Modéré par : Manager Bixente64 SB69 
Index du Forum » » Cas de comptoirs » » interaction metopimazine/agonistes dopaminergiques
Auteurinteraction metopimazine/agonistes dopaminergiques
syncmaster
2186       

syncmaster
  Posté : 28-10-2011 15:48

Salut,

A ma connaissance, la métopimazine ne passant que très peu la barrière hématoméningée, l'interaction avec les dopaminergiques (ici Stalevo pour un patient parkinsonien) n'est pas cliniquement significative, ce que confirme le vidal.
En revanche, mon logiciel me sort une alerte bloquante avec interaction niveau 4 (contre-indication).

Qu'en pensez-vous?

  Profil  
Whoops
4015       
 Modérateur

Whoops
  Posté : 28-10-2011 17:37

Effectivement, certains membres de cette famille, comme le métoclopramide, ont cette CI qui apparaît clairement mais ce n'est pas le cas de la métopimazine. Bon malgré tout on se heurte à la CI avec et tout ce que j'ai pu lire s'accorde pour éviter ces anti-émétiques aux effets neuroleptiques marqués pour en préférer d'autres... comme la Dompéridone (bien que ça soit aussi un dérivé de neuroleptique et qu'elle puisse provoquer des symptômes extra-pyramidaux... mais elle non plus ne passe quasiment pas la BHE et tu n'as aucune CI)

Je sais que Prescrire conseille de préférer cette molécule par exemple.

Message édité par : Whoops / 28-10-2011 17:41


  Profil  
syncmaster
2186       

syncmaster
  Posté : 28-10-2011 19:02

Ok merci, ça confirme ce que je pensais. J'ai dit à la cliente de surveiller une reprise ou aggravation des tremblements quand même, au cas où.

  Profil  
Aleatoire
601      

Aleatoire
  Posté : 29-10-2011 00:16

La CI n'apparait peut être pas dans le Vidal, mais elle apparait dans le thésaurus de l'AFSSAPS. Les 2 sont opposables. Mais les RCP du vidal (financé par les labos) ne reprend que ce que le labos veullent bien y mettre et est mis à jour moins régulièrement que le Thésaurus.

Extrait du "Guide Prescrire des interactions médicamenteuses 2011"

Si on veut un antiémétique, d’autres substances [que le métopimazine] ont moins d’actions antidopaminergiques centrales (notamment des antihistaminiques).

La dompéridone est un neuroleptique proche du métoclopramide mais qui semble avoir moins d’effets centraux aux doses habituelles. Elle est couramment utilisée comme antiémétique, pour s’opposer aux effets indésirables digestifs de la lévodopa et des agonistes dopaminergiques chez les patients parkinsoniens.

  Profil  
syncmaster
2186       

syncmaster
  Posté : 29-10-2011 10:15

Non, les données du RCP sont officielles (validées par l'AFSSAPS), c'est la parution au Vidal qui est au bon vouloir des labos.

  Profil  
Aleatoire
601      

Aleatoire
  Posté : 30-10-2011 00:06

C'est bien ce que j'ai dit

Le RCP est rédigé par le labo lors de la procédure d'AMM.

L'octroi de l'AMM et la validation du RCP par l'AFSSAPS le rend opposable.

Le RCP est ensuite publié dans le Vidal si le labo accepte de supporter les frais de cette publication.

Bref tout ça pour dire que le RCP, bien qu'opposable, n'est pas la source la plus exhaustive et fiable.

Le paragraphe "discussion" de cet article du Journal de Pharmacie Clinique souligne assez bien le problème.

  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 61
Membre(s) : 2
Total :63