement, il me propose un cdi et une augmentation de 200e.
Toute heureuse, j'accepte sur le coup mais pour un cdd de 1an et nous signons l'avenant dans la foulée.
Voilà le bulletin de salaire qui arrive et je suis légèrement déçue de mon salaire net (= 1400e). Une augmentation de 200e brut ne vaut pas 200e en net.. Mon erreur, mauvais calcul dans la négociation Je m'attendais à mieux car je me donne à 2000 %, et j'ai du mal à me motiver depuis malheureusement.
Je ne souhaite pas rester dans cette situation et j'aimerais pouvoir pousser mes formations et ma "valeur" en quelque sorte afin de mieux gagner ma vie.


Mes questions sont les suivantes :
- Est ce justifié de ma part selon vous de prétendre à nouveau à une augmentation ?
- quelles sont les attentes d'un titulaire envers une préparatrice, qui le motiverait à m'augmenter à nouveau selon ce que je vous ai décris de ma situation ?
Je sais que cela doit être différent d'une pharma à une autre mais il doit quand même y avoir des constantes non ?
- Comment me former autrement que par moi même ? Sur le merchandising et le marketing surtout
- Est ce que ce serait intéressant de passer des DU ?

Je ne sais pas si je suis dans la bonne catégorie par contre puisque je parle aussi de salaire..

J'ai hâte de lire vos répondes et vous remercie d'avance pour les échanges que.nous pourrons avoir !


Message édité par : Preparatrice974 / 02-08-2017 21:05


Message édité par : Preparatrice974 / 02-08-2017 21:07


  Profil  
Manager
16241       
 Administrateur

Manager
  Posté : 03-08-2017 16:59

Bonjour,

Je vois que personne ne t'a encore répondu, c'est les vacances...

200€ bruts ce n'est pas 200€ nets c'est sur. Si tu veux t'approcher du net il faut multiplier par 0,765 ton brut.
Ceci dit 200€ bruts en une fois ce n'est pas mal. Ce qui peut être plus embêtant c'est cette suite de CDD. Comment s'est passé la prolongation? Tu sais qu'en CDD on te doit une prime de précarité de 10%?

Tu parles d'un coef 350 mais le salaire que tu donnes ne me parait pas correspondre. Ne serait ce pas 250?

La question que tu poses est intéressante, elle a d’ailleurs déjà été abordée.

D'abord formation n'est pas nécessairement synonyme d'augmentation, il faut tenir compte de l'endroit où on se trouve, des compétences manquantes, etc.

Dans ton cas il serait déjà importante que tu puisses sortir de la précarité et décrocher un CDI.

Ensuite il te faudra t'interroger sur ce qui pourrait intéresser ton employeur et toi, si possible. Observer si l’entreprise dans laquelle tu travailles correspond à tes ambitions.

Il faut savoir aussi que ce qui bloque un préparateur en terme de salaire c'est le poste d’adjoint. Un adjoint apporte un confort à un titulaire qu'un préparateur ne peut pas apporter, mais il y a néanmoins des opportunités pour les bons préparateurs, tu as raison d'y croire.

  Profil  
pelasser
83    

pelasser
  Posté : 05-08-2017 12:16

"Tout travail mérite salaire" effectivement.
Mais tu travailleras + que si tu es mieux payée, si j'ai bien compris ????

  Profil  
Farmacien
214     

Farmacien
  Posté : 06-08-2017 11:43

Malheuresement pour toi Preparatrice974 tu es une PREPARATRICE EN PHARMACIE, a quoi t'attendais tu en allant dans ce BP ? Les préparatrices en pharmacie sont les bonnes poires de l'officine, 1400e net estimes toi CONTENTE

  Profil  
ramses2
2797       

ramses2
  Posté : 06-08-2017 12:13

on travaille plus pour être éventuellement mieux payé. et je dis bien "éventuellement"
Pas l'inverse..
c'est vrai dans l'industrie aussi.

  Profil  
Manager
16241       
 Administrateur

Manager
  Posté : 06-08-2017 15:01

Mon pauvre Farmacien, le temps passe et tu ne changes jamais.

Des préparateurs avec des salaires de pharmacien adjoint, j'en connais plusieurs. Ce n'est pas la généralité mais ça existe.

Pour pouvoir atteindre ce niveau de salaire, il faut la coordination de plusieurs choses :
-Avoir une réelle valeur ajoutée pour l'entreprise
-Travailler dans une entreprise économiquement à l'aise
-Croire en soi quand c'est le moment de défendre son salaire
-Un employeur reconnaissant de la valeur de ses salariés.
-Parfois, un peu de chance.

