Modéré par : Manager chat Bixente64 bultus 
Index du Forum » » Droit du travail » » Démission et congé maternité
AuteurDémission et congé maternité
erythrina
15   

erythrina
  Posté : 12-09-2012 22:42

Bonsoir amis du forum !

Voilà j'ai une petite question si vous pouvez me renseigner ...

J'ai lu dans la convention collective ainsi que dans le droit du travail que pendant son congé maternité , l'on pouvait démissionner de son poste du moment que l'on averti son titulaire au moins 15 jours avant sa reprise sans effectuer de préavis et ce pour " élever ses enfants " ...
Ma collègue pharmacienne souhaiterait changer d'officine à son retour de congé mais elle me dit que du fait que c'est un changement d'entreprise et non un arrêt d'activité pour " élever ses enfants " elle doit effectuer son préavis de 3 mois à partir de sa reprise ...

Qu'en pensez vous ? Il me semble qu'elle se trompe et risque de faire 3 mois pour rien ...

  Profil  
cayote
245     

cayote
  Posté : 12-09-2012 22:56

Je m'étais renseignée auprès de l'inspection du travail : elis le doit faire ses 3 mois de préavis sauf accord pour ne pas le faire avec l'employeur.

  Profil  
erythrina
15   

erythrina
  Posté : 12-09-2012 23:25

ah bon ???

Mais si par exemple elle attend une quinzaine de jour , histoire de dire je recommence pas à bosser de suite de suite à la date de la reprise ça marche pas ?

Punaise elle va devoir revenir travailler 3 mois tout ça pour faire son préavis au risque de perdre son autre place qu'il l' attend avec des meilleurs horaires pour être avec ses enfants ... J'suis verte pour elle

  Profil  
blinkette
946      

blinkette
  Posté : 13-09-2012 19:40

Il me semble que du moment ou elle previent quinze jour avant sa date de reprise elle peut demissionner sans donner de justificatif. Meme si au final elle reprend ailleurs peu après.
A confirmer.

  Profil  
Manager
16995       
 Administrateur

Manager
  Posté : 14-09-2012 12:54

Il faut lire le texte et ne pas l'interpréter.
"En application de l'article L. 122-32 du code du travail, les femmes en état de grossesse apparente peuvent quitter leur travail sans délai-congé et sans avoir, de ce fait, à payer une indemnité de rupture.

Il en est de même, conformément à l'article L. 122-28 du code du travail, des salariés qui, pour élever leur enfant, quittent leur emploi à l'expiration du congé de maternité ou d'adoption, sous réserve toutefois d'en informer leur employeur par lettre recommandée avec accusé de réception 15 jours au moins avant le terme de la période de repos prévue ci-dessus ou, le cas échéant, 2 mois après l'arrivée au foyer de l'enfant. En pareil cas, ils peuvent, dans l'année suivant le terme de la période de repos qui constitue alors la date de la rupture du contrat de travail, solliciter dans les mêmes formes leur réembauchage ; l'employeur est alors tenu, pendant un an, de les embaucher par priorité dans les emplois auxquels leur qualification leur permet de prétendre et de leur accorder, en cas de réemploi, le bénéfice de tous les avantages qu'ils avaient acquis au moment de leur départ."

Donc, pour moi, tu donnes ta démission au prétexte d'élever ton enfant et ensuite tu fais ce que tu veux vu que tu n'as pas de justificatifs à produire. Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. Bon laisse peut-être quelques jours entre les deux. Et surtout respecte bien le minimum de délais de 15 jours. Plus tu le dira tôt moins on te le reprochera.

Tu peux faire confirmer cela par l'inspection du travail.


Les préparateurs qui aiment leur métier se retrouvent sur preparateur-en-pharmacie.com

  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 44
Membre(s) : 1
Total :45
Librairie

Le droit du travail au quotidien
Nouveau


Dans un style vivant et concret, appuyé par des infographies, cet ouvrage propose des réponses pratiques, didactiques, et accessibles aux non-spécialistes du droit du travail. Que vous soyez titulaire, adjoint, préparateur, apprenti, ou étudiant en pharmacie, vous devez connaître vos droits et vos obligations dans l’entreprise...

30,00 € TTC