Modéré par : Manager Bixente64 SB69 bultus 
Index du Forum » » Cas de comptoirs » » Liste des 59 médicaments en sursis...
AuteurListe des 59 médicaments en sursis...
hulkette
180     

hulkette
  Posté : 21-01-2011 17:40

Ca m'agace, je n'arrive pas à trouver la liste sur le site de l'AFSSaPS! Je suis neuneu ou quoi?
Quelqu'un aurait-il la bonté de me poster le lien?

Merci!

  Profil  
syncmaster
2186       

syncmaster
  Posté : 21-01-2011 18:25

http://www.afssaps.fr/Activites/Plans-de-gestion-des-risques/Plan-de-gestion-des-risques/%28offset%29/0/%28ok%29

Attention ils ne sont pas en sursis hein! Juste particulièrement surveillés.

  Profil  
hulkette
180     

hulkette
  Posté : 21-01-2011 18:37

Merci Syncmaster!

  Profil  
hulkette
180     

hulkette
  Posté : 21-01-2011 18:40

Bon après un parcours rapide, y en a quand même pas tant que ça qu'on délivre tous les jours...

  Profil  
Antoine_pharma
1188       

Antoine_pharma
  Posté : 21-01-2011 21:24

en version "remise au public" , par le parisien

http://www.leparisien.fr/societe/la-liste-des-59-medicaments-sous-surveillance-en-france-18-01-2011-1232869.php

---------------------
" Il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux
Chassez de votre esprit tous vos soucis
Prenez la vie du bon côté
Riez, sautez, dansez, chantez
Et vous serez un ours très bien léché ! "

  Profil  
Stepharma69
382      

Stepharma69
  Posté : 22-01-2011 10:17


ce qui est intelligent de publier une telle liste dans un journal, c'est que si un patient tombe dessus, avec tout le battage médiatique fait autour du médiator (à juste titre), faudra pas s'étonner s'il arrête son traitement.... Ok, pour certains médocs, c'est pas trop grave, mais il y a quand même des anticancéreux dans la liste.... (que des patients prennent sans effets secondaires). ça va faciliter l'observance...

  Profil  
syncmaster
2186       

syncmaster
  Posté : 22-01-2011 10:46

Tiens ce matin au comptoir une cliente s'inquiétait pour son mari qui prend du Multaq...

  Profil  
hulkette
180     

hulkette
  Posté : 22-01-2011 11:33

C'est clair que c'est pas tout le monde qui prend du Thalidomide (d'ailleurs je croyais qu'il n'avait plus d'AMM mais seulement une ATU...)... Et c'est certain que l'effet Mediator va faire du dégât sur l'observance!

  Profil  
Whoops
4018       
 Modérateur

Whoops
  Posté : 22-01-2011 12:28

C'est toujours le même dilemme. Le problème est que la plupart du temps sans battage médiatique... il ne se passe rien avant qu'il y ait des problèmes.

  Profil  
orchidee17
429      

orchidee17
  Posté : 23-01-2011 11:25

Dans la liste figurent la methadone et le chlorhydrate de buprenorphine ...
j' hallucine !
J' imagine l' info passant auprès de nos substitué(e)s :
" Reprenez donc de l'héroïne , les gamins ! Et puis , c 'est quoi une over-dose par rapport aux risques de depression respiratoire que je vous fais courir chaque jour ? Et si j' avais su , je ne me serais jamais impliquée dans un réseau en croyant vous venir en aide.Je vais vous laisser respirer à pleins poumons désormais!"

  Profil  
NTV
150     

NTV
  Posté : 23-01-2011 12:49

La justice, c'est dans les tribunaux.

Dommage qu'elle soit si lente et que les médias fassent du dégât avant le procès.

Comme les journalistes doivent contrôler ses infos, j'espère qu'ils ont toutes les preuves de ce qu'ils avancent, ce dont je ne suis pas certain quand je lis "il se pourrait que", "est supposé" et autres.

C'est bien connu que les journalistes ne font jamais d'erreurs.

  Profil  
OCEMA
169     

OCEMA
  Posté : 23-01-2011 13:29

...il est vrai également que personne n'était au courant de la dépression respiratoire induite par les dérivés morphiniques ....
il n'est pire sourd que celui qui ne veut entendre ...

  Profil  
NTV
150     

NTV
  Posté : 23-01-2011 14:03

C'est l'aspirine qui rend sourd.

  Profil  
Whoops
4018       
 Modérateur

Whoops
  Posté : 23-01-2011 14:46

La justice intervient (quand elle intervient) pour condamner une faute, donc à posteriori.

La presse, et c'est triste à dire, a plus d'impact sur les décideurs que les spécialistes isolés dans leur coin pour les faire agir, en particulier avant que la catastrophe ne survienne. Avec le soucis que ceux qui rédigent les articles ont souvent une vision très parcellaire du sujet sur lequel ils interviennent. D'où les effets collatéraux négatifs.

Mais personnellement, à choisir, je préfère encore ça au néant, d'autant que ça peut momentanément favoriser par ailleurs quelques avancées sur d'autres sujets touchant eux aussi à la question du lien entre intérêt général et Santé Publique.

Par contre, ça serait étonnant si, contrairement à ce qui se passe habituellement, ce brusque réveil persiste au-delà de la prochaine actualité brûlante d'envergure... ça serait bien dommage.

Message édité par : Whoops / 23-01-2011 14:47


  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 39
Membre(s) : 1
Total :40