Index du Forum » » Formation continue

Auteur

étudiante démotivée par l'officine : pharmacien en clinique, possible?
pharma-espoir
2116       

  Posté : 01-12-2012 16:29

Citation : darlinette 

c'est drôle mais moi le "blues" je l'avais eu pendant mon stage hospitalier, je trouvais que c'était très "plan plan", que du travail de vérification, bcp d'administratif, très très peu de contact avec les patients, en général les pharma hospitalières sont au sous sol, pas de fenêtre, néon toute l'année......pour peu que l'ambiance soit tendue ça fait vraiment huis clos infernal
par contre, je peux te dire que l'officine où je travaille qui est en campagne, super patientèle hyper sympa, (les chefs et la préparatrice claquent la bise toute la journée aux gens) il y a un vrai relationnel et un respect de ce que tu dis...on vient nous demander conseil et on nous écoute, de temps en temps les mamies nous rapporte des beignets tarte aux fruits du jardin etc...
après il faut savoir être philosophe dans la vie, si les cons tu ne les trouveras pas forcément devant toi au comptoir, ça sera sûrement dans ta hiérarchie, collègues etc...  


A l'hôpital, pas de contact avec les patients certes, mais un travail scientifique plus poussé qu'en officine. Analyse pharmaceutique et contrôles de traitements complexes, reconstitution de cytotoxiques, etc... Chacun ses gouts et ses préférences donc. Moi ce qui me gène le plus à l'hôpital, c'est l'impossibilité de gagner plus de 7500€ brut, alors qu'un officinal qui s'est installé peut progresser plus haut que ça. Avec en plus l'envie de faire progresser la pharmacie de ville, le challenge est plus excitant en officine je trouve.



Cet article provient de pharmechange.com

http://www.pharmechange.com/viewtopic.php?topic=12303&forum=5