Ce que j'ajouterai à ce que dit Ramsès qui à tout à fait raison c'est que c'est bien parce qu'on a prouvé qu'on était bon qu'on peu défendre un salaire exceptionnel. En d'autre terme et c'est particulièrement vrai pour les préparateurs ce n'est pas parce qu'on est diplômé qu'on gagne mieux sa vie ou alors très à la marge.

  Profil  
Farmacien
214     

Farmacien
  Posté : 06-08-2017 17:23

Doit on se réjouir d'avoir des prépa payés au même niveau que de pharmaciens adjoints ? Oui d'un côté, non de l'autre. Et tes préparatrices ont quelle age / ancienneté ?

A quoi s'attendait l'auteure en signant dans cette belle voie qu'est le BP préparatrice ? Rassure moi, tu ne penses pas ouvrir une pharmacie ???

  Profil  
Manager
16241       
 Administrateur

Manager
  Posté : 06-08-2017 17:45

Et toi???

  Profil  
Preparatrice974
7  

Preparatrice974
  Posté : 06-08-2017 20:10

Bonjour à tous, merci de vos réponses constructives! Excepté Farmacien..

Effectivement erreur de frappe, c'est bien un coefficient 250 que j'ai signé. D'ailleurs à propos de ça, j'aimerais savoir pourquoi mon titulaire a décidé d'augmenter mon salaire brut et non pas le coeff ? Quel est l'intérêt pour lui ?

J'ai bien compris que je dois me donner avant de prétendre à quoi que ce soit, et pas demander avant d'avoir fait mes preuves évidement.
Tu parles de réelle valeur ajoutée, que demande souvent un pharmacien en termes de compétences ?
Je suis à l'aise dans les gammes de dermo-cosmetiques. L'homéopathie et l'aromatherapie sont des domaines où je me suis formée par moi même et je pense dispensée des conseils de qualité. J'essaye de m'informer sur la diététique et la micronutrition de plus en plus mais la réunion est limitée en terme de formation, j'aurais du en profiter en métropole.
J'essaye vraiment de me former en merchandising et marketing mais je ne trouve que très peu de moyen de m'améliorer,. Mon but est de savoir optimiser les rayons de n'importe quelle pharmacie. Avez vous des conseils pour obtenir les informations ?

Pour répondre à ta remarque Manager, ma situation de cdd est un choix de ma part. Je suis tout à fait au courant de la prime de précarité et la prend en compte dans ma rémunération.
Je cherche des contrats de 6 mois à 1 an. Je compte voyager et ne pas m'engager sur plus de temps pour le moment.
Un cdi est donc moins intéressant financièrement sur des contrats courts.

Cependant, ça peut être aussi un frein car je me dis qu'un pharmacien ne me laissera peut être pas la négociation des commandes répartiteurs et grossistes,ou la gestion des rejets pas exemple.
Et je sais qu'avec ces responsabilités, on gagne évidemment en valeur. Je cherche donc à m'améliorer sur les domaines cités plus haut.

Pour finir, je souhaite répondre à Farmacien qui visiblement a une haute estime de ses collègues/employés préparateurs ou préparatrices. J'ai toujours voulu travailler en officine, et pour cela, j'ai d'abord tenté le concours paces, échoué par deux fois. Je ne sais pas encore si je dois le regretter car pour l'instant mon choix de carrière en tant que préparatrice est satisfaisant. Mais il est vrai qu'au niveau du salaire, j'espère évolué plus rapidement que la moyenne.
Qui ne veut pas toujours mieux gagner sa vie ??
Il faut juste s'en donner les moyens et c'est sur ce forum que je pense les trouver.
Mais certainement pas avec des gens comme toi, au vu de tes réponses extrêmement négatives.






  Profil  
Nic78
236     

Nic78
  Posté : 07-08-2017 08:53

Il y a une incohérence à vouloir être en cdd de 6 mois un an et vouloir être augmenté. comment un employeur peut t'augmenter en misant sur toi alors que tu va partir rapidement ?! Dans cette optique ce sera le salaire négocié au départ point, donc il faut acquérir des compétences oui mais au final le salaire dépendra aussi des besoins en cdd, du nombre de ceux qui cherchent. Tes compétences en plus seront appréciées mais à mon avis surement pas fondamentales car pour des contrats courts on cherche le plus souvent quelqu'un d'efficace au comptoir car quoi construire sur 6 mois ? De plus, un cdd coute cher, est souvent subi par l'employeur donc on cherche à limiter les couts. Tout cela fait que je ne vois pas comment concilier les 2.
Pour ce qui est du salaire, perso les compétences comptent c'est sur mais franchement pour moi c'est plus un tout. Je préfèrerais de loin quelqu'un avec une vision d'ensemble, des compétences larges mais pas forcément pointues et un bon esprit d'initiative. Après ça dépend fortement de la taille d e l'officine, plus c'est gros plus on spécialise.

Message édité par : Nic78 / 07-08-2017 09:04


  Profil  
Farmacien
214     

Farmacien
  Posté : 07-08-2017 13:28

En fait Preparatrice974, je ne cherches pas à te juger de haut, au contraire j'ai de l'estime pour toi de faire le pire métier du monde. Les préparatrices en pharmacie sont les BONNES POIRES de l'officine, payées au SMIC avec des taches quasi similaires aux pharmaciens. De la main d'oeuvre docile, bon marché et à profusion. L'officine française est une honte, c'est le seul secteur de santé ou il y a un flou entre le professionel de santé et son auxiliaire.

Pour avoir parlé avec de nombreuses prepas, beaucoup veulent changer. En même temps quand on voit la gueule du salaire et des horaires c'est pas étonnant.

Tu as raté PACES, tu voulais être pharmacien, mais est ce que tu es consciente que ta vie professionel en tant que préparatrice en pharmacie sera misérable ? Salaires faibles, horaires éclatés, problème de santé (dos/jambes), évolution nulle.

A la limite préparatrice hospitalière en hopital c'est déjà moins pire, mais les places coutent cheres

  Profil  
Nic78
236     

Nic78
  Posté : 07-08-2017 14:31

Ouarf, même si le commentaire dernier de Farmacien contient un fond de vérité ça me fait quand même bien marrer. c'est sur qu'il vaut bien mieux être caissière ou faire du travail à la chaine. Qu'est ce que c'est plus valorisant , doux pour le corps et l'esprit !
Soit il y des endroit où ce n'est pas rose mais dans ce cas ben faut bouger. Le salaire moyen de préparatrices est de 280 c'est pas le SMIC ! Les horaires c'est 35h et en général c'est pas réparti n'importe comment. Encore une fois faut se bouger si ça ne va pas , y'a du boulôt ailleurs que dans les grandes villes et tous les employeurs ne sont pas des despotes.
Quant à l'évolution, toujours pareil , ceux qui se bougent s'en sortiront et vivront correctement.
Pour l’éternelle rengaine que les préparatrices font le travail des pharmaciens et qu'il y a un flou , non je suis totalement en désaccord; c'est la manière dont certains emploient les préparatrices qui fait dire cela mais il n'y a aucun équivoque si on veut bien s'en donner la peine. par contre le fait que les études BP sont complètement dépassées et inadaptées est un problème majeur mais tout le monde s'en fout.

"A la limite préparatrice hospitalière en hopital c'est déjà moins pire, mais les places coutent cheres"
Parce ce qu'on a tous les WE, qu'on finit à 16h30 tous les jours, qu'on a la pause café à 10 et 15h; qu'on voit le pharmacien responsable une fois par semaine et qu'on remplit des centaines de flacons de chlorure de benzalkonium ou qu'on fait le cerat dans un mélangeur de 5 l ? LOL ! (une pensée émue pour les lecteurs du Paris Turf cachés contre les piliers des couloirs de la pharmacie de l’hôpital !!!)

Message édité par : Nic78 / 07-08-2017 14:37


  Profil  
Manager
16241       
 Administrateur

Manager
  Posté : 07-08-2017 14:46

Bonjour,

Je partage le point de vue de Nic78 sur l'aspect CDD. On ne peut pas tout avoir. Comment veux tu qu'un employeur investisse sur toi pour 6 mois.

Quand au discours de Farmacien, il faut quand même ne pas être très bon pour penser que pharmacien et préparateur c'est la même chose même dans l'esprit d'un titulaire. Alors oui un mauvais pharmacien peut être moins intéressant qu'un bon préparateur à la bonne marche de l'entreprise.

Pour qu'un préparateur puisse se distinguer il doit travailler les sujets sur lequel les pharmaciens sont peu ou mal formés. C'est là que se fera sa valeur ajoutée. Mais ce sera sur un poste stable et comme dit Nic78, il faudra être prête à se bouger et éventuellement à bouger.

Je suis préparateur en pharmacie et ma fille poursuit des études de pharmacie, je connais donc très bien le programme. Pas la peine de lutter sur le médicament...

  Profil  
Preparatrice974
7  

Preparatrice974
  Posté : 07-08-2017 20:24

C'est pour ça que je souhaiterais me valoriser dans des domaines qui valent quelque chose si je change régulièrement de pharma.
Je suis consciente que mon manque d'engagement en terme de durée est un frein pour un employeur mais pourquoi pas le retourner dans mon sens et lui dire par ex: "vous verrez je peux en peu de temps reboosté votre pharma !!" c'est vraiment ça mon but.

Je me permets de reposer les deux questions :
_ quel est son avantage à m'augmenter en salaire brut et non pas en coeff?
- connaissez vous des organismes qui formeraient en marketing ?

  Profil  
Preparatrice974
7  

Preparatrice974
  Posté : 07-08-2017 20:27

Ps: Mon poste n'était pas là pour juger de la valeur d'une préparatrice en général, ou de ses conditions.
Je cherche à des solutions pour améliorer mon salaire, simplement.

  Profil  
Farmacien
214     

Farmacien
  Posté : 07-08-2017 23:43

Pour t'aider dans ta quête déjà donne nous le salaire que tu aimeras avoir

  Profil  
Manager
16241       
 Administrateur

Manager
  Posté : 08-08-2017 09:11

Quel est son avantage à m'augmenter en salaire brut et non pas en coeff?

Sur un CDD ça n'a pas beaucoup d'impact. Sur un CDI ça impacte la prime d'ancienneté et peut être un frein aux augmentations de salaires conventionnels futurs.

Connaissez vous des organismes qui formeraient en marketing ?

Ne veux tu pas parler plutôt de merchandising?

  Profil  
preparateur
583      

preparateur
  Posté : 08-08-2017 09:45

Je vois tout à fait ce que tu veux faire. C est ce que je fais depuis qq années. Commences par un contrat cdi pour te faire la main parce qu en fait le plus dur n est pas de refaire le merch de la pharma ou de lancer une gamme ou de monter un projet. Le plus dur c est de le faire perdurer. Et ca, ca demande du long terme. Ensuite négocie un pourcentage sur le résultat obtenu. C est gagnant gagnant. Mais tu ne peux pas faire ca en CDD. Manque de temps d abord et ensuite tu n es embauchée qu en bouche trou et uniquement dans cette perspective. Vise un cdi, propose un projet, fais le, fais le perdurer, passes la main et recommences. Tu auras de la bouteille et du bouche à oreille pour t aider à progresser.

retrouvez moi sur
http://lepreparateur.over-blog.com/

  Profil  
Galienne
634      

Galienne
  Posté : 08-08-2017 13:44

Preparatrice 974 tu dis ne pas vouloir de CDI pour le moment, ce que je peux tout à fait comprendre, on a chacun nos projets, nos envies, notre façon de construire sa vie.
Aie conscience que ca bloquera forcément pour des augmentations sur ces petits contrats. Vends toi déjà à chaque nouvel embauche via ton dynamisme, ta motivation, le fait que tu t'adaptes rapidement etc etc... Tu n'auras pas vraiment de marge de négociation autre. Sinon, à trouver une officine (ou le proposer) à avoir un % sur une augmentation des ventes d'un secteur particulier (nutrithérapie/ aroma/ une gamme cosmétique...)
Profite de tes intercontrats pour voyager et profiter comme tu le souhaites, et quand tu voudras te poser et décrocher un CDI, tu auras plus d'arguments pour negocier des augmentations durables.

Pour le merchandising, je crois que les grossistes font parfois des formations, mais je ne sais pas ce que ca vaut et je suis pas sure qu'un titulaire t'y envoie si tu ne restes pas à moyen ou long terme.

  Profil  
padaOne
3507       

padaOne
  Posté : 09-08-2017 11:03

Citation : Farmacien 

En fait Preparatrice974, je ne cherches pas à te juger de haut, au contraire j'ai de l'estime pour toi de faire le pire métier du monde. Les préparatrices en pharmacie sont les BONNES POIRES de l'officine, payées au SMIC avec des taches quasi similaires aux pharmaciens. De la main d'oeuvre docile, bon marché et à profusion. L'officine française est une honte, c'est le seul secteur de santé ou il y a un flou entre le professionel de santé et son auxiliaire.

Pour avoir parlé avec de nombreuses prepas, beaucoup veulent changer. En même temps quand on voit la gueule du salaire et des horaires c'est pas étonnant.

Tu as raté PACES, tu voulais être pharmacien, mais est ce que tu es consciente que ta vie professionel en tant que préparatrice en pharmacie sera misérable ? Salaires faibles, horaires éclatés, problème de santé (dos/jambes), évolution nulle.

A la limite préparatrice hospitalière en hopital c'est déjà moins pire, mais les places coutent cheres  



Tu as déjà 70 ans ou pas encore ?

  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 40
Membre(s) : 2
Total :42
Librairie
Botanique, Pharmacognosie, Phytothérapie
3ème édition

Nouvelle édition !

Cet ouvrage constitue un support de cours indispensable en Botanique, Pharmacognosie et Phytothérapie pour les élèves préparant le brevet professionnel de préparateur en pharmacie. Pour découvrir le règne végétal et ses applications thérapeutiques à l’officine...

25,50 € TTC