Modéré par : Manager Whoops Bixente64 bultus 
Index du Forum » » L'installation » » Evaluation valeur de parts
AuteurEvaluation valeur de parts
pharmabulles
16   

pharmabulles
  Posté : 09-06-2017 17:31

Bonjour, savez-vous à combien sont évaluées les parts d'une SEL pour la revente partielle ?

Est-ce qu'il faut appliquer une décôte par rapport au prix de vente classique ou bien est-ce que c'est tellement aléatoire qu'on ne peut pas calculer cette valeur et tout dépend de la négociation ?

  Profil  
pharmabulles
16   

pharmabulles
  Posté : 09-06-2017 17:53

Pour préciser ma question, il s'agit de la vente de 25% des parts avec démission du poste de président de SELAS. Les 75% restant sont détenus par une SELARL qui ne peut donc pas continuer l'exploitation de la pharmacie sans un nouveau pharmacien qui rachèterai les 25%.

Si la vente n'a pas lieu, il n'y aura plus de gérant au bout de 6 mois (délai de préavis).

Je ne sais pas si le vendeur des 25% est en position de force (délai de 6 mois avant démission) ou en position de faiblesse (si la pharma ne peut plus fonctionner, risque de brader le prix de vente car on sera dans une impasse) ?

  Profil  
TMP
1517       

TMP
  Posté : 09-06-2017 23:20

à la louche

cela vaut le prix de fond moins les créances (pret) plus le stock

Ce n'est pas en s'enfermant dans une coquille comme une huître, que l’on devient une perle.

  Profil  
corto61
554      

corto61
  Posté : 10-06-2017 08:33

est ce que je me trompe en précisant qu' une selarl extérieure n'a plus le droit de détenir une majorité de parts dans une selas ?
normalement le président dirigeant de la selas devrait au moins détenir 51 % des parts ?
l'ordre ne devait il pas veiller à la régularisation des selas (décret 2013) ,globalement mise en conformité juin 2017 ,dernière limite .

  Profil  
TMP
1517       

TMP
  Posté : 10-06-2017 08:56

comme dit Corto
c'est une vente urgente

sinon de base la SELAS ferme

dans notre groupement on a eu le cas de rachat de part de SELAS ( 5% / 95%) le 5% etait LARGEMENT en position de force, mais la on avait pas encore l'urgence

Ce n'est pas en s'enfermant dans une coquille comme une huître, que l’on devient une perle.

  Profil  
pharmabulles
16   

pharmabulles
  Posté : 10-06-2017 13:25

Oui j'ai dû recevoir environ 3 courrier de l'ordre me demandant de régulariser.
Mes associés préféraient attendre d'avoir une lettre un peu plus menaçante et moi ça me convenait bien car je ne voulais pas me retrouver trop bloquée dans cette association.

Là j'ai un préavis de 6 mois pour quitter mon poste de président de Selas, et étant donné que je n'ai que 25% des parts, rien ne m'oblige à rester dans cette pharma, même si mes associés ne rachètent pas les parts.

Ils seront obligés de me laisser partir. Maintenant, j'aimerai pouvoir récupérer la juste valeur des parts car j'ai beaucoup travaillé pour faire progresser ma pharmacie.

On s'entend très bien mais je veux être sûre de récupérer ce que j'estime avoir mérité.

  Profil  
corto61
554      

corto61
  Posté : 11-06-2017 08:28

comme te l'a dit TMP , la différence entre la valeur du fond (si la pharmacie a progressé ,tant mieux ) et les créances .
au comptable de bosser ,tout en se prémunissant du fait que le comptable peut jouer pour les investisseurs de la SELARL .
mais ,il n'y a aucune raison que tu n'en sortes pas correctement .
Le vrai problème reste la structure juridique de ta SELAS ,je suis meme surpris que l'ordre n'est pas encore imposée la régularisation de cette situation .

  Profil  
pharmabulles
16   

pharmabulles
  Posté : 14-11-2017 12:49

Bonjour à tous,
Mon projet avance et j'ai encore besoin de conseils :
- J'ai estimé la valeur de mes parts en calculant grossièrement d'après les calculs suivants :
(0,80 % du CA - montant des dettes + stock) /4 (je possède 25%) = 220 000
6 EBE /4 = 170 000

- Un de mes associés me dit que le stock ne se rachète pas (contrairement à l'achat d'un fond de commerce). Je ne suis pas d'accord avec lui, qu'en pensez-vous ?

- Le comptable m'a appelé pour que je lui redonne le taux auquel on a acheté la pharmacie. Le taux au moment de l'achat était de 70% (pharma qui faisait 700ke de CA). Il m'a ensuite dit que c'était bien pour moi qu'on ait acheté cher à l'époque car c'était ce taux qu'on reprenait pour le calcul de la valeur des parts aujourd'hui. Je trouve ça également complètement con car ma pharma fait aujourd'hui 1,5M et a donc beaucoup plus de valeur. Les pharma de petit CA se vendent à un taux beaucoup plus bas que les pharmas à gros CA.

J'ai rendez-vous avec mon comptable et mes associés bientôt pour finaliser le bilan de septembre et pour discuter de cette valeur de parts (le comptable m'a donné une valeur de 140 000 environ mais il n'avait pas encore la validation de l'expert comptable). C'est vraiment très en dessous de mes calculs, ce qui ne m'étonne pas s'il a pris le taux à 70% et s'il n'a pas compté le stock, mais j'ai l'impression que je me fais un peu avoir dans l'histoire.

Bref, dès que j'ai le bilan en main, j'irais chez un autre comptable pour contre-expertise, mais je veux bien vos premiers avis en attendant.

  Profil  
Stepharma69
382      

Stepharma69
  Posté : 14-11-2017 21:23

Le stock a déjà été acheté et payé par la société. Elle ne va pas le racheter une seconde fois, pour une cession de parts.

  Profil  
pharexcel
340      

pharexcel
  Posté : 15-11-2017 09:31

Comme traité dans un post précédent :
http://www.pharmechange.com/viewtopic.php?topic=17713&forum=16

Calcul des parts :
On prend un bilan de référence.
On détermine un date de reprise.
On revalorise le fonds de commerce.
On ajoute l'actif circulant avec les immos financières.
On déduit le passif Circulant (dettes externes).
On obtient l'actif net à la date de cloture de bilan.
Pour se projeter sur la date de cession, on fait une approximation :
Soit on prend le désendettement en retranchant le montant des remboursements effectués sur la période bilan de référence à date de reprise soit on prend la génération de résultat en prenant le résultat au bilan qu'on ajuste sur la période qu'il reste jusqu'a la date de reprise (soit on fait une moyenne de ces deux valeurs et on la retranche du passif).
Voila en résumé.
Bon courage !


Nous ne vendons pas des pharmacies, nous installons des pharmaciens!

  Profil  
pharmabulles
16   

pharmabulles
  Posté : 15-11-2017 09:52

Citation : Stepharma69 

Le stock a déjà été acheté et payé par la société. Elle ne va pas le racheter une seconde fois, pour une cession de parts.
 


Oui, pas en totalité, mais 1/4 du stock m'appartient non ?
Comme 1/4 du compte courant.

Si le stock n'est pas racheté, j'ai tout intérêt à déstocker à mort la pharma au moment de la vente pour dégager la tréso et la passer en compte courant. Donc ça n'a aucun sens

  Profil  
pharmabulles
16   

pharmabulles
  Posté : 15-11-2017 09:55

Citation : pharexcel 

Comme traité dans un post précédent :
http://www.pharmechange.com/viewtopic.php?topic=17713&forum=16

Calcul des parts :
On prend un bilan de référence.
On détermine un date de reprise.
On revalorise le fonds de commerce.
On ajoute l'actif circulant avec les immos financières.
On déduit le passif Circulant (dettes externes).
On obtient l'actif net à la date de cloture de bilan.
Pour se projeter sur la date de cession, on fait une approximation :
Soit on prend le désendettement en retranchant le montant des remboursements effectués sur la période bilan de référence à date de reprise soit on prend la génération de résultat en prenant le résultat au bilan qu'on ajuste sur la période qu'il reste jusqu'a la date de reprise (soit on fait une moyenne de ces deux valeurs et on la retranche du passif).
Voila en résumé.
Bon courage !


 


Merci Pharexcel
Par contre, pour le prix de vente, du coup on ne réévalue pas ?
C'est à dire par exemple, pour une pharmacie comme la mienne, on va se désendetter, mais on va très probablement aussi faire une progression, comme c'est le cas depuis 5 ans. Le potentiel de progression n'est pas encore atteint. Cette progression ne sera donc pas prise en compte ?

  Profil  
pharexcel
340      

pharexcel
  Posté : 15-11-2017 10:20

Si on peut revaloriser le fonds de commerce (c'est dans la liste), il faut donc s'entendre sur la valeur du fonds.

1,5M€ se valorise en moyenne 70-75% du CA HT mais cela dépend des régions et du contexte local (la demande notamment). Entre 5,5 et 6,5 fois l'EBE retraité.
Maintenant on ne vend pas un potentiel mais une tendance lourde ie une pharmacie qui fait régulièrement +10%, on prendra en compte au moins une partie de cette progression potentielle pour évaluer le CA.

Bon courage


Nous ne vendons pas des pharmacies, nous installons des pharmaciens!

  Profil  
pharmabulles
16   

pharmabulles
  Posté : 15-11-2017 10:32

Merci,
J'ai une dernière question :
Le comptable m'a parlé d'une décôte à appliquer étant donné que je vends 25% seulement des parts. Il ne m'a pas donné de % pour cette décôte, apparemment il faut qu'on en discute ensemble.

Quel est la coutume habituellement ?

  Profil  
saumix
2314       

saumix
  Posté : 15-11-2017 10:37

la valeur d'une société , c'est la différence entre son actif et son passif , si tu divise ce chiffre par le nombre d'actions , , tu as la valeur de ton action.....

l'actif contient la valeur du fond de commerce et le stock entre autres lignes d'écritures comptables...

le point de litige sera donc la valeur du fond , qui à du etre acheté à 80% du CA il y a quelques dizaines d'année et qui se négocie à 50% du CA (plus ou moins )

negocie....

h.p

  Profil  
pharexcel
340      

pharexcel
  Posté : 15-11-2017 10:41

Citation : pharmabulles 

Merci,
J'ai une dernière question :
Le comptable m'a parlé d'une décôte à appliquer étant donné que je vends 25% seulement des parts. Il ne m'a pas donné de % pour cette décôte, apparemment il faut qu'on en discute ensemble.

Quel est la coutume habituellement ?  

Reflexe d'Expert comptable cf la valorisation des parts dans les PME-ETI, la réalité est que si décote il y a c'est quand on achète pour ne pas prendre le contrôle, la décote se négocie alors mais pas vraiment de normes de ce coté là. Dans ton cas, si eux possède déjà la majorité, je vois pas en quoi il devrait y avoir une décote puisqu'ils prendrons alors le controle de la pharmacie entière...


Nous ne vendons pas des pharmacies, nous installons des pharmaciens!

  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 37
Membre(s) : 0
Total :37
Librairie
Réussir son transfert d'officine
Corinne Daver,François Pouzaud

Toutes les règles à respecter pour réussir son projet de transfert d'officine. Idées clés, encadrés sur la réglementation à connaître, témoignages et conseils vous éclaireront sur la démarche à suivre. Succès garanti !

30,00 € TTC