Modéré par : Manager Bixente64 SB69 
Index du Forum » » Cas de comptoirs » » Piqûre anti histaminique faite en pharmacie.
AuteurPiqûre anti histaminique faite en pharmacie.
choune2
99    

choune2
  Posté : 09-06-2013 06:55

Bonjour,
Hier dans la près midi, nous avons eu une cliente qui a bu une tisane avec un composant auquel elle est allergique. Elle est venue en catastrophe à la pharma et voulait a tout prix que nous lui fassions une piqûre d'anapen. Nous avons appelé une infirmière à côté de chez nous qui nous a déconseillé de la piquer et de l'envoyer à l'hôpital. Qu'en pensez vous? Avons nous bien fait? Qu'elles sont nos obligations dans ces cas là?
Bonne journée à tous.

  Profil  
Bixente64
5756       
 Modérateur

Bixente64
  Posté : 09-06-2013 07:39

Je ne crois pas que personne, au sein d'une officine, pas plus un pharmacien qu'un préparateur (même sous le contrôle effectif etc...) n'est habilité à piquer un patient... Si jamais cela se passe mal ensuite, la responsabilité de l'opérateur serait entièrement engagée...

Hormis les gestes de premier secours (que, par contre, en tant que professionnel de la santé tout personnel de l'officine devrait posséder parfaitement), il convient, dans ce cas-là, d'alerter le SAMU. En attendant l'arrivée de l'équipe de secours, et si un médecin est joignable plus rapidement, le prévenir en lui demandant d'intervenir.

Eviter les conneries avec Apis et autres sornettes .

Là où commence le découragement, se lève la victoire des persévérants.

  Profil  
riep
645      

riep
  Posté : 09-06-2013 09:26

je ne crois pas que ce soit le rôle d'une infirmière de dire a un pharmacien ce qu'il doit faire ou non en cas d'urgence.

L'injection d’adrénaline n'est pas antihistaminique, elle sert uniquement en cas de choc anaphylactique.....donc le patient est plus ou moins dans les choux avec un poul radial non palpable.

Si il a la force de demander une injection, si il commence a gonfler file lui du solu..d, voir une injection de celest...

Pour ce qui est de qui doit faire quoi, peut importe ton métier un citoyen doit faire ce qu'il sait pour sauver une personne en danger de mort imminente.

A l'officine il parait évident que le plus qualifié est le pharmacien mais pas toujours....celui qui sait fait et pas dans la panique.

  Profil  E-mail  www  
Pharmay
139     

Pharmay
  Posté : 09-06-2013 10:44

J'aurais plutôt appelé le 15.
Ce qui s'y dit est enregistré et les enregistrements sont conservés sous scellés. En cours de premier secours, on nous avait dit que si le médecin te demande d'administrer un médicament, ça a valeur d'ordonnance médicale et tu es protégé si par la suite on t'emmerde.
Quant au problème du geste, je ne pense pas que les syndicats infirmiers iraient t'embêter si la personne en face de toi est en détresse respiratoire (à moins que  tu t'amuses à facturer l'acte).

  Profil  
Whoops
4015       
 Modérateur

Whoops
  Posté : 09-06-2013 11:36

C'est clair qu'il est important de préciser ici qu'anapen n'a rien à voir avec un antihistaminique.

  Profil  
choune2
99    

choune2
  Posté : 09-06-2013 15:19

Ré,
Je suis rassurée par vos réponses. Et je suis d'accord que la piqûre d'adrénaline n'était pas la plus appropriée à mon avis.
Je pense que je vous donnerai rapidement des news de cette personne. La connaissant, elle va venir se plaindre au près du grand chef!
Bon fin de week end a tous.

  Profil  
charles17
399      

charles17
  Posté : 09-06-2013 17:19

Bonjour, je suis "préparateur en pharmacie sous le contrôle effectif du pharmacien"..... Moi aussi, j'aurais fait le 15.

Bonne journée
Charles17 prep en phcie sous le controle effectif du phcien.

  Profil  
Aleatoire
601      

Aleatoire
  Posté : 09-06-2013 19:46

Une raison de plus pour tous se mettre à jour rapidement des formations de premiers secours. La personne à appeler est le 15. On peut assister un patient ayant difficulté à prendre son traitement (la ventoline ou son anapen dans sa poche) mais pas lui prescrire et lui délivrer si il n'en a pas.

  Profil  
becanne
1269       

becanne
  Posté : 09-06-2013 21:44

l'adrénaline, un antihistaminique


  Profil  
pharma-espoir
2116       

pharma-espoir
  Posté : 09-06-2013 22:22

Citation : Aleatoire 

Une raison de plus pour tous se mettre à jour rapidement des formations de premiers secours. La personne à appeler est le 15. On peut assister un patient ayant difficulté à prendre son traitement (la ventoline ou son anapen dans sa poche) mais pas lui prescrire et lui délivrer si il n'en a pas.  


Faux. Le CSP nous oblige en cas d'urgence à porter secours à la personne en utlisant tous les moyens à notre disposition, y compris les médicaments listés qu'on estime necessaires. Réciproquement, en cas d'urgence un médecin a le droit délivrer lu- même un médicament directement dans son cabinet sans contrôle pharmaceutique.

La meilleure réaction c'est d'apeller le 15 ou le 112, et de suivre les instructions du médecin régulateur (conversation enregistré comme dit plus haut). Mais si pour une raison quelconque, tu n'arrives pas à rentrer en relation avec le SMUR, c'est à toi de prendre les décisions seul.

Si quelqu'un en détresse respiratoire arrive devant toi, qu'il n'a n'a pas d'ordonnance, et que tu refuses de lui délivrer de la ventoline. tu risques d'avoir de sérieux problèmes.

  Profil  
Aleatoire
601      

Aleatoire
  Posté : 10-06-2013 00:16

Je suis d'accord dans le cas ou le 15 n'est pas joignable. Mais dans les 99% cas restant, la stratégie est décidée en accord avec le centre 15 et ce afin d'éviter les initiatives malheureuses. Je pense que vis-à-vis de la situation évoquée, ou le 15 n'a pas été contacté, c'est le message à faire passer.


  Profil  
saumix
2486       

saumix
  Posté : 10-06-2013 11:17

je crois que l'on doit assistance a personne en danger dans les limites de nos possibilitées et de nos conaissances.....
un paraplegique ne doit pas se jeter à l'eau pour sauver une personne qui se noie par exemple , mais elle peut appeller les pompier ou autres secours...
si vous etes devant des doutes sur une allergie comme cité , c'est vos connaissances qui seront jugées....
ne pas confondre une situation d'urgence ou l'initiative d'une piqure peut sauver une vie , et la demande répétitive de certains de faire les piqures ( vaccins, heparines , insuline...) à la place des infirmieres , et de plus gratuitement!!!
ces piqures , je ne les ferais que quand on me payera l'acte, comme un infirmier!!

h.p

  Profil  
lilith
1281       

lilith
  Posté : 10-06-2013 11:26

Une question ?
Dans ce cas précis y avait- il danger de mort immédiate?

  Profil  
yebbjr
215     

yebbjr
  Posté : 10-06-2013 12:24

En cas de réaction allergique sévère, oedeme de quincke, il y a clairement danger de mort.

Cependant comme dit plus haut je pense qu'il est important d'appeler le 15. Il faut savoir que l'injection d'adrénaline peut sauver la vie en cas d'oedeme de quincke, elle peut aussi tuer par son effet inotrope et chronotrope positif. C'est pourquoi elle ne doit être utilisé qu'en cas d'urgence vitale, et le samu devra être contacté même après injection car risque cardiaque important ...

Par contre pour le créateur du sujet, c'est horrifiant de confondre Anapen avec une injection d'antihistaminique ...

Message édité par : yebbjr / 10-06-2013 12:24


  Profil  
lilith
1281       

lilith
  Posté : 10-06-2013 13:15

oui merci yebbjr. Je connais tout ça
Ma question était dans ce cas précis y avait- il danger ?
Voilà.

  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 54
Membre(s) : 1
Total :